2 min de lecture Opéra

Italie : à l'opéra, la nouvelle fin de "Carmen" ne plaît pas à tout le monde

"À notre époque, marquée par le fléau des violences faites aux femmes, il est inconcevable qu'on applaudisse le meurtre de l'une d'elles", déclare le metteur en scène du théâtre florentin.

Une version de "Carmen" à l'opéra de Massada, en juin 2012 (illustration)
Une version de "Carmen" à l'opéra de Massada, en juin 2012 (illustration) Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

C'est l'un des plus célèbres opéras du monde. L'histoire d'une bohémienne séductrice et au tempérament de feu, Carmen, et de son histoire passionnelle avec un brigadier, Don José. Ce dernier, fou de jalousie devant sa dulcinée et son nouvel amant, la poignarde dans les Arènes de Séville. Mais à l'opéra de Florence, l'histoire mythique de Carmen, ne se termine plus ainsi. Dans le sillon de l'affaire Weinstein, il était impensable pour le metteur en scène de mettre en lumière les violences faites aux femmes.

Le directeur du théâtre de Florence "voulait que je trouve un moyen pour ne pas faire mourir Carmen, explique Leo Muscato, le metteur en scène. Il estime qu'à notre époque, marquée par le fléau des violences faites aux femmes, il est inconcevable qu'on applaudisse le meurtre de l'une d'elles."

Leo Muscato a donc décidé d'inverser la fin de la pièce, et laisse entendre que c'est Carmen qui poignarde Don José. "Un mois après la proposition du directeur, je suis revenu avec ma solution où Carmen ne meurt pas, mais se défend contre son agresseur d'une façon inattendue, comme n'importe qui le ferait à sa place", explique le metteur en scène de l'opéra de Bizet.

À lire aussi
Frédéric Anton, l'un des deux chefs qui participeront à l'opéra food cuisine
L’Opéra Food, une manière de consommer de la nourriture en musique
>
Carmen: "L'amour est un oiseau rebelle" (Elina Garanca)

Les puristes restent sur leur "fin"

Le spectacle, qui affiche déjà complet pour sa première, le dimanche 7 janvier au Teatro Maggio, a suscité nombre de débats. Si certains félicitent le metteur en scène pour sa décision, d'autres crient au scandale voire au sacrilège d'ainsi modifier une pièce vieille de plus de 140 ans, brandissant l'éternel argument de la censure et du "politiquement correct".

"On ne change pas l’oeuvre d’un autre artiste selon des croyances ou des humeurs du moment, si l’œuvre est tendax, on ne la joue pas. Mais on ne la change pas", lance par exemple l'humoriste Mr Poulpe sur Twitter, qui se plaint d'un "climat bien-pensant et moralisateur".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Opéra Art Théâtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791719135
Italie : à l'opéra, la nouvelle fin de "Carmen" ne plaît pas à tout le monde
Italie : à l'opéra, la nouvelle fin de "Carmen" ne plaît pas à tout le monde
"À notre époque, marquée par le fléau des violences faites aux femmes, il est inconcevable qu'on applaudisse le meurtre de l'une d'elles", déclare le metteur en scène du théâtre florentin.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/italie-a-l-opera-la-nouvelle-fin-de-carmen-ne-plait-pas-a-tout-le-monde-7791719135
2018-01-06 18:29:09
http://media.rtl.fr/cache/eWGPls8_1wUTZGuJ5lAIsw/330v220-2/online/image/2018/0106/7791719443_une-version-de-carmen-a-l-opera-de-massada-en-juin-2012-illustration.jpg