5 min de lecture Discours

François Hollande : les 6 points à retenir des vœux du Président

François Hollande a présenté ce samedi 31 décembre ses derniers vœux en tant que président de la République.

Bernard Poirette RTL Week-end Bernard Poirette
>
François Hollande les 6 points à retenir des vœux du Président Crédit Image : Capture d'écran TF1 | Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier et Clémence Bauduin

"Ce soir, c'est la dernière fois que je vous présente mes vœux en tant que président de la République". François Hollande a prononcé, ce 31 décembre, le dernier discours de bonne année de son mandat, à l'adresse des Français. Au cours de ses vœux, travaillés depuis le milieu de la semaine, le président sortant a d'abord rendu hommage aux victimes du terrorisme, de "Nice, Magnanville, Saint-Étienne-du-Rouvray". Il a également pris soin de mettre en garde contre le FN et contre l'extrémisme en général, en affichant notamment son opposition à Donald Trump. 

François Hollande est ensuite brièvement revenu sur le bilan économique du pays. Malgré son effacement dans la campagne pour la prochaine présidentielle du fait de sa non-candidature, le chef de l'État a décidé d'impliquer les Français dans la campagne, en leur disant de penser, entre autres, à l'avenir du service public pour leur choix électoral. Celui-ci a clairement réaffirmé son opposition à la droite et à l'extrême-droite, sans pour autant évoquer de préférence pour l'un des candidats de la primaire de la gauche, qui se déroulera les 22 et 29 janvier. "J'ai eu l'immense fierté d'avoir été à la tête d'un peuple debout", a-t-il déclaré pour conclure son allocution.

1. Hollande, protecteur de la Nation

"Notre pays a été frappé par de terribles attentats." Le début du discours de François Hollande a été consacré aux attaques terroristes perpétrées en France en 2016, à Nice, Magnanville et Saint-Étienne-du-Rouvray. Le président a adressé ses "pensées aux victimes aux familles". "Il me revient, avec le gouvernement de Bernard Cazeneuve, d'assurer votre protection. J'y consacre tous les moyens nécessaires", a-t-il ajouté, poursuivant avec un "hommage aux gendarmes, policiers, militaires" mobilisés pour assurer la sécurité des citoyens. François Hollande s'est adressé à de nombreuses reprises directement aux Français. "Vous avez montré que vous étiez plus forts", leur a-t-il lancé, dans un discours mettant en avant la puissance de la France dans sa "lutte contre la barbarie" et sa capacité à rassembler. "Lorsque nous sommes attaqués, le monde entier est à nos côtés", s'est-il félicité.

À lire aussi
Donald Trump le 6 janvier 2018 États-Unis
États-Unis : Trump va prononcer son premier discours sur l'état de l'Union

2. Un déplacement en Irak le 2 janvier

Pour asseoir sa stature de chef de guerre, François Hollande a profité de ce dernier discours de 2016 pour faire une annonce. Il se rendra lundi 2 janvier en Irak afin de "saluer" les soldats français, dans un pays une nouvelle fois victime d'un attentat, le 31 décembre. Attentat qui a fait une trentaine de morts sur un marché de Bagdad. "Nous n'en avons pas terminé avec le fléau du terrorisme" qu'il "nous faudra continuer à combattre", a mis en garde samedi soir le chef de l'État. "C'est le sens de nos opérations militaires au Mali, en Syrie, en Irak où je me rendrai après-demain pour saluer nos soldats", a-t-il poursuivi. Pour des raisons de sécurité, le programme de la visite du président n'a pas été révélé par l'Élysée. François Hollande avait visité l'Irak pour la première fois le 12 septembre 2014. Il avait alors promis une participation accrue de la France afin de lutter contre l'État islamique.

