1 min de lecture Enseignement

APB 2017 : encore 87.000 bacheliers en attente

Alors que 87.000 bacheliers sont toujours en attente d'une place à l'université, une vaste concertation avec les acteurs de l'enseignement supérieur, commence ce lundi 17 juillet.

Des étudiants à la bibliothèque de l'université Lyon 3 (illustration)
Des étudiants à la bibliothèque de l'université Lyon 3 (illustration)
Marie Demeulenaere
et AFP

"Un énorme gâchis". La ministre de l'Enseignement Supérieur Frédérique Vidal ne mâche pas ses mots lorsqu'elle évoque la plateforme informatique d'admission post-bac (APB). Alors qu'ils ont été reçus, parfois avec mention, aux épreuves du Baccalauréat, 87.000 bacheliers ne sont toujours pas inscrit dans une université, malgré avoir renseigné leurs souhaits sur la plateforme d'APB

Interrogée sur France Inter lundi 17 juillet, la ministre a dénoncé une "situation injuste et qui n'a aucun sens". Elle a également annoncé qu'une vaste concertation commençait ce lundi pour "trouver rapidement des solutions pour la rentrée 2018". Présidents d'universités, syndicats étudiants, fédérations de parents d'élèves... Une vingtaine d'acteurs de l'enseignement supérieur sont conviés à la réunion, afin de discuter de la mise en place d'un "prérequis" avant l'entrée à la fac et pour réduire le taux d'échec en licence. 

À lire aussi
Des étudiants à l'entrée de l'Université Jean Moulin, à Lyon enseignement
Entrée à l'université : le projet de loi présenté en conseil des ministres

La suppression du tirage au sort

Parmi les questions qui seront posées aux acteurs de l'enseignement supérieur, figure la problématique du tirage au sort. Pour la ministre, la question est déjà tranchée : "Le tirage au sort, c'est fini en 2018, je m'y suis engagée", a promis Frédérique Vidal

Plusieurs filières utilisent en effet cette méthode lorsque la demande dépasse les capacités d'accueil de l'établissement. Une loterie que la ministre ne soutient pas : "Le tirage au sort fait que des étudiants dont a priori, on pense qu'ils auraient toutes les chances de réussir dans une filière n'y ont pas accès et que d'autres dont on sait qu'ils ont très peu de chances de réussir y ont accès.Il faut qu'on soit en capacité de donner une réelle information aux étudiants y compris sur leur probabilité de réussir". 

Les universités font face à une hausse de la démographie depuis plusieurs années avec en moyenne 40.000 étudiants supplémentaires par an.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enseignement Admission post-bac Université
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789377220
APB 2017 : encore 87.000 bacheliers en attente
APB 2017 : encore 87.000 bacheliers en attente
Alors que 87.000 bacheliers sont toujours en attente d'une place à l'université, une vaste concertation avec les acteurs de l'enseignement supérieur, commence ce lundi 17 juillet.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/admissions-post-bac-vers-une-solution-7789377220
2017-07-17 15:03:00
http://media.rtl.fr/cache/d3SIPo1QtWMghiI1-kcOcw/330v220-2/online/image/2017/0425/7788278679_des-etudiants-a-la-bibliotheque-de-l-universite-lyon-3-illustration.jpg