2 min de lecture Médecine

Déserts médicaux : faites-vous confiance à la télémédecine ?

REPLAY - RTL MIDI : Déserts médicaux - faites-vous confiance à la télémédecine ?

Stéphane Carpentier et Christelle Rebière Les auditeurs ont la parole Christelle Rebière & Stéphane Carpentier
>
Télécharger Les auditeurs ont la parole du 13 octobre 2017 Crédit Média : Stéphane Carpentier,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
AFP

Doublement des maisons de santé, développement de la télémédecine, délégation de tâches entre professionnels... Le gouvernement présente aujourd'hui son plan de lutte contre les déserts médicaux, un problème rencontré par des millions de Français confrontés à la pénurie grandissante de médecins. 

"J'ai placé la question de l'accès aux soins au rang de mes priorités", a redit mercredi, devant l'Assemblée, la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui est aujourd'hui à Châlus (Haute-Vienne) avec le Premier ministre Edouard Philippe.  

L'urgence de la situation est illustrée par les nombreux cas médiatisés de médecins cherchant désespérément un successeur pour partir à la retraite, ou de communes obligées de faire appel à un chasseur de têtes pour recruter des médecins roumains, sans oublier les patients en mal de médecin traitant. 

La France n'a jamais compté autant de médecins (plus de 215.000 en 2015) mais la profession, vieillissante et mal répartie, peine à se renouveler, en particulier chez les généralistes libéraux.  

Tout le pays est concerné, et pas seulement les campagnes, selon l'Ordre des médecins, qui prédisait l'année dernière un quart de généralistes en moins en 2025 par rapport à 2007.  
Fin 2015, 8% de la population résidait dans une commune manquant de généralistes, selon la Drees. 

La pénurie laisse les élus "impuissants" voire "désespérés", selon Isabelle Maincion, co-présidente de la commission santé de l'Association des maires de France, qui espère un plan "décoiffant".  


Nombre d'élus réclament des mesures contraignantes, mais la ministre a déjà fait savoir qu'elle ne toucherait pas à la libre installation, rappelle Isabelle Maincion, favorable à plus de "souplesse" dans la labellisation des maisons de santé pluriprofessionnelles.  

À lire aussi
États-Unis : un enfant de 7 ans reste endormi 11 jours d'affilée mystère
Mystère au États-Unis : un enfant de 7 ans reste endormi pendant 11 jours

Conformément à une promesse du candidat Macron, le gouvernement entend doubler le nombre de ces structures (910 en mars 2017) et développer les centres de santé (où travaillent des salariés), en leur consacrant 400 millions d'euros sur le quinquennat.  

Au développement des maisons de santé s'ajoutera ainsi celui de la télémédecine ou encore des "pratiques avancées entre professionnels" (infirmiers réalisant des actes médicaux par exemple). 

Les médecins hospitaliers ou libéraux devraient également pouvoir se détacher "dans les zones désertifiées". 

Déserts médicaux : faites-vous confiance à la télémédecine ? RTL vous invite à répondre à la question du jour. 

Déserts médicaux : faites-vous confiance à la télémédecine ?
Nombre de votes : 5167 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecine Médecins Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790503395
Déserts médicaux : faites-vous confiance à la télémédecine ?
Déserts médicaux : faites-vous confiance à la télémédecine ?
REPLAY - RTL MIDI : Déserts médicaux - faites-vous confiance à la télémédecine ?
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/deserts-medicaux-faites-vous-confiance-a-la-telemedecine-7790503395
2017-10-13 11:09:00
http://media.rtl.fr/cache/mVoz7Bwy_hrZ3tWuS-n4Gw/330v220-2/online/image/2017/0607/7788873416_un-medecin-dans-son-cabinet-illustration.jpg