1 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Dupont-Aignan s'attire les foudres des élus de son département

Les maires de huit communes vilipendent le nouveau soutien de Marine Le Pen.

Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
et AFP

Le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan continue de faire désordre dans son propre camp. Dimanche 30 avril, le nouveau soutien de Marine Le Pen a vu les maires de huit communes de l'Essonne lui réclamer sa démission de son poste de président de la communauté d'agglomération Val d'Yerres Val de Seine. Les huit villes en question composent, avec Yerres (dirigée par l'ex-candidat), cette collectivité. Cette information, rapportée par Le Parisien, a été confirmée à l'AFP par Georges Tron, l'un des vice-présidents de la communauté et maire LR de Draveil.

Les maires - un socialiste, sept de droite - ainsi que le président du conseil départemental de l'Essonne François Durovray (premier vice-président de l'agglomération) ont rédigé une lettre à Nicolas Dupont-Aignan dans laquelle ils lui ont demandé "de remettre son mandat à la communauté d'agglomération", a expliqué Georges Tron, arguant notamment d'une différence de "valeurs" entre "celles que nous défendons" et celles du Front national.

À lire aussi
Un bureau de vote dans le Gard élections
L'abstention chez les jeunes a atteint un niveau historique en 2017

En outre, plusieurs centaines de personnes ont manifesté dimanche 30 avril à Yerres pour protester contre cette alliance scellée entre leur maire Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle. Opposants au député-maire, électeurs déçus ou habitants des villes environnantes, les manifestants, 350 selon la police, se sont rassemblés vers 15h00 devant la mairie, comme samedi, aux cris de "Dupont démission" et au son de quelques casseroles. Un nouvel appel à manifester devant la mairie a été lancé pour lundi.

Marine Le Pen a scellé samedi 29 avril son union avec Nicolas Dupont-Aignan en lui promettant Matignon si elle gagnait la présidentielle, une alliance inédite critiquée par Emmanuel Macron et dénoncée par plusieurs responsables de droite comme "une trahison". Nicolas Dupont-Aignan, sixième au premier tour avec 4,70% des suffrages exprimés, a parlé d'"un jour historique" et récusé tout "ralliement" stricto sensu de son parti Debout la France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Nicolas Dupont-Aignan Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788355075
Présidentielle 2017 : Dupont-Aignan s'attire les foudres des élus de son département
Présidentielle 2017 : Dupont-Aignan s'attire les foudres des élus de son département
Les maires de huit communes vilipendent le nouveau soutien de Marine Le Pen.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-dupont-aignan-s-attire-les-foudres-de-son-departement-7788355075
2017-05-01 09:30:00
http://media.rtl.fr/cache/zpUL1HUmVg0QjDFA9hudMA/330v220-2/online/image/2017/0414/7788129203_nda.jpg