Affaires de pédophilie à Lyon : une nouvelle plainte vise le cardinal Barbarin

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

>
Les auditeurs ont la parole du 15 mars 2016 Crédit Image : SIPA / KONRAD K. Crédit Média : Vincent Parizot,Christelle Rebière Télécharger

Affaires de pédophilie à Lyon : une nouvelle plainte vise le cardinal Barbarin

Une nouvelle plainte visant le cardinal Barbarin a été déposée en février concernant des actes pédophiles remontant au début des années 1990 et commis par un prêtre toujours en activité à Lyon, a-t-on appris de source judiciaire, confirmant une information du Figaro. 


Cette plainte, déposée par une personne haut placée dans un ministère, vise des faits de "mise en danger de la vie d'autrui et provocation au suicide", confirme également le diocèse de Lyon dans un communiqué. 

Elle fait suite à une première plainte déposée en 2009 à l'encontre du prêtre, classée sans suite par la justice pour cause de prescription. 

Dans les colonnes du quotidien, cet homme explique notamment que les témoignages récents des victimes d'une autre affaire de pédophilie, en cours d'instruction à Lyon, ont ravivé chez lui son traumatisme et qu'il a contacté le parquet de Lyon le 12 février. 

Dans l'autre affaire qui secoue le diocèse, le père Bernard Preynat a été mis en examen fin janvier pour des agressions sexuelles sur de jeunes scouts lyonnais entre 1986 et 1991. Il est resté en activité jusqu'au 31 août 2015, après avoir été relevé de ses fonctions par le diocèse. 

Dans un communiqué paru sur le site du diocèse lundi soir, le cardinal Philippe Barbarin dit avoir "appris avec tristesse et consternation qu'une plainte avait été déposée à son encontre". 

"C'est avec douleur que le cardinal Barbarin se voit accuser aujourd'hui de manière aussi injustifiée, tant il est évident qu'en aucun cas il n'a ni mis en danger la vie d'autrui, ni encouragé quiconque à se suicider. Le cardinal Barbarin demande solennellement à ce que chacun laisse la justice enquêter dans la sérénité", souligne le communiqué. 

Le Premier ministre Manuel Valls a demandé ce matin au cardinal Philippe Barbarin de "prendre ses responsabilités".

"Le seul message que je peux faire passer, sans prendre sa place, sans me substituer à l'Eglise de France, sans prendre la place des juges, car une enquête est aujourd'hui ouverte, c'est de prendre ses responsabilités. C'est à lui de prendre ses responsabilités, de parler, et d'agir", a affirmé le locataire de Matignon. 

Parler, agir, démissionner ?, lui demande-t-on. "C'est sa responsabilité, mais il faut qu'il entende aussi cette douleur", a poursuivi le chef du gouvernement. 


Invité de RTL MIDI à 12h50 : Maître André Soulier, avocat du cardinal Philippe Barbarin. 

La rédaction vous recommande

Loi Travail : approuvez-vous les corrections ?

Manuel Valls a reculé hier sur les articles les plus contestés du projet de loi travail, dont le barème des indemnités prud'homales, une initiative saluée par les syndicats dits "réformistes" mais décriée par le patronat, tandis que CGT, FO et Unef ont maintenu leurs appels à manifester. 


Signe que le gouvernement veut faire vite, ce texte modifié et qualifié par le Premier ministre de réforme "intelligente, audacieuse et nécessaire", sera transmis dès mardi au Conseil d'Etat, avant d'être présenté en conseil des ministres le 24. 

A l'approche d'une nouvelle journée d'action à l'appel du syndicat étudiant Unef jeudi, et d'une journée de grève et de mobilisation maintenue à l'appel de sept syndicats dont la CGT le 31 mars, le gouvernement a reculé sur plusieurs points sensibles. 

"Les réactions" que ce projet "a suscitées, les questionnements, les inquiétudes qu'il a soulevées (...) ont rendu nécessaire une nouvelle phase de concertation. C'est donc à un nouveau départ de ce texte que j'appelle", a dit Manuel Valls. 

De son côté, la ministre du Travail Myriam El Khomri a insisté sur le fait que "trouver un point d'équilibre n'est pas un recul". 


L'une des mesures-phare les plus décriées du texte a été modifiée: le barème plafonnant les indemnités prud'homales sera seulement "indicatif". Il devait atteindre un maximum de 15 mois de salaire, mais Matignon "ne ferme pas la porte" à des évolutions. 

Sur le licenciement économique, autre article décrié, la copie a également été revue : le juge pourra vérifier que les multinationales n'organisent pas artificiellement leurs difficultés économiques sur le territoire français pour licencier. 

En outre, les dirigeants de petites et moyennes entreprises (PME) ne pourront pas appliquer le forfait-jours ou moduler les astreintes sans passer par un accord collectif, mais ils pourront négocier avec un salarié mandaté par un syndicat s'ils n'ont pas de représentation syndicale. 

A défaut d'accord, le droit actuel s'appliquera. L'avant-projet fixait jusque-là des droits moins favorables aux salariés.

Des droits nouveaux sont annoncés: la garantie jeunes, dispositif d'accompagnement vers l'emploi, va devenir un droit pour tous les jeunes sans emploi ni formation. Et le plafond du compte personnel de formation sera relevé de 150 à 400 heures pour les salariés sans diplôme. 


Loi Travail : approuvez-vous les corrections ? : La rédaction de RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Votre avis
Loi Travail : approuvez-vous les corrections ?

Nombre de votes : 6966
*Sondage à valeur non scientifique

La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782377062
Affaires de pédophilie à Lyon : une nouvelle plainte vise le cardinal Barbarin
Affaires de pédophilie à Lyon : une nouvelle plainte vise le cardinal Barbarin
REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/affaires-de-pedophilie-a-lyon-une-nouvelle-plainte-vise-le-cardinal-barbarin-7782377062
2016-03-15 10:58:00
http://media.rtl.fr/cache/CWWQftHitgZ7u4ih-ojmbQ/330v220-2/online/image/2016/0309/7782273886_mgr-barbarin-cardinal-et-archeveque-de-lyon.jpg