2 min de lecture Handicap

Pourquoi la SNCF a exigé la carte d'invalidité du sportif Philippe Croizon ?

Si cette sollicitation du contrôleur a été largement critiquée, elle est essentielle pour déterminer la réduction appliquée à l'accompagnateur de la personne en situation de handicap.

Philippe Croizon à Luque, près d'Asuncion (Paraguay), le 30 décembre 2016.
Philippe Croizon à Luque, près d'Asuncion (Paraguay), le 30 décembre 2016. Crédit : Franck FIFE / AFP
Amélie James
Amélie James

Tout est parti d'un simple tweet. En 140 caractères, le sportif Philippe Croizon a expliqué comment, amputé des quatre membres, il a été contraint de présenter sa carte d'invalidité à un contrôleur de la SNCF. "TER Rouen Paris quand un contrôleur demande ma carte d'invalidité pour vérifier si je suis bien handicapé? #triste", notait-il sur le réseau social, ce samedi 23 septembre. 

Après coup, le sportif a finalement affirmé ne pas avoir apprécié le ton avec lequel la demande lui a été faite. Mais cette mésaventure a déclenché une avalanche de réactions sur les réseaux sociaux. "Je voulais prendre les choses avec humour et ne pas en arriver à des insultes (…) ce monsieur a peut-être eu une mauvaise journée, il est peut-être fatigué, je n’en sais rien", a déploré Philippe Croizon au micro de France Bleu. Celui qui dit avoir toujours eu des bons rapports avec la SNCF explique avoir twitté ce message, partagé entre "humour" et "tristesse". 

Une procédure obligatoire

Très réactive sur les réseaux sociaux, la SNCF a rapidement répondu à Philippe Croizon en lui expliquant qu'il ne s'agit que d'une simple procédure obligatoire. "Bien que cette demande paraisse incongrue, le contrôleur se devait de vérifier le taux de réduction accordé à votre accompagnateur", répond la société de transports. 

À lire aussi
Un enfant handicapé et son auxiliaire de vie scolaire en classe (Illustration) handicap
Les auxiliaires de vie scolaire indispensables pour les enfants handicapés

Si cette sollicitation du contrôleur a été largement critiquée, elle reste en effet essentielle pour déterminer la réduction appliquée à la personne qui l'accompagne. Le billet de l'accompagnateur est gratuit si la carte d'invalidité de la personne en situation de handicap comporte certaines conditions. Dans d'autres cas, le billet de l'accompagnateur doit être payé mais son tarif est réduit de 50%. C'est donc pour vérifier ces conditions que le contrôleur de la SNCF a exigé la carte d'invalidité du sportif. 

"La SNCF fait un travail extraordinaire"

"La SNCF fait un travail extraordinaire. Je n'ai aucun problème pour voyager avec la SNCF", a souligné Philippe Croizon, au micro de RMC. Preuve en est, il avait déjà repris la route, ce lundi 25 septembre, à bord d'un train... 

De son côté, Guillaume Pépy, président de la SNCF, lui a présenté ses excuses, au nom de la société, pour cette gêne occasionnée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Handicap Société Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790226173
Pourquoi la SNCF a exigé la carte d'invalidité du sportif Philippe Croizon ?
Pourquoi la SNCF a exigé la carte d'invalidité du sportif Philippe Croizon ?
Si cette sollicitation du contrôleur a été largement critiquée, elle est essentielle pour déterminer la réduction appliquée à l'accompagnateur de la personne en situation de handicap.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pourquoi-la-sncf-a-exige-la-carte-d-invalidite-au-sportif-philippe-croizon-7790226173
2017-09-25 16:12:00
http://media.rtl.fr/cache/kKhntGE2RXwU_WzauleGuw/330v220-2/online/image/2017/0925/7790226288_philippe-croizon-a-luque-pres-d-asuncion-paraguay-le-30-decembre-2016.jpg