1 min de lecture Égalité hommes-femmes

Harcèlement : le projet de loi "relève de l'incantation", dit un policier

INVITÉ RTL - Le projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles prévoit notamment la verbalisation des auteurs de harcèlement de rue. Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de police Synergie-Officiers, commente cette mesure.

Stéphane Carpentier et Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière & Stéphane Carpentier
>
Harcèlement de rue : "La difficulté, c'est d'être présent à l'instant T", souligne un policier Crédit Image : Unsplash/Peter Miranda | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Stéphane Carpentier
Stéphane Carpentier et Christelle Rebière

Le gouvernement entend bien prendre des mesures pour lutter contre le harcèlement. Marlène Schiappa, la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, a présenté lundi 16 octobre sur RTL un projet de loi "contre les violences sexistes et sexuelles". Parmi les mesures qui devraient voir le jour : la verbalisation des auteurs de harcèlement de rue. Saluée, cette mesure n'en reste pas moins difficile à appliquer. "C'est difficile parce qu'il s'agit d'une infraction, qui pour simplifier, devrait être verbalisée", explique Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de police Synergie-Officiers.

"Pour faire un raccourci simplificateur, c'est un peu comme si vous passez un feu rouge, il faut que l'agent verbalisateur constate lui-même l'infraction. Si demain vous êtes témoin, que quelqu'un grille un feu rouge et que vous allez voir un policier, il ne pourra pas constater l'infraction. Ça sera exactement la même chose pour le harcèlement de rue. Si vous vous faites insulter et que vous allez voir un policier, s'il n'a pas constaté lui-même et bien il ne peut pas verbaliser parce que nous sommes dans un état de droit", détaille Patrice Ribeiro.

À lire aussi
Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris le 15 novembre 2017. égalité hommes-femmes
Langue française : "Il y a une seule grammaire", martèle Jean-Michel Blanquer

"C'est une infraction qui à notre sens relève plutôt de l'incantation parce qu'il y a déjà des incriminations comme l'insulte en fonction du sexe par exemple (...) Toute la difficulté sera de trouver le contour de cette nouvelle infraction qui ne déborde pas sur les autres et d'être présent à l'instant T", souligne-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Harcèlement Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790538926
Harcèlement : le projet de loi "relève de l'incantation", dit un policier
Harcèlement : le projet de loi "relève de l'incantation", dit un policier
INVITÉ RTL - Le projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles prévoit notamment la verbalisation des auteurs de harcèlement de rue. Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de police Synergie-Officiers, commente cette mesure.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/harcelement-de-rue-le-projet-de-loi-releve-plutot-de-l-incantation-dit-un-policier-7790538926
2017-10-16 15:42:00
http://media.rtl.fr/cache/z2BQRICuKfp0EFe5F4NeCQ/330v220-2/online/image/2017/1010/7790460600_plus-de-8-francais-sur-10-pensent-que-les-femmes-sont-victimes-de-sexisme-dans-la-rue.jpg