Quand le chiot de Manuel Valls gratte à la porte de Matignon

INDISCRET RTL - L'animal, un petit berger des Pyrénées, répond au doux nom de "Largo". Un substantif choisi par le Premier ministre ?

>
Loi Travail : "Un tout petit répit pour le gouvernement", analyse Alba Ventura Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP Crédit Média : Alba Ventura Télécharger

Pendant les négociations à Matignon sur le projet de loi El Khomri, les syndicats ont été surpris d'entendre plusieurs fois gratter à la porte de la salle de réunion. Jusqu'à ce qu'ils s'aperçoivent que ces bruits étranges provenaient d'un petit animal : le chiot du Premier ministre.

Il s'agit d'un petit berger des Pyrénées. Son nom : "Largo". Pas comme Largo Winch. Non "Largo", du nom italien de ce mouvement de musique très lent. C'est sans doute l'épouse de Manuel Valls, la violoniste Anne Gravoin, qui a dû trouver ce petit nom. Parce que si le Premier ministre avait choisi, ça aurait été plutôt "Allegro", voire "Allegro fortissimo".

Rappelons que l'Élysée accueille également un animal : Philae. La chienne de François Hollande avait été offerte au chef de l'État par la Fédération des anciens combattants français de Montréal.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782304313
Quand le chiot de Manuel Valls gratte à la porte de Matignon
Quand le chiot de Manuel Valls gratte à la porte de Matignon
INDISCRET RTL - L'animal, un petit berger des Pyrénées, répond au doux nom de "Largo". Un substantif choisi par le Premier ministre ?
http://www.rtl.fr/actu/politique/quand-le-chiot-de-manuel-valls-gratte-a-la-porte-de-matignon-7782304313
2016-03-10 12:51:32
http://media.rtl.fr/cache/PjygxNj1Uc-RLzi_rn9Gnw/330v220-2/online/image/2016/0310/7782304446_manuel-valls-le-19-mars-2015-a-matignon.jpg