3 min de lecture Élysée

Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy : des similitudes dans les discours ?

DÉCRYPTAGE - À de multiples reprises, le président de la République a employé les mêmes expressions que l'ancien chef d'État. Au delà des mots, ce sont aussi des axes dans le discours qui se recoupent entre les deux hommes politiques.

Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron à l'Élysée, le 15 septembre 2017
Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron à l'Élysée, le 15 septembre 2017 Crédit : ludovic MARIN / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Des références. Depuis son arrivée à l'Élysée, l'image d'Emmanuel Macron a bien évolué. Se décrivant comme n'être "ni de droite, ni de gauche" tout au long de la campagne présidentielle, le chef de l'État semble avoir réorienté sa politique. 

Selon un sondage publié par Le Monde en avril dernier, 50% des personnes interrogées estiment que La République En Marche est un parti de droite. Un an auparavant, ils étaient un tiers. 

Lors de chacune de ses prises de parole ou de positions, certains font de plus en plus un parallèle entre Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy. L'ancien président de la République a d'ailleurs mis en garde l'actuel chef de l'État sur la révision constitutionnelle. Mais pas question de l'affirmer haut et fort, officiellement il s'agissait plutôt d'un "retour d'expérience", comme le soulignait Le Monde.

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 15 avril 2018 société
Emmanuel Macron "pas contre" un deuxième jour de solidarité non payé

La "tyrannie des minorités"

L'expression n'est pas anodine. Lors de l'interview sur BFMTV et MediapartEmmanuel Macron a assuré qu'il n'y avait "pas de coagulation dans les mécontentements". Son objectif étant "toujours de réconcilier et unir", le président de la République a néanmoins précisé qu'on "ne le fera pas en un jour, pas sur l'inaction, pas en cédant à la tyrannie des minorités qui se sont habituées à ce que l'on leur cède, en refusant de transformer le pays parce que c'est le mandat sur lequel j'ai été élu". 

Mais selon Edwy Plenel, il en est autrement. Selon le fondateur du site d'investigation, le mouvement politique fondé par le président de la République devrait être rebaptisé En Force, plutôt qu'En Marche

L'emploie de l'expression "la tyrannie des minorités" avait déjà été utilisé pas un autre président de la République, Nicolas Sarkozy. En pleine campagne pour la primaire de la droite et du centre, le candidat avait déclaré : "Je suis assez effrayé de voir qu'on ne parle plus de la France, qu'on ne parle plus à la France, qu'il n'y a plus de communauté nationale, mais une addition de communautés dont chacune défend avec acharnement ses intérêts". 

Et d'ajouter que le pays vivait "une tyrannie des minorités, qui fait reculer chaque jour davantage la République". Il visait ainsi "les lycéens", les "zadistes", les "casseurs" ou "une poignée d'islamistes radicaux"

Le projet de loi asile et immigration

Sur l'immigration, Emmanuel Macron a beaucoup été comparé à Nicolas Sarkozy. Benoît Hamon n'a pas hésité à assurer que le président de la République va plus loin que son prédécesseur avec le projet de loi asile et immigration. Dès les premières pistes évoquées, l'opposition a opéré une levée de bouclier. D'après le vice-président de l'association "L'Auberge des migrants", François Guennoc, "même du temps de Besson, Sarkozy, Hollande et Valls, on laissait vivre et survivre des campements pendant quelques semaines et quelques mois, surtout pendant la période hivernale. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. On travaille dans la rue, dans les intempéries et sous une pression relativement forte des autorités".

Dans son édito, Benjamin Sportouch responsable adjoint du service politique de RTL, estimait que la politique migratoire d'Emmanuel Macron n'est "clairement pas un projet de gauche. Même la droite, même Nicolas Sarkozy n'a pas osé aller jusque-là. Emmanuel Macron a surpris tout le monde. Les signaux qu'il avait donné n'allaient pas du tout dans ce sens-là soyons honnêtes". 

Pendant la campagne, "il avait tressé des lauriers à Angela Merkel pour sa politique envers les migrants. Puis il avait parlé d'honneur de la France, que d'accueillir des réfugiés. Enfin, cet été, il avait promis ne plus vouloir voir de réfugiés dans les rues, ni dans les bois", indique-t-il. 

Des discours et des tournures de phrases

Selon France Culture, il existe bien des "ressemblances rhétoriques entre Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy". Le président de la République martèle qu'il exécute le programme pour lequel il a été élu et que les réformes mises en place par le gouvernement sont la conséquence de plusieurs d'années d'immobilisme

Argument aussi constaté chez l'ancien chef d'État. Lors de ses vœux en décembre 2008, il déclarait : "À ceux qui pensent que le changement a été trop rapide, je veux dire qu'il ne faut pas perdre de vue que notre pays a trop attendu et que le temps presse si nous voulons rester maîtres de notre destin".

"Sur la philosophie économique, nul besoin de se forcer pour trouver des accents communs (...) Dans ce champ économique, il y a des mots qui reviennent dans les deux discours 'libérer les énergies" et faire en sorte "que le travail paye". De même dans le domaine régalien, certains mots sont aussi des marqueurs communs avec la 'tolérance zéro'", ajoute Frédéric Says, éditorialiste politique, qui souligne cependant qu'il existe des divergences politiques entre Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élysée Emmanuel Macron Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793034365
Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy : des similitudes dans les discours ?
Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy : des similitudes dans les discours ?
DÉCRYPTAGE - À de multiples reprises, le président de la République a employé les mêmes expressions que l'ancien chef d'État. Au delà des mots, ce sont aussi des axes dans le discours qui se recoupent entre les deux hommes politiques.
http://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-et-nicolas-sarkozy-des-similitudes-dans-les-discours-7793034365
2018-04-16 16:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ncP-_sXGLg3crh_q17pPsQ/330v220-2/online/image/2018/0416/7793038175_nicolas-sarkozy-et-emmanuel-macron-a-l-elysee-le-15-septembre-2017.jpg