3 min de lecture Polémique

"The Voice" : "Le départ de Mennel ne sert que les extrémistes", juge Alba Ventura

ÉDITO - La polémique n'en finit plus autour de la jeune chanteuse Mennel, la candidate qui a quitté "The Voice" sur TF1 après la découverte de ses tweets complotistes sur les attentats de Nice. A-t-elle bien fait de partir ?

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
"The Voice" : "Le départ de Mennel ne sert que les extrémistes", juge Alba Ventura Crédit Image : Capture d'écran TF1 | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Mennel n'avait pas d'autre issue que de quitter l'émission. Cela devenait compliqué. Parce que ce quelle a écrit il y a dix-huit mois était intolérable, inacceptable. The Voice est une émission grand public. Même si on peut penser qu'au départ la chaîne y a vu son intérêt, c'est-à-dire à la fois mettre à l'honneur la diversité et s'adresser à une communauté - disons un segment du public, pour parler "marketing".

Mais bref, la jeune chanteuse avait un compte Twitter dans lequel elle ne manifestait pas seulement son enthousiasme pour les chansons de Lennon ou de Beyoncé. Elle relayait aussi des thèses complotistes, et les propos de gens comme Tariq Ramadan ou Dieudonné.

Évidemment cela a soulevé des réactions, parce qu'on ne peut pas faire n'importe quoi. Des messages comme ça ne sont pas sans conséquences.

À lire aussi
Logo Pôle Emploi (illustration) économie
Assurance-chômage : dialogue social ou dialogue de sourds ?

Elle paie ses tweets scandaleux

Certains disent qu'elle a été poussée vers la sortie parce qu'elle est musulmane ? Non, ça ce sont ceux qui veulent se servir de cette histoire pour faire passer Mennel pour une victime.

Mais encore une fois, elle quitte l'émission parce que ses tweets sont scandaleux et qu'ils ne sont en rien une erreur de jeunesse, pas parce qu'elle porte un petit voile ou qu'elle interprète à sa façon en arabe des passages de la chanson Hallelujah de Léonard Cohen. C'est là ou il y a manip'. Et c'est là aussi où il y a danger.

C'est dangereux parce que cela dépasse évidemment le seul cas de Mennel. Mennel, c'est une jeune femme ravissante, avec une jolie voix, musulmane pratiquante, qui avait toute sa place dans cette émission. Et ce qui était intéressant dans sa présence, c'est que ça disait quelque chose de notre société, de son ouverture.

"Vous voyez qu'ils ne veulent pas de nous"

Alors attention encore une fois, il n'est pas question de cautionner ce qu'elle a dit sur les réseaux sociaux, ni de l'absoudre (si vous me permettez d'employer ce terme). Mais sa présence aurait été un message à une jeunesse qui fait les mêmes tweets et qui demain peut trouver sa place dans la société.

Vous savez, cette jeunesse qui n'est pas Charlie et qui, demain, peut regretter ses actes et choisir de vivre en phase avec la culture française et la République française et ne pas nourrir un sentiment anti-français à vie ou ne pas se sentir rejetée.

Disons que l'on peut penser que tout le monde n'est pas perdu pour la cause. Le départ de Mennel de The Voice, en fait, ne sert que les complotistes et les extrémistes. Le message qu'ils délivrent, c'est "Vous voyez qu'ils ne veulent pas de nous". C'est ça le danger.

Le piège des islamistes

C'est-à-dire qu'à court terme, le départ de Mennel est une issue logique. Mais à long terme cela ne construit que du rejet et du communautarisme. C'est tout le piège que nous tendent les islamistes. Ils viennent sans arrêt défier la société française. Rappelez-vous du voile à l'école, ça date de 1989 (bientôt 30 ans).

Et s'ils parviennent à nous faire changer, à nous faire reculer, c'est une victoire pour eux. Mais s'ils n'y parviennent pas, ils nous accusent de les exclure et d'en faire des martyrs. Et c'est aussi une victoire pour eux.

Que faire face à ce piège ? Quand on voit la bataille idéologique qui s'est installée, on se dit que c'est bien compliqué. Mais bon on peut vouloir n'être ni intégriste, ni angélique.

On peut vouloir surtout rester ferme sur nos valeurs, sans pour autant rester fermé. En n'oubliant pas, par exemple, que les derniers vainqueurs de The Voice s'appelaient Kendji Girac et Slimane Nebchi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Société Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792239762
"The Voice" : "Le départ de Mennel ne sert que les extrémistes", juge Alba Ventura
"The Voice" : "Le départ de Mennel ne sert que les extrémistes", juge Alba Ventura
ÉDITO - La polémique n'en finit plus autour de la jeune chanteuse Mennel, la candidate qui a quitté "The Voice" sur TF1 après la découverte de ses tweets complotistes sur les attentats de Nice. A-t-elle bien fait de partir ?
http://www.rtl.fr/actu/politique/the-voice-le-depart-de-mennel-ne-sert-que-les-extremistes-juge-alba-ventura-7792239762
2018-02-13 07:57:00
http://media.rtl.fr/cache/QsKhR6oNWzaVcmjTI7ZAow/330v220-2/online/image/2018/0213/7792239960_la-chanteuse-mennel-a-quitte-the-voice-apres-la-revelation-de-messages-complotistes.jpg