Calais : "La France et l'Angleterre réduisent le sort d'êtres humains à du marchandage entre États", dénonce le président de MSF

REPLAY / INVITÉ RTL - Depuis deux jours, plusieurs réfugiés iraniens se sont cousus la bouche pour protester contre le démantèlement de la "Jungle" de Calais.

>
Calais : "La France et l'Angleterre réduisent le sort d'êtres humains à du marchandage entre États", dénonce le président de MSF Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon Télécharger

Dans la "Jungle" de Calais, un groupe de réfugiés iraniens s'est cousu la bouche, ces deux derniers jours, devant l'abri de Médecins sans frontières. À travers cet acte violent, les réfugiés veulent être entendus et réaffirmer leur opposition au démantèlement de la partie sud du camp, durant laquelle leurs cabanes ont été détruites. "Ils sont venus à l'office de MSF dans la zone sud et ont demandé à notre équipe de leur coudre la bouche avec du fil et une aiguille. Nous avons refusé de pratique cet acte contraire à l'éthique médicale", explique Mégo Terzian, le président de MSF.

Six jeunes réfugiés iraniens ont toujours la bouche cousue le 4 mars, une situation difficile à gérer pour les équipes de MSF. "On ne peut qu'appuyer leur acte, car on comprend leur contestation, leur demande et on comprend qu'ils veulent se faire entendre pour défendre leur cause. On comprend même si on est des médecins", précise Mégo Terzian. L'humanitaire explique que ce geste "aussi symbolique que violent" provoque une interrogation parmi les ONG, dont fait partie MSF, "car à travers notre activité de soins et d'assistance, on risque de contribuer à la dépolitisation du sort des migrants, en les présentant comme des victimes". 

Donner la parole aux réfugiés

Aujourd'hui pour Mégo Terzian il est urgent de savoir comment les réfugiés peuvent avoir accès à la parole publique pour exprimer leurs revendications et éviter que l'on parle à leur place. "Nous ne pouvons que pointer du doigt la politique abjecte adoptée par les gouvernements français et anglais, qui réduisent le sort d'êtres humains à un marchandage entre États". Mégo Terzian espère que les deux gouvernements pourront entendre ce que les réfugiés ont à dire pour "trouver une solution cohérente"

La rédaction vous recommande
par Agnès BonfillonJournaliste RTL
Suivez Agnès Bonfillon sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782182643
Calais : "La France et l'Angleterre réduisent le sort d'êtres humains à du marchandage entre États", dénonce le président de MSF
Calais : "La France et l'Angleterre réduisent le sort d'êtres humains à du marchandage entre États", dénonce le président de MSF
REPLAY / INVITÉ RTL - Depuis deux jours, plusieurs réfugiés iraniens se sont cousus la bouche pour protester contre le démantèlement de la "Jungle" de Calais.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/calais-la-france-et-l-angleterre-reduisent-le-sort-d-etres-humains-a-du-marchandage-entre-etats-denonce-le-president-de-msf-7782182643
2016-03-04 04:38:00
http://media.rtl.fr/cache/pvFJ5alU81iLOZXVq5MYDw/330v220-2/online/image/2016/0304/7782183227_un-refugie-iranien-s-est-cousu-la-bouche-pour-protester-contre-le-demantelement-de-la-zone-sud-de-la-jungle-de-calais-le-3-mars-2016.jpg