3. "Les résultats sont là"

Contrairement à ses précédentes allocutions, François Hollande s'est peu étendu sur le bilan économique et social de son mandat, qu'il défendait jusque-là bec et ongles. Il est passé relativement vite sur les réformes "les résultats arrivent, plus tard que prévu, mais ils sont là", a-t-il affirmé, soulignant simplement que "les comptes publics ont été rétablis, la sécurité sociale est à l'équilibre, la compétitivité [des] entreprises a été retrouvée, la construction des logements atteint un niveau record, [et] l'investissement repart". Il a tout particulièrement insisté sur sa lutte menée contre le chômage. "Je revendique les choix que j'ai faits et surtout, surtout, le nombre de demandeurs d'emplois baisse depuis un an", s'est ainsi vanté le chef de l'État. Et si François Hollande a revendiqué ses choix, il en a attribué les succès aux Français en s'adressant directement à eux. "Ces succès, ce sont les vôtres", a-t-il ainsi déclaré. "Vous devez prendre conscience de vos atouts, de vos talents", a lancé François Hollande. Invitant les Français à penser à l'avenir des services publics, à celui de l'école et à la transition énergétique.

4. Fillon et le FN, cibles de Hollande

La France de Marine Le Pen "ne serait plus la France". François Hollande prévoit un changement du visage du pays dans le cas d'une élection de la présidente du FN. Il a mis en garde, sans citer le nom de Marine Le Pen, contre une victoire du Front national à la présidentielle, en estimant que "ce ne serait plus la France". "La France, elle est ouverte au monde, elle est européenne, elle est fraternelle. Comment imaginer notre pays recroquevillé derrière des murs, réduit à son seul marché intérieur, revenant à sa monnaie nationale, discriminant ses enfants selon leurs origines", a-t-il lancé lors de son allocution. Le chef de l'État s'en est également pris au candidat de la droite, François Fillon, qu'il accuse de vouloir "brutaliser la société".

5. Une adresse directe à Donald Trump

François Hollande a également adressé une mise en garde à Donald Trump, lui qui avait pourtant parié avant le 8 novembre sur une victoire de la candidate Hillary Clinton. "La France ne laissera personne, ni aucun Etat, fût-il le plus grand, remettre en cause cet acquis majeur de la communauté internationale" qu'est l'accord de Paris sur le climat, a ainsi lancé le chef de l'État lors de ses vœux télévisés du Nouvel An. Le message est direct, Donald Trump ayant menacé pendant sa campagne électorale "d'annuler" l'accord adopté fin 2015 par 195 pays, à l'issue de la COP21. Selon François Hollande, "la parole de la France pour porter de grandes causes" a assez de "crédit" pour tenir face à la nouvelle administration américaine lorsque cela sera nécessaire. Le chef de l'État a ainsi pris l'exemple de la lutte contre le réchauffement climatique. "Rappelez-vous, c'est à Paris qu'un accord historique a été conclu", a rappelé le président de la République.  

6. François Hollande met en garde la gauche

"Dans à peine cinq mois, vous aurez, mes chers compatriotes, à faire un choix. Il sera décisif pour la France. Il en va de son modèle social auquel vous êtes attachés, car il garantit l'égalité de tous face aux aléas de la vie et notamment la santé, il en va de ses services publics, essentiels, et notamment l'école de la République, là où beaucoup se joue", a prévenu le chef de l'État. Dans le scrutin présidentiel, il en va surtout "de nos valeurs", a-t-il insisté. S'adressant aussi à la gauche, François Hollande, qui a renoncé il y a tout juste un mois à briguer un second mandat, a appelé à "écarter la dispersion de certaines de nos forces politiques qui entraînerait d'ailleurs leur élimination" au soir du premier tour de la présidentielle, une allusion à peine dissimulée aux différends qui ont agité son propre camp au cours des derniers mois. "Mais c'est vous, quoi qu'il arrive, qui aurez le dernier mot. C'est pourquoi votre responsabilité est aussi grande", a-t-il rappelé aux Français. Pour sa part, François Hollande a assuré qu'il assurerait "pleinement sa tâche" et ce, "jusqu'au dernier jour de (son) mandat".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Discours François Hollande Nouvel An
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786535133
François Hollande : les 6 points à retenir des vœux du Président
François Hollande : les 6 points à retenir des vœux du Président
François Hollande a présenté ce samedi 31 décembre ses derniers vœux en tant que président de la République.
http://www.rtl.fr/actu/politique/les-4-points-a-retenir-des-voeux-de-francois-hollande-pour-la-nouvelle-annee-2017-7786535133
2016-12-31 21:05:00
http://media.rtl.fr/cache/9PjzO1CVBNmuc2E285H7MQ/330v220-2/online/image/2016/1231/7786535227_francois-hollande-lors-des-voeux-presidentiels-le-31-decembre-2016.PNG