2 min de lecture Justice

Nikola Karabatic : 40.000 euros d'amende requis en appel

Les réquisitions sont tombées lundi 28 novembre en milieu de matinée dans le procès en appel des paris suspects, lors d'un match de handball en mai 2012.

Nikola Karabatic le 24 novembre 2016 au tribunal de Montpellier
Nikola Karabatic le 24 novembre 2016 au tribunal de Montpellier Crédit : LODI Franck/SIPA
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
et AFP

Pas de peine de prison avec sursis cette fois, mais une amende supérieure à celle réclamée lors du premier procès, en mai 2015. L'avocat général du tribunal de Montpellier a requis lundi 28 novembre une peine d'amende de 40.000 euros contre Nikola Karabatic, contre 30.000 et trois mois de prison avec sursis en première instance. Le handballeur de 32 ans avait finalement écopé de 10.000 euros d'amende.

Les réquisitions sont identiques à l'encontre frère de Nikola, Luka, 28 ans, ainsi que pour les deux hommes considérés comme les pivots de l'affaire, le buraliste Nicolas Gillet et le joueur slovène Mladen Bojinovic. Des peines allant de 10.000 euros d'amende avec sursis à 20.000 euros d'amende ont été réclamées à l'encontre des 12 autres personnes jugées en appel dans ce dossier. Ils encouraient jusqu'à cinq ans de prison et 375.000 euros d'amende, ainsi que l'interdiction pendant cinq ans d'exercer l'activité professionnelle ayant permis l'infraction.

À lire aussi
Marine Le Pen, présidente du Front national, à Paris le 17 mai 2016 Front national
Soupçons d'emplois fictifs au FN : 17 parlementaires ciblés par le Parlement européen

Le cœur de l'affaire porte sur des paris passés pour plus de 100.000 euros sur le résultat, à la mi-temps, d'un match perdu en mai 2012 à Cesson (31-28). Montpellier, le club des frères Karabatic à l'époque, était alors déjà sacré champion de France et privé de plusieurs joueurs cadres, dont Nikola et Luka, tandis que Cesson tentait d'éviter la relégation en division inférieure.

Nikola Karabatic a toujours nié

Les prévenus sont accusés d'avoir "trompé la société Française des Jeux" (FDJ) pour "la déterminer à remettre une somme totale de l'ordre de 300.000 euros aux gagnants". Nikola Karabatic est notamment suspecté d'avoir fait miser par sa compagne la somme de 1.500 euros sur la défaite de Montpellier à la mi-temps. Ce qui fut effectivement le cas (15-12).

Comme deux autres joueurs, le Slovène Dragan Gagic et le Tunisien Issam Tej, Nikola Karabatic a toujours nié avoir parié. Les autres prévenus, en revanche, ont reconnu l'avoir fait sur des "critères sportifs" pour "faire un peu de fric", sans volonté, ont-ils assuré, de truquer la rencontre. Dans son réquisitoire, l'avocat général Bertrand Baboulenne a dénoncé "une fraude collective née dans les vestiaires" pour se constituer "une caisse noire (qui) est un des enjeux majeurs" de cette affaire: "tous vont en profiter", a-t-il dit. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Handball Nikola Karabatic
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786015049
Nikola Karabatic : 40.000 euros d'amende requis en appel
Nikola Karabatic : 40.000 euros d'amende requis en appel
Les réquisitions sont tombées lundi 28 novembre en milieu de matinée dans le procès en appel des paris suspects, lors d'un match de handball en mai 2012.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/nikola-karabatic-40-000-euros-d-amende-requis-en-appel-7786015049
2016-11-28 10:53:00
http://media.rtl.fr/cache/sceYGURLkXpel2LCyu27oQ/330v220-2/online/image/2016/1128/7786015115_nikola-karabatic-le-24-novembre-2016-au-tribunal-de-montpellier.jpg