Hollande renonce : le chômage des jeunes, la plaie vive du quinquennat

ÉDITO - Un jeune Français de 25 ans sur quatre n'a pas de travail. Un chiffre à des années-lumière de l’Allemagne, qui affiche un taux d'exclusion de ses jeunes inférieur à 7%.

>
Hollande renonce : le chômage des jeunes, la plaie vive du quinquennat Crédit Image : Elodie Grégoire Crédit Média : Christian Menanteau Télécharger

Le chômage de la zone euro est passé sous le seuil symbolique de 10% de sans emploi. Un signal encourageant qui tombe au moment où le François Hollande renonce à son avenir présidentiel sur fond de chômage toujours élevé en France. Les statisticiens européens nous livrent une bonne nouvelle pour l’ensemble des dix-neuf pays.

Cela pose un constat : la situation de l’emploi s’améliore très lentement dans la zone euro. Dans une Europe qui partout doute d’elle même, qui s’interroge sur ses capacités et qui s’inquiète de sa place sur l’échiquier économique international, les chiffres du chômage reculent partout. Mais en France, moins qu'ailleurs.

François Hollande a peut-être renoncé un peu vite ? Si l’on considère la seule équation du chômage, le décalage entre ses annonces, ses engagements et la réalité est trop important pour qu’il ait des remords. Si l’évolution est favorable depuis plusieurs trimestres, si la décrue est réelle, le bilan final reste accablant : il y aura à la fin de l’année 550.000 chômeurs de plus qu’à son arrivée en 2012. C'est moins bien que dans le reste de l'Europe.

Moins pire que la Grèce ou l'Espagne...

Surtout, il y a le point noir de la jeunesse. C'était sa priorité déclarée. C'est sans conteste la plaie la plus vive du quinquennat. Si l’Europe est le continent du chômage, c’est d’abord à cause de l’exclusion des jeunes de moins de 25 ans. Plus de 20% de cette classe d’âge est en marge du monde du travail. Ce n’est donc pas une exclusivité française.

Le problème, c’est que c’est pire chez nous qu’ailleurs. Un jeune Français de 25 ans sur quatre n’a pas de boulot (26% précisément). On peut se consoler en disant que c’est moins pire que la Grèce ou l’Espagne. Mais c’est à des années-lumière de l’Allemagne, qui affiche un taux d’exclusion de ses jeunes inférieur à 7%.

Contrat pas rempli sur le front du chômage

Si l’on ne considère que le paramètre du chômage, le contrat n’est pas rempli. Sur ce front, la défaite est actée. Rien n’indique que cette situation puisse être renversée rapidement sans un mouvement de fond. Notamment pour les jeunes et les seniors : nous sommes loin des 7,5% de sans-emploi d’avant 2007.

Ensuite il va falloir surmonter de sérieux obstacles dans les mois à venir : choc du Brexit, choc du prix du pétrole, protectionnisme américain, d’un côté ; incertitudes liées aux scrutins qui viennent en Italie, au Pays bas, en France et en Allemagne, de l'autre. Autant de facteurs de déstabilisation face auxquels notre économie n'a pas su se préparer.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786081604
Hollande renonce : le chômage des jeunes, la plaie vive du quinquennat
Hollande renonce : le chômage des jeunes, la plaie vive du quinquennat
ÉDITO - Un jeune Français de 25 ans sur quatre n'a pas de travail. Un chiffre à des années-lumière de l’Allemagne, qui affiche un taux d'exclusion de ses jeunes inférieur à 7%.
http://www.rtl.fr/actu/politique/hollande-renonce-le-chomage-des-jeunes-la-plaie-vive-du-quinquennat-7786081604
2016-12-02 08:26:50
http://media.rtl.fr/cache/IpmeUBcfJ_duNEC8UL7AAQ/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375043_christian-menanteau.jpg