2 min de lecture Santé

Malade à cause de sa prothèse de hanche en métal, il dépose plainte

Interdites aux États-Unis depuis 2010, un certain type de prothèses ont fait l'objet au mois de décembre 2014 d'un avis de l'agence du médicament.

>
Malade à cause de sa prothèse de hanche en métal, il dépose plainte Crédit Image : AFP / PHILIPPE HUGUEN | Crédit Média : Etienne Baudu | Durée : | Date :
Etienne Baudu et Céline Revel-Dumas

Est-ce un nouveau scandale sanitaire ? Cette fois au sujet des prothèses de la hanche. Un patient a porté plainte contre l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) après avoir développé des maladies liées au cobalt. En cause : des prothèses américaines en métal, pourtant interdites aux États-Unis depuis 2010. 2010, l'année où Frédéric apprend qu'il est atteint d'ostéonécrose, une maladie des os. Très rapidement il doit se résoudre à la pose d'une prothèse de hanche en métal. Les médecins "me vantent les mérites de ces prothèses en me disant qu'elles sont en titane donc indestructibles, explique t-il. Ils me disent même que je vais pouvoir faire des sauts en parachute puisque la prothèse est super solide", témoigne Frédéric Simon au micro de RTL.

Des douleurs à la limite du supportable

L'opération se déroule normalement mais longtemps après la fin de la rééducation, sa jambe le fait toujours souffrir jusqu'à un jour de décembre 2013. "Ma prothèse s'est mise à grincer comme une vieille porte rouillée", raconte Frédéric. Peu après apparaissent même "des douleurs à la limite du supportable" confie le patient.

À lire aussi
Frelons asiatiques santé
Frelon asiatique : quels sont les risques et les précautions à prendre ?

Frédéric décide de s'informer et comprend rapidement. Ses prothèses en métal connaissent en réalité une usure anormale qui provoque un rejet de particules dans le corps. Le taux de chrome et de cobalt est alors confirmé par des prises de sang. "J'ai eu l'impression qu'on m'empoisonnait". Une situation qui en plus, explique-t-il, "pose des problèmes à son couple".

L'agence du médicament publie un avis fin 2014

Frédéric est alors contraint de subir une nouvelle opération pour remplacer cette prothèse. Une situation incompréhensible  alors que ces prothèses sont interdites aux États-Unis depuis 2010. Et le problème n'était pourtant pas passé inaperçu en France. En décembre 2014, l''ANSM avait en effet publié un avis déconseillant l'utilisation de ces prothèses en faisant mention d'un nombre "très supérieur" de signalements de vigilance par rapport à d'autres types de prothèses. Un avis visiblement arrivé trop tard.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Patient Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777378698
Malade à cause de sa prothèse de hanche en métal, il dépose plainte
Malade à cause de sa prothèse de hanche en métal, il dépose plainte
Interdites aux États-Unis depuis 2010, un certain type de prothèses ont fait l'objet au mois de décembre 2014 d'un avis de l'agence du médicament.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/malade-a-cause-de-sa-prothese-de-hanche-en-metal-il-depose-plainte-7777378698
2015-04-16 17:33:00
http://media.rtl.fr/cache/k-79Xk-q_P2Mo97UfKOhdg/330v220-2/online/image/2014/0709/7773124471_000-par7667377.jpg