2 min de lecture Pesticides

Glyphosate : 4 points pour comprendre la polémique autour de l'herbicide

Le gouvernement s'oppose à la commercialisation de l'herbicide, classé "cancérigène probable". Une décision qui provoque de nombreuses réactions.

Virginie Garin C'est notre Planète Virginie Garin
>
Télécharger Cacophonie au gouvernement autour du Glyphosate Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date : La page de l'émission
Océane Blanchard
Océane Blanchard
et AFP

L'impact sur la santé du glyphosate, herbicide classé "cancérogène probable" en 2015 par le Centre de recherche sur le cancer de l'OMS, est au cœur d'une vive polémique entre industriels, scientifiques, ONG, et autorités d'évaluation.

L'entreprise Monsanto est autorisée par la Commission européenne à commercialiser ce pesticide jusqu’en 2017. À l'approche de la date-butoir, la Commission a proposé de renouveler pour 10 ans la licence d'exploitation du glyphosate dans l'Union Européenne. 
Depuis la fin août, l'État français a annoncé par l'intermédiaire du ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, son intention de s'opposer à ce renouvellement. 

Lundi 25 septembre, le gouvernement a affirmé de nouveau son intention de réduire progressivement l'utilisation agricole de l'herbicide controversé, le plus vendu au monde, mais peine à énoncer clairement une stratégie de remplacement et un calendrier. 

À lire aussi
Une bouteille de désherbage contenant du glyphosate. (illustration) union européenne
Glyphosate : pourquoi l'Union européenne est dans l'impasse

1. Pas de date de retrait du produit annoncée

Sans donner de calendrier précis, le Premier ministre Édouard Philippe croyait sans doute pacifier la tension entre agriculteurs et défenseurs de l'environnement lundi 25 septembre. Matignon a demandé par communiqué aux deux ministères de l'Agriculture et de l'Environnement, opposés sur ce sujet, de lui présenter "d'ici la fin de l'année" un rapport sur "les conditions d'un plan de sortie" de ce produit.

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner est lui aussi resté vague en annonçant que le gouvernement "s'engageait à des progrès significatifs" d'ici 2022, pour tous les pesticides, dont le glyphosate, mais en précisant qu'il "n'y a pas d'autre date arrêtée par le Premier ministre".

2. Un bras de fer entre la France et l'Union européenne

En juillet, la Commission européenne a donc proposé le renouvellement de l'autorisation de commercialiser le glyphosate. Le vote sur l'autorisation de cet herbicide, le plus répandu en Europe, pourrait avoir lieu le 5 ou le 6 octobre au sein d'un comité d'experts.

La France qui compte s'opposer au renouvellement pour 10 ans, pourrait cependant proposer à la place une autorisation de "cinq à sept ans", selon Stéphane Travers, le ministre de l'Agriculture. 

3. Les agriculteurs mécontents

Classé "cancérogène probable" en 2015 le glyphosate est interdit d'utilisation par les collectivités dans les espaces ouverts au public depuis janvier 2017. Mais le produit reste très utilisé en agriculture pour lutter contre les mauvaises herbes et maximiser les rendements des cultures.

Des agriculteurs du syndicat FNSEA ont manifesté vendredi 22 septembre à Paris sur les Champs-Élysées. Ils s'opposent à une "distorsion de concurrence" avec l'agriculture des pays voisins qui, elle, peut utiliser le produit, et donc, bénéficier de coûts de production plus bas et plus avantageux. 

4. Des rapports scientifiques "biaisés"

Des scientifiques et des ONG dénoncent une évaluation européenne "biaisée" concernant l'aspect cancérigène du glyphosate : selon eux, les rapports sur lesquels s'appuient l'Union européenne minimiseraient le risque sanitaire.

Les conclusions permettant la commercialisation du produit seraient basées sur des rapports fournis par les industriels eux-même. Une centaine de scientifiques avaient tiré un signal d'alarme début 2016.

Des parlementaires et des ONG comme l'association bruxelloise Corporate Europe Observatory (CEO), ont réclamé l'accès à l'intégralité des études industrielles utilisées, dont seuls des résumés sont fournis. L'industrie des pesticides invoque de son côté la confidentialité, le secret commercial et la propriété intellectuelle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pesticides Produit Chimie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790228243
Glyphosate : 4 points pour comprendre la polémique autour de l'herbicide
Glyphosate : 4 points pour comprendre la polémique autour de l'herbicide
Le gouvernement s'oppose à la commercialisation de l'herbicide, classé "cancérigène probable". Une décision qui provoque de nombreuses réactions.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/glyphosate-4-points-pour-comprendre-la-polemique-autour-de-l-herbicide-7790228243
2017-09-25 20:08:00
http://media.rtl.fr/cache/eJqGoELVF8aRLrTXS7waxw/330v220-2/online/image/2017/0925/7790229629_le-glyphosate-est-commercialise-par-l-entreprise-monsanto-sous-la-marque-roundup.jpg