Attentats à Bruxelles : "J'en ai rien à faire d'en vouloir aux terroristes", témoigne Fanny, une Française blessée à l'aéroport de Zaventem

Fanny Clain se préparait à prendre un vol pour les États-Unis lorsqu'elle a été soufflée par l'une des explosions de l'aéroport. Elle a été brûlée au visage et aux membres.

Les agents de l'identification criminelle à l'aéroport Zaventem de Bruxelles
Crédit : AFP
Les agents de l'identification criminelle à l'aéroport Zaventem de Bruxelles

Fanny Clain est une des rescapées de l'aéroport de Bruxelles. La jeune femme se trouvait dans l'aérogare lorsque les bombes d'Ibrahim El Bakraoui et de Najim Laachraoui ont explosé à Zaventem. "J'ai les mains brûlées, la tête aussi" et "des trous dans mes jambes", a indiqué cette Française de 20 ans à l'AFP qui précise qu'elle souhaite désormais passer à autre chose. "J'en ai rien à faire d'en vouloir aux terroristes, ça va pas m'avancer dans la vie", lâche cette missionnaire mormone, originaire de l'île de La Réunion.

La jeune Française était en transit depuis plusieurs mois en Belgique dans l'espoir de rejoindre sa confrérie de "l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers jours" dans l'Utah aux États-Unis. Elle devait justement s'envoler vers cette destination mardi dernier lors de l'attaque terroriste. Elle était alors accompagnée de trois autres missionnaires américains qui ont aussi été blessés. "Quand la bombe a explosé, je me suis retrouvée par terre. Au bout de ce qui m'a semblé être une seconde, je me suis relevée. 'Incroyable', c'est la première chose qui m'est venue à l'esprit. On a l'habitude de voir ça à la télévision mais là tout à coup j'étais entrée dans la télévision", analyse-t-elle.

Une sortie dans deux semaines

Fanny Clain fait partie des douze Français blessés lors de ces attentats, elle devrait toutefois guérir sans trop de difficultés. Elle a expliqué qu'elle présentait "des brûlures au deuxième degré donc, a priori, ça devrait cicatriser tout seul. J'ai aussi eu un éclat de métal dans le tibia et un éclat plus haut dans la jambe", a-t-elle énuméré. Elle est prise en charge à l'hôpital Stuivenberg à Anvers où elle avait été emmenée après l'attentat. "Ça va j'ai le moral", dit-elle, espérant sortir dans deux semaines.  

La missionnaire n'a pas de rancœur face à ces événements et préfère positiver. "Quand on est en colère, ça nous rend triste, on rumine ça tout le reste de notre vie. Alors que si on décide de leur pardonner ou de passer outre, alors là on peut continuer à vivre, là on avance, on guérit et on peut avoir une vie formidable", estime-t-elle.

La rédaction vous recommande
par Nicolas Ledain
Suivez Nicolas Ledain sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782567938
Attentats à Bruxelles : "J'en ai rien à faire d'en vouloir aux terroristes", témoigne Fanny, une Française blessée à l'aéroport de Zaventem
Attentats à Bruxelles : "J'en ai rien à faire d'en vouloir aux terroristes", témoigne Fanny, une Française blessée à l'aéroport de Zaventem
Fanny Clain se préparait à prendre un vol pour les États-Unis lorsqu'elle a été soufflée par l'une des explosions de l'aéroport. Elle a été brûlée au visage et aux membres.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentats-a-bruxelles-le-temoignage-d-une-jeune-francaise-blessee-a-l-aeroport-de-zaventem-7782567938
2016-03-27 07:22:00
http://media.rtl.fr/cache/DzfXVQej_QxhHuf_ieat2A/330v220-2/online/image/2016/0323/7782516084_000-915g5.jpg