3 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron, toujours pas déclaré, mais candidat malgré tout

Un mois après sa démission du gouvernement, l'ancien ministre de l'Économie entame sérieusement sa campagne pour la présidentielle, en multipliant les meetings dès le début d'octobre.

Emmanuel Macron, le 24 septembre 2016
Emmanuel Macron, le 24 septembre 2016 Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Après avoir fondé son parti et démissionné du gouvernement, Emmanuel Macron passe une nouvelle vitesse dans la course pour 2017. Dans une interview aux Échos, Claude Bartolone estime que si l'ancien ministre "a des idées et des propositions, qu'il aille à la primaire !". Cependant, le président de l'Assemblée nationale le met en garde : "Il pourrait prendre une dangereuse responsabilité historique (...) Jusqu'à présent, le président Hollande était comparé au candidat Hollande. Là, avec la primaire de la droite, on va de plus en plus le comparer aux projets des droites". 

Selon une enquête électorale, réalisée par le centre de recherches politique de Sciences Po avec Le Monde, Emmanuel Macron est "crédité de 12% à 14% des intentions de vote, selon que le candidat de la droite est Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy, explique le journal. L'ancien ministre de l'Économie "attire des électeurs de tous les côtés. S'il poursuit son aventure, il pourrait bien devenir le grand perturbateur du scrutin. À condition que cet électorat composite, fondé pour l'heure sur l'attrait de la nouveauté, résiste à la logique présidentielle de rassemblement autour de grandes forces politiques". 

Trois meetings en trois semaines

Emmanuel Macron pourrait bien poursuivre sa conquête du pouvoir. "Chaque journée compte sur sa route vers la présidentielle, tant son défi est immense", raconte Le Parisien, qui rapporte l'une de ses formules cinglantes : "Les deux grands partis, c'est l'amicale des boulistes. Mais sans l'amitié et sans les boules..." D'après le journal, Emmanuel Macron pourrait se déclarer candidat à l'élection présidentielle "entre le 15 novembre et le 15 décembre, selon ses proches". À noter que François Hollande avait indiqué qu'il annoncerait sa candidature, ou non, à la fin du mois de décembre. 

À lire aussi
Emmanuel Macron en campagne en 2017. Emmanuel Macron
Présidentielle 2017 : 4 donateurs d'Emmanuel Macron signalés au fisc

C'est donc un compte-à-rebours qui commence pour le candidat non-déclaré. D'ici quelques jours, Emmanuel Macron présentera les conclusions de sa "Grande Marche", organisée dans toute la France afin de sonder les citoyens et d'établir un diagnostic du pays. Des meetings sont aussi prévus dès le 4 octobre à Strasbourg, le 11 au Mans et le 18 à Montpellier, comme l'expliquait l'ancien locataire de Bercy à BFMTV.

Des politiques qui se revendiquent pro-Macron

Les soutiens s'accumulent autour d'Emmanuel Macron, qui revendique 83.435 adhérents sur son site. "Il recrute pour pouvoir présenter 577 candidats aux élections législatives sous l'étiquette 'En Marche !'", explique Le ParisienDaniel Cohn-Bendit lui a apporté son soutien. L'ancien député européen affirme qu'Emmanuel Macron est le seul à pouvoir faire barrage à Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle. Il lui conseille néanmoins de "densifier son discours. Il faut qu'il y ait des propositions qui musclent l'histoire, qu'il nous raconte la vision qu'il a pour la France, pour l'Europe. Sur l'écologie, il peut mieux faire". Et d'après lui, "le centre droit est orphelin, le centre gauche va-t-il se replier derrière Hollande ? Non. Donc vous avez un espace. Si Emmanuel Macron sort à 3%, à 4% derrière Nicolas Sarkozy, tous ceux qui s'étaient repliés derrière François Bayrou filent vers Emmanuel Macron, tous ceux qui se replient derrière François Hollande vers Emmanuel Macron et il est à touche-touche avec Nicolas Sarkozy au premier tour".

Malgré ses avancements dans la campagne, Emmanuel Macron doit faire face à de nombreuses embûches. "Son mouvement n'a pas d'élus, donc pas un centime d'argent public. Il se démène pour trouver 9 à 10 millions d'euros de dons et compte en emprunter autant en banque. Pour l'heure, il a enregistré près de 2 millions d'euros, surtout des petits dons de moins de 50 euros. Les grands donateurs se font tirer l'oreille", explique Le Parisien

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785000293
Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron, toujours pas déclaré, mais candidat malgré tout
Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron, toujours pas déclaré, mais candidat malgré tout
Un mois après sa démission du gouvernement, l'ancien ministre de l'Économie entame sérieusement sa campagne pour la présidentielle, en multipliant les meetings dès le début d'octobre.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-emmanuel-macron-toujours-pas-declare-mais-candidat-malgre-tout-7785000293
2016-09-30 07:00:00
http://media.rtl.fr/cache/mAp78LUEzwXuNd6uwpq6Ig/330v220-2/online/image/2016/0926/7785001731_emmanuel-macron-le-24-septembre-2016.jpg