2 min de lecture François Fillon

François Fillon : ce qu'il faut savoir sur l'affaire des chèques du Sénat

ÉCLAIRAGE - S'il n'est pas visé par l'enquête en cours, François Fillon pourrait être inquiété par cette autre affaire.

François Fillon, lors de sa conférence de presse du 6 février 2017
François Fillon, lors de sa conférence de presse du 6 février 2017 Crédit : Martin BUREAU / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
et AFP

Durant la grande conférence de presse de mise au point de François Fillon, tous les esprits étaient focalisés sur la réalité du travail d'assistante parlementaire de Penelope Fillon. Le candidat à la présidentielle a cependant été invité à commenter une autre affaire en cours, celle des chèques occultes du Sénat. Cette controverse concerne des soupçons de détournements de fonds publics au profit de sénateurs de l'ex-UMP, dont l'ancien premier ministre. D'après Mediapart, François Fillon aurait profité de crédits théoriquement réservés à la rémunération d'assistants, grâce à des commissions occultes. Pas plus de 25.000 euros seraient en jeu.

Face aux journalistes, François Fillon n'a pas nié avoir touché de l'argent : "Ce sont les pratiques de la vie politique dont je vous parlais dans mon propos préliminaire, qui sont très anciennes et ne sont plus aujourd'hui acceptées des Français. Est-ce que je suis à l’origine de ces pratiques ? Non. Est-ce que je suis poursuivi pour ces pratiques ? Non. Est-ce qu'elles doivent cesser ? Oui".

À lire aussi
François Fillon au soir du premier tour de la présidentielle, le 23 avril 2017 Les Républicains
"Fillon a un problème avec l'argent, il a peur d'en manquer", estime un proche

Selon le Journal du dimanche, celui qui était sénateur UMP de la Sarthe entre 2005 et 2007 a perçu sept chèques à son nom. Deux, au nom de François Fillon, ont d'ailleurs été publiés par Mediapart. L'un a une valeur de 3.221 euros.

Quelle est l'origine de cette affaire ?

Deux juges d'instruction financiers enquêtent depuis 2013. Leur investigation s'est accélérée ces dernières semaines avec plusieurs mises en examen, dont celles des sénateurs Jean-Claude Carle, ex-trésorier du groupe UMP sénatorial, et Henri de Raincourt, ex-président du groupe et ancien ministre. Au total, six personnes sont mises en examen dans ce dossier qui concerne la période postérieure à 2009. François Fillon, qui a quitté le Sénat en 2007, ne peut donc être inquiété par la justice dans ce cadre. Mais l'enquête a mis au jour une pratique ancienne, autorisée par le bureau du Sénat depuis 1988, selon l'avocat d'Henri de Raincourt, mis en examen en décembre. François Fillon, comme il l'a donc noté lui-même, n'est pas concerné par l'information judiciaire ouverte.

Pour Mediapart, ces commissions ont rarement dépassé 4.000 euros par personne et par trimestre, mais "sur douze ans, ce goutte-à-goutte a concerné des dizaines d'élus et les subventions publiques déroutées de leur objet initial se comptent en millions d'euros". Les élus mis en cause ont nié tout détournement en faisant valoir l'autonomie financière des groupes parlementaires.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Les Républicains Sénat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787119153
François Fillon : ce qu'il faut savoir sur l'affaire des chèques du Sénat
François Fillon : ce qu'il faut savoir sur l'affaire des chèques du Sénat
ÉCLAIRAGE - S'il n'est pas visé par l'enquête en cours, François Fillon pourrait être inquiété par cette autre affaire.
http://www.rtl.fr/actu/politique/francois-fillon-ce-qu-il-faut-savoir-sur-l-affaire-des-cheques-du-senat-7787119153
2017-02-07 16:37:54
http://media.rtl.fr/cache/MOKXmZsm7qZ5DyrXc27KaA/330v220-2/online/image/2017/0207/7787120063_francois-fillon-lors-de-sa-conference-de-presse-du-6-fevrier-2017.jpg