2 min de lecture Faits divers

"Chasse aux DRH" : que s'est-il passé au Bois-de-Boulogne ?

41 personnes ont été interpellées jeudi 12 octobre lors d'un rassemblement organisé pour protester contre la tenue du 34ème Congrès des DRH.

>
Télécharger "Chasse aux DRH" : que s'est-il passé au Bois-de-Boulogne ? Crédit Image : FREDERIC MUNSCH / SIPA | Crédit Média : Raphaël Vantard | Durée : | Date :
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et Raphaël Vantard

"Que du beau monde !" C'est ce qu'annonçait l'événement Facebook de la "Chasse aux DRH" organisée jeudi 12 octobre par l'Union Syndicale Solidaires. Le syndicat invitait les participants à se rendre au Bois-de-Boulogne (Paris XVIème), près duquel se déroulait le 34ème Congrès des Ressources Humaines, auquel devait assister la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, (elle-même ancienne DRH, chez Danone de 2012 à 2014, ndlr). 

"Nous aborderons les sujets chauds liés à la Réforme du Travail", promettait le programme de l'événement organisé au très chic restaurant du Pré Catelan. Carrefour, Bouygues ou encore Air France : parmi les centaines de Directeurs et Directrices des Ressources humaines conviés, se trouvaient des grands noms du monde de l'entreprise française.

L'objectif était de "protester contre cette réunion des DRH du CAC40", explique Éric Beynel, porte-parole de Solidaires joint par RTL. "On voulait agiter des symboles et rendre visible ce congrès qui se voulait discret dans un restaurant trois étoiles, caché dans le Bois-de-Boulogne". 

À lire aussi
Des personnes rendent hommage à Sophie Lionnet, le 8 octobre 2017 à Londres faits divers
Jeune fille au pair tuée à Londres : les meurtriers présumés devant la justice

Interpellations et véhicules brûlés

L'objectif du rassemblement était empêcher les DRH d'arriver au restaurant, avant de "les empêcher d’en repartir chacun à sa manière, et si possible de goûter aux petits fours…". "On a un moment essayé de bloquer la route mais les forces de l'ordre nous en ont empêchés", explique Éric Beynel. Selon lui, les participants au "rassemblement statique" appartenant à diverses associations, se sont ensuite dirigés vers le lac où était organisé un pique-nique.

La même matinée, plusieurs journalistes et témoins postent pourtant sur les réseaux sociaux des photos et vidéos de voitures en feu. Selon un communiqué de la préfecture de police, sept véhicules ont été "dégradés" et trois autres "incendiés" par 80 individus de "la mouvance contestataire". 

"41 individus ont été interpellés pour jets de projectiles sur agents de la force publique, port d'arme prohibé, et participation à un attroupement en étant porteur d'une arme", informe encore le communiqué. Cinq d'entre eux étaient toujours en garde à vue vendredi matin, rapporte Le Parisien

Deux rassemblements distincts ?

Éric Beynel assure que le rassemblement organisé par Solidaires n'est pas lié à ces événements. "On n'était pas du tout situés à cet endroit, on n'en a pas été témoins", affirme-t-il. Selon lui, "un certain nombre de personnes ont été interpellées en quittant le rassemblement mais il s'agissait de simples contrôles d'identité, et elles ont été immédiatement relâchées".

Éric Beynel rappelle également que le rassemblement organisé par Solidaires était "autorisé par la préfecture de police", comme indiqué sur le site internet dédié à l'événement. La préfecture de police parle elle, d'un rassemblement "non déclaré" qui aurait été organisé parallèlement à celui de Solidaires, comme le rapporte LCI.

C'est l'homme qui est pris à partie et non plus la fonction"

Audrey, participante du 34ème Congrès des Ressources Humaines
Partager la citation

Audrey, participante du Congrès s'inquiète de ces violences au micro de RTL. "Aujourd'hui il n'y a plus de limites, c'est l'humain et l'homme qui est pris à partie et non plus la fonction. C'est ça qui est inquiétant et violent", s'indigne-t-elle. 

Sylvain ne comprend pas non plus cet acharnement. "Il y a autre chose à faire pour aider la société que de venir taper sur les DRH", s'exclame-t-il en prenant l'exemple de la misère sociale qui existe au Bois-de-Boulogne où se situent plusieurs campements de SDF. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Île-de-France Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790504238
"Chasse aux DRH" : que s'est-il passé au Bois-de-Boulogne ?
"Chasse aux DRH" : que s'est-il passé au Bois-de-Boulogne ?
41 personnes ont été interpellées jeudi 12 octobre lors d'un rassemblement organisé pour protester contre la tenue du 34ème Congrès des DRH.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/chasse-aux-drh-que-s-est-il-passe-au-bois-de-boulogne-7790504238
2017-10-13 17:17:00
http://media.rtl.fr/cache/Ptzh5qzBjWinBedTFaQaEg/330v220-2/online/image/2017/1013/7790504301_des-incidents-ont-eclate-en-marge-du-congres-des-drh-qui-s-est-tenu-dans-un-restaurant-pres-du-bois-de-boulogne-en-region-parisienne-jeudi-12-octobre-2017.jpg