Universités : "Le modèle économique est bouleversé", dit Thierry Mandon

REPLAY - INVITÉ RTL - Selon le secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur, les universités doivent miser sur la formation professionnelle où "il y a un champ considérable de ressources".

Afin de faire face à l'afflux d'étudiants dans les universités françaises, Thierry Mandon, secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, reconnaît que "le modèle économique des universités est bouleversé par cet heureux flux démographique". Les universités françaises disposent de "trois ressources" avec la dotation de l'État, les droits d'inscription et les ressources propres

Selon Thierry Mandon, l'État "devra augmenter son soutien. La France est dans la moyenne de l'OCDE à 1,6% du PIB pour les universités". Sur les droits d'inscription, il explique qu'il ne faut "pas jouer sur le moyen terme. Quand on veut démocratiser un système, on ne commence pas par donner des signaux qui vont à l'inverse envers les couches que l'on veut scolariser". 

On a des pistes très importantes sur lesquelles il faut travailler plus fort et plus vite que ce l'on a faite jusqu'à présent

Thierry Mandon, secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

En ce qui concerne les ressources propres, "il y a un champ considérable de ressources avec la formation professionnelle pour les universités. On a des pistes très importantes sur lesquelles il faut travailler plus fort et plus vite que ce l'on a faite jusqu'à présent". 

Renforcer l'orientation avant l'entrée à l'université

Le secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche rappelle que "quelqu'un qui entre dans l'enseignement supérieur, dans 80% des cas, sera diplômé. La moyenne de l'OCDE est de 70%. Il y a de la réussite avec de la qualité (...) on ne dit pas aux étudiants très précisément ce qui les attend au niveau de l'orientation" en amont. "Elle est trop souvent à l'aveugle (...) Quand vous avez des parents intelligents qui ont fait des études, ils se repèrent dans ce dédale sans aucune difficulté. Quand vous êtes de milieux défavorisés et que vous accédez, parce que vous avez bien travaillé, à l'université, vous n'avez pas ce patrimoine culturel qui vous permet de vous diriger dans ce système. C'est à l'État, parce qu'il a des objectifs, de scolariser de donner ces outils aux étudiants".

Thierry Mandon n'est pas favorable à la sélection d'élèves à l’entrée à l'université : "Ce n'est pas par doctrine mais par lucidité de ce qui se passe dans le monde. Tous les pays développés font de l'accès à l'enseignement supérieur la première ressource de leur compétitivité". 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779788732
Universités : "Le modèle économique est bouleversé", dit Thierry Mandon
Universités : "Le modèle économique est bouleversé", dit Thierry Mandon
REPLAY - INVITÉ RTL - Selon le secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur, les universités doivent miser sur la formation professionnelle où "il y a un champ considérable de ressources".
http://www.rtl.fr/actu/politique/universites-le-modele-economique-est-bouleverse-dit-thierry-mandon-7779788732
2015-09-21 08:35:00
http://media.rtl.fr/cache/m7YcYX1edr07q5P5YkLJtA/330v220-2/online/image/2015/0921/7779788766_thierry-mandon-invite-de-rtl-le-21-septembre-2015.jpg