2 min de lecture Emploi

Discrimination à l'emploi : Myriam El Khomri pointe du doigt Accor et Courtepaille

Une campagne de tests avait mis en évidence des faits de discrimination à l'embauche dans ces deux groupes.

La ministre du Travail Myriam El Khomri, est l'initiatrice du compte personnel d'activité
La ministre du Travail Myriam El Khomri, est l'initiatrice du compte personnel d'activité Crédit : SIPA / CHAMUSSY
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo

Elle leur reproche de ne pas en faire assez. Le 14 mars au soir, Myriam El Khomri a dénoncé le groupe Accor et la chaîne de restaurants Courtepaille à l'issue d'une conférence sur les discriminations liées à l'origine dans l'accès à l'emploi. "La situation de ces deux entreprises est particulièrement préoccupante", a ainsi accusé la ministre du Travail, selon des propos rapportés par Le Figaro. "D'une part, parce que le testing a clairement conclu à un risque élevé de discriminations. D'autre part, parce qu'elles ne sont pas parvenues, malgré de multiples relances, à produire un plan d'action satisfaisant pour remédier à leur situation", a-t-elle également commenté.

Entre avril et septembre 2016, le ministère du Travail avait en effet mené une campagne dite de "testings" pendant laquelle de faux CV avaient été envoyés à quelque 40 entreprises de plus de 1.000 salariés, ainsi qu'à certains recruteurs dans la fonction publique. L'objet de cette campagne était de vérifier dans quelle mesure, à compétences égales, un changement de patronyme pouvait entraîner des réponses différentes de la part des employeurs. Au final,des écarts importants de traitement entre candidatures ont pu être constatés dans 12 entreprises, et ce toujours au profit de candidatures aux patronymes à consonance non-maghrébine. 

À lire aussi
Des robots dans une usine de Jiaxing, dans l'est de la Chine économie
Emploi : 20 millions de postes à créer dans le monde de l'intelligence artificielle

Plan d'action anti discrimination

Le ministère de Myriam El Khomri a demandé à ces entreprises de présenter un plan d'action afin de corriger ces écarts. Un cabinet d'audit avait été mandaté afin d'évaluer ces plans. Seuls Courtepaille et Accor n'ont pas réussi à prouver l'efficacité de leurs solutions de recadrage pour enrayer les discriminations à l'embauche. "On a été dans une démarche de dialogue et d'accompagnement. Les entreprises ont reçu de multiples relances", n'a pas manqué de commenter l'entourage de la ministre. 

Sur RTL, Anne-Sophie Béraud, en charge de la diversité au sein du groupe Accor Hôtels, a tenu à réagir. "Nous avons été très surpris par ce résultat car cela ne correspond pas du tout à ce que l'on vit au quotidien dans nos hôtels", a-t-elle ainsi déclaré. Avant d'annoncer que le groupe se pliera aux volontés du ministère. "Il faut quand même considérer les résultats du testing et mettre en place le plan d'action que l'on a défini. Nos collaborateurs sont extrêmement sensibilisés par rapport à cette question (...) Nous allons bien rappeler les règles de la non discrimination et de recrutement sans discriminer", a-t-elle ainsi ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Employeur Discriminations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787678868
Discrimination à l'emploi : Myriam El Khomri pointe du doigt Accor et Courtepaille
Discrimination à l'emploi : Myriam El Khomri pointe du doigt Accor et Courtepaille
Une campagne de tests avait mis en évidence des faits de discrimination à l'embauche dans ces deux groupes.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/discrimination-a-l-emploi-myriam-el-khomri-pointe-du-doigt-accor-et-courtepaille-7787678868
2017-03-16 10:36:15
http://media.rtl.fr/cache/bO9V49AgURDIcp1MTf4ihA/330v220-2/online/image/2017/0112/7786694519_la-ministre-du-travail-myriam-el-khomri-est-l-initiatrice-du-compte-personnel-d-activite.jpg