3 min de lecture Jean d'Ormesson

Jean d'Ormesson et François Mitterrand, une amitié que personne n'attendait

RÉCIT - Jean d'Ormesson et François Mitterrand nourriront une amitié pendant de très longues années, même si leurs premiers échanges n'en laissaient rien présager.

Jean d'Ormesson à l'Hotel de Ville de Paris, le 26 mai 2015
Jean d'Ormesson à l'Hotel de Ville de Paris, le 26 mai 2015 Crédit : NICOLAS MESSYASZ/SIPA
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Deux hommes, deux colosses et deux incontournables de leur époque. Jean d'Ormesson et François Mitterrand auraient pu être des opposants mais, au contraire, ils sont devenus des amis. L'écrivain et académicien est décédé, ce mardi 5 décembre à l'âge de 92 ans. Emmanuel Macron lui a rendu hommage. "Il était le meilleur de l'esprit français, un mélange unique d'intelligence, d'élégance et de malice, un prince des lettres sachant ne jamais se prendre au sérieux. L’œil, le sourire, les mots de Jean d'Ormesson nous manquent déjà", a écrit le chef de l'État sur son compte Twitter.


L'ancien ministre de l'Éducation nationale Xavier Darcos raconte au micro de RTL que Jean d'Ormesson "était de droite mais pas réactionnaire. Il était de droite parce qu'il venait d'une longue lignée, qu'il était attaché à des valeurs de culture, d'histoire qui le rattachaient beaucoup au passé. Sa passion pour Aragon montre bien que ces engagements politiques n'étaient pas clivants. Simplement n'était-il dupe de rien et certainement pas de positions grandiloquentes qui ne faisaient guère avancer ce pays". 

Une amitié "singulière"

Entre Jean d'Ormesson et François Mitterrand, tout commence en 1981. Le président socialiste fraîchement élu est interpellé par le romancier en une du Figaro : "Je convoque le président de la République au tribunal de l'Histoire", pouvait-on lire. En retour, le chef de l'État réplique de façon cinglante, déplorant qu'"un si bon écrivain fût si stupide politiquement". Sur cette phrase, l'écrivain raconte en 2014 à Franceinfo : "C'était d'une habileté démoniaque car naturellement j'ai été enchanté - il connaissait la vanité des écrivains. J'ai écrit au président de la République pour le remercier en disant : 'Je sais que j'ai écrit un article délirant sur vous' (...) J'ai eu plus tard des liens étroits avec Mitterrand qui est devenu, si j'ose dire, un ami. Nous étions adversaires politiques mais j'avais beaucoup d'affection pour lui. Il était merveilleusement intelligent". 

À lire aussi
Johnny Hallyday et Jean d'Ormesson. Johnny Hallyday
La France dit au revoir à deux légendes : Jean d'Ormesson et Johnny Hallyday

Une relation "singulière", comme la qualifie Le Point, et même "énigmatique", selon Le Monde, va alors se créer entre les deux hommes. Le magazine ajoute qu'il "deviendra, peu à peu, le polémiste flamboyant des années Mitterrand, ferraillant du haut de sa culture classique avec une gauche 'câblée', se piquant d'arts de rue et faisant de Jack Lang l'un des successeurs de Malraux". "Tant d’incompréhensions mais tant de points communs. Ils ont connu tous deux l’avant-guerre. Ils partagent le goût des 'petits' maîtres de la littérature".

Le petit-déjeuner avant la passation avec Jacques Chirac

En 1992, ils vont débattre l'un face à l'autre du traité de Maastricht dans l'amphithéâtre de la Sorbonne. Un lapsus de l'écrivain amuse le président de la République. "En cas de victoire du non, annonce-t-il avant de reprendre : je veux dire qu'en cas du victoire du oui". François Mitterrand lui répond alors "avoir parfaitement compris ce qu'il voulait dire" et résume sa pensée : "En somme, on me demande de partir en cas de oui, et en cas de non". Sa répartie provoque les rires de l'assemblée. 

>
L'ECHANGE MITTERAND / JEAN D'ORMESSON Durée : |

Le point d'orgue de leur amitié date du 17 mai 1995. Il reste deux heures avant la passation de pouvoir qui doit avoir lieu entre François Mitterrand et Jacques Chirac. Le président sortant choisit de les passer avec Jean d'Ormesson. Il "reçoit son vieil adversaire à l'Élysée, autour d'un café et d’œufs brouillés", raconte Le Monde. "La conversation vient sur l'affaire René Bousquet, l'ancien chef de la police de Vichy assassiné deux ans plus tôt, avec lequel François Mitterrand a longtemps conservé des relations. L'écrivain affirmera plus tard que l'ancien président lui a alors asséné : 'Vous reconnaissez là, M. d'Ormesson, l'influence puissante et nocive du lobby juif en France'. Ce qui suscitera une vive polémique. 
'À tort ou à raison, il me semblait qu'il ne m'avait pas invité au titre de journaliste, mais plutôt comme un ami lointain, choisi pour des raisons qui me restaient mystérieuses', écrit-il", détaille l'AFP.

La boucle sera bouclée en 2014. Le Point l'écrit : "En plein mandat de François Hollande, qui l'élèvera à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur, Jean d'Ormesson est préféré à Claude Rich pour jouer... François Mitterrand dans Les Saveurs du palais, réalisé par Christian Vincent avec Catherine Frot. Prendre ses traits, ses mimiques, jusqu'à ses silences, après lui avoir consacré des chapitres d'un livre, moult hommages par ailleurs, que faut-il y voir, là encore ? Jean d'Ormesson, de droite, n'a fait que jouer au président socialiste, comme Mitterrand avant lui..."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean d'Ormesson François mitterrand Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791267692
Jean d'Ormesson et François Mitterrand, une amitié que personne n'attendait
Jean d'Ormesson et François Mitterrand, une amitié que personne n'attendait
RÉCIT - Jean d'Ormesson et François Mitterrand nourriront une amitié pendant de très longues années, même si leurs premiers échanges n'en laissaient rien présager.
http://www.rtl.fr/actu/politique/jean-d-ormesson-et-francois-mitterrand-une-amitie-que-personne-n-attendait-7791267692
2017-12-05 13:26:58
http://media.rtl.fr/cache/olDUVDiLGMQb0Nv32a-PGQ/330v220-2/online/image/2017/1205/7791269031_jean-d-ormesson-a-l-hotel-de-ville-de-paris-le-26-mai-2015.jpg