2 min de lecture Uber

Deliveroo, Uber... Le droit doit s'adapter aux nouvelles plateformes

REPLAY - ÉDITO - Après les chauffeurs Uber, ce sont les livreurs Deliveroo qui plaident pour avoir les mêmes droits que certains salariés. Le droit doit s'adapter d'urgence.

François Lenglet Lenglet-Co François Lenglet
>
Deliveroo, Uber... Le droit doit s'adapter aux nouvelles plateformes Crédit Image : GEORGES GOBET / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Bénédicte Tassart
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Les employés des plateformes s'inquiètent pour leur avenir. Après Lyon et Bordeaux, les bikers de Deliveroo manifestent à Paris vendredi 11 août pour protester contre leur rémunération qui change. Ces bikers, vous les voyez dans les rues des grandes villes, ils sont 7.500 coursiers qui travaillent pour cette start-up britannique de livraison de repas à domicile. Et Deliveroo, ça marche. On estime que c'est valorisé à 1,5 milliard de dollars.

Seulement voilà, ces bikers ne sont pas salariés, ce sont des auto-entrepreneurs. Et comme on l'a vu dernièrement encore avec Uber et ses chauffeurs, il y a aussi un conflit social qui se développe. Comme ils ne sont pas salariés, Deliveroo peut modifier leurs conditions de rémunération, l'entreprise n'a pas à payer à ces bikers de congés payés ni d'arrêts maladies.

À lire aussi
Un homme utilise l'application Uber sur son smartphone (illustration) Royaume-Uni
Uber perd son droit d'opérer à Londres

Plus de 50% de ces auto-entrepreneurs sont des étudiants qui travaillent pour un revenu complémentaire, mais il y a aussi beaucoup de jeunes qui viennent pour un vrai salaire. C'est une forme d'indépendance subie, ils auraient préféré être embauchés comme salariés mais ils n'ont pas le choix et doivent passer par le statut d'indépendant pour s’insérer dans le monde du travail. On l'a vu avec Uber en Seine-Saint-Denis, c'est l'opportunité d'avoir une place dans la société. Mais il manque les garanties. 

Être indépendant, un manque de garanties

Être indépendant, c'est bien. C'est vrai que c'est une aspiration très forte pour ceux nés après 1980, c'est vrai aussi qu'avec le numérique, la robotisation, le développement de ces plateformes, et bien le travail indépendant va se développer de plus en plus, nous sommes en train de vivre une vraie révolution, le marché du travail est en pleine recomposition, mais il faut accompagner cette transition par des garanties aussi.

Quel que soit votre statut, salarié ou indépendant, il faut garantir des droits en ce qui concerne la sécurité sociale, par exemple. Est-il normal que votre employeur ne vous couvre pas en cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle ? Des droits en terme de formation aussi, d'indemnisation chômage également. 

Les emplois créés par ces plateformes sont moins qualitatifs, les indépendants réclament des mutuelles, des assurances professionnelles, ils ne veulent pas être de simples pions et c'est bien normal. Ces indépendants commencent d'ailleurs à s'organiser pour défendre leurs droits : les chauffeurs Uber sont passés par des groupes Facebook, les bikers de Deliveroo commencent à avoir des porte-paroles pour défendre leur cause.

Des promesses dans le bon sens

On a commencé à y réfléchir avec la loi El Khomry mais ce n'est pas suffisant. On sait aujourd'hui que le ministère du Travail est en train de plancher sur cette évolution de la société. C'est la promesse d'une assurance-chômage pour tous, y compris pour les indépendants, c'est la promesse également de la réforme de la formation professionnelle. La compétence doit être accessible, même si vous n’êtes pas salarié d'une entreprise.

Il faut travailler d'urgence sur ce sujet. Les travailleurs indépendants en France, ce sont à peu près 10% de la population active, c'est peu, on est loin des 90% en Inde ou au Brésil, mais c'est une véritable course de vitesse qui s'engage. Le droit doit d'urgence s'adapter au progrès technologique, pour ne pas laisser ces bikers sur le bord de la route. 

La rédaction vous recommande



Lire la suite
Uber Auto-entrepreneur Salariés
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789684540
Deliveroo, Uber... Le droit doit s'adapter aux nouvelles plateformes
Deliveroo, Uber... Le droit doit s'adapter aux nouvelles plateformes
REPLAY - ÉDITO - Après les chauffeurs Uber, ce sont les livreurs Deliveroo qui plaident pour avoir les mêmes droits que certains salariés. Le droit doit s'adapter d'urgence.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/deliveroo-uber-le-droit-doit-s-adapter-aux-nouvelles-plateformes-7789684540
2017-08-11 08:27:00
http://media.rtl.fr/cache/3Q7BkH_pZYfGxKTdqVgLMw/330v220-2/online/image/2017/0811/7789684651_un-livreur-deliveroo-a-bordeaux-en-mars-2017.jpg