"Molenbeek en France" : "Patrick Kanner a eu le mérite de dire les choses telles qu'elles sont", assure François Pupponi

REPLAY / INVITÉ RTL - Au micro de RTL, le député-maire de Sarcelles a soutenu les propos du ministre de la Ville.

François Pupponi, invité de RTL, le 29 mars 2016 >
"Patrick Kanner a eu le mérite de dire les choses telle qu'elles sont", assure François Pupponi Crédit Image : Cécile de Sèze / RTL.fr | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Une semaine après les attentats de Bruxelles du 22 mars, Patrick Kanner, le ministre de la Ville, a estimé qu'il y avait une centaine de quartiers en France qui ont des "similitudes" avec Molenbeek. Au micro de RTL, François Pupponi, député-maire de Sarcelles (Seine-Saint-Denis) a donné raison au membre du gouvernement de Manuel Valls. "Oui ils ont raison. Ils décrivent une situation, ils décrivent surtout un risque. On s’aperçoit qu'il y a en France des quartiers où les choses peuvent se passer de la même manière."

Au Parti socialiste, tout le monde n'est pas sur la même longueur d'ondes. Au micro du Grand Jury RTL-LCI-Le FigaroJulien Dray, conseiller régional PS d'Île-de-France, a parlé de "ghettoïsation". Le premier secrétaire du Parti socialiste, lui, explique que seuls des "immeubles", des "rues" seraient sur le chemin de la radicalisation. "Je ne sais pas pourquoi (ils pensent de cette façon). Ils ont du mal à regarder la réalité en face. Patrick Kanner a eu le mérite de dire les choses telle qu'elles sont."

Le maire est parfois complètement démuni. Seul le préfet et le ministre de l'Intérieur peuvent faire fermer une mosquée

François Pupponi, député-maire de Sarcelles

La montée du salafisme dans les quartiers se traduit par "plein de petits événements", selon le maire de Sarcelles. "Une mosquée qui ouvre sans autorisation, une école coranique qui ouvre, des tentatives de prise de pouvoir dans les mosquées existantes... On sent que les choses bougent. On sent que c'est souterrain. Les communautés (chrétiens d'Orient, juifs, ndlr) sont extrêmement inquiètes." 

Pour lutter directement contre la radicalisation, François Pupponi reconnaît son impuissance. "Le maire est parfois complètement démuni. Seul le préfet et le ministre de l'Intérieur peuvent faire fermer une mosquée. Le maire n'a pas le pouvoir de faire fermer une école coranique détenue par les salafistes. N'importe qui peut ouvrir une école qui n'est pas sous contrat et accueillir des enfants sans qu'il y ait de contrôle."

Je ne connais pas le nom des fichés S de ma commune

François Pupponi, député-maire de Sarcelles

Les principaux acteurs dans la lutte contre la radicalisation sont les renseignements territoriaux. À Sarcelles, François Pupponi parle de "relations humaines particulières" avec ces services. Toutefois, il reconnaît ne pas être toujours alerté. "Je ne connais pas le nom des fichés S de ma commune et je ne sais pas si dans mon personnel j'ai des fichés S", termine le député qui prône un dialogue avec l'Islam. "Je pense que nous aurions en France intérêt à parler de l'Islam. Nous avons réglé en 1804 le problème avec les juifs en mettant des règles, en 1905, nous avons réglé le problème de nos relations entre la République et la communauté catholique. Il faut maintenant parler aux musulmans et à l'Islam."

La rédaction vous recommande
par Olivier MazerolleJournaliste RTL
Suivez Olivier Mazerolle sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782586863
"Molenbeek en France" : "Patrick Kanner a eu le mérite de dire les choses telles qu'elles sont", assure François Pupponi
"Molenbeek en France" : "Patrick Kanner a eu le mérite de dire les choses telles qu'elles sont", assure François Pupponi
REPLAY / INVITÉ RTL - Au micro de RTL, le député-maire de Sarcelles a soutenu les propos du ministre de la Ville.
http://www.rtl.fr/actu/politique/molenbeek-en-france-patrick-kanner-a-eu-le-merite-de-dire-les-choses-telle-qu-elles-sont-assure-francois-pupponi-7782586863
2016-03-29 08:22:00
http://media.rtl.fr/cache/vU7oSBWMdZV25aFg45_3MA/330v220-2/online/image/2016/0329/7782586916_francois-pupponi-invite-de-rtl-le-29-mars-2016.jpg