Brexit : "Si l'Angleterre partait, ça ne serait plus l'Union européenne", selon Rachida Dati

REPLAY / INVITÉE RTL - Un sommet européen doit se dérouler ce jeudi 18 février. La grande question : faut-il accorder ou non des dérogations à la Grande-Bretagne pour qu'elle reste dans l'Europe?

Rachida Dati, invitée de RTL le 18 février 2016 >
"La droite tombe dans tous les pièges de la gauche", selon Rachida Dati Crédit Image : Caroline Brenière / RTL.fr | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

David Cameron, le premier ministre du Royaume-Uni, veut faire campagne pour rester dans l'Union européenne, mais seulement sous certaines conditions. Les Européens sont loin d'être d'accord avec toutes et la députée européenne non plus. De son côté, la députée européenne, Rachida Dati, l'a affirmé : elle ne souhaite pas voir le Royaume-Unis sortir de l'Union européenne. "Si l'Angleterre partait de l'Union européenne, ça ne serait plus l'Union européenne tel qu'on la conçoit", a-t-elle expliqué.

L'ancienne ministre est même d'accord avec certaines de leurs revendications. L'Angleterre demande notamment la restriction des allocations pour les travailleurs européens. Chose à laquelle, elle se dit "favorable" à la révision de "l'octroi de prestation sociale à des travailleurs européens". Une position justifiée par le fait qu'il y ait selon elle, "des abus liés à l'Europe, par exemple sur les travailleurs détachés".

L'Angleterre ne prend pas du tout sa part de responsabilité

Rachida Dati, députée européenne

En revanche, les autres revendications coincent. L'Angleterre veut pouvoir mettre son droit de veto lors d'une décision de la zone euro, alors même qu'elle n'en fait pas partie. "Faut peut-être pas exagérer non plus. On est dedans ou on n'est pas dedans", s'est exclamée Rachida Dati.

Mais ce qui choque le plus l'eurodéputée, c'est l'attitude de l'Angleterre face à la crise migratoire qui sévit en Europe. Pour elle, "l'Angleterre ne prend pas du tout sa part de responsabilité". À Calais, "c'est nous qui faisons le sale boulot pour eux en terme de tri, de contrôle aux frontières, a-t-elle lancé. L'Angleterre pourrait "être plus souple sur l'accueil des migrants".  

La rédaction vous recommande
par Marie de Fournas
Suivez Marie de Fournas sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781943828
Brexit : "Si l'Angleterre partait, ça ne serait plus l'Union européenne", selon Rachida Dati
Brexit : "Si l'Angleterre partait, ça ne serait plus l'Union européenne", selon Rachida Dati
REPLAY / INVITÉE RTL - Un sommet européen doit se dérouler ce jeudi 18 février. La grande question : faut-il accorder ou non des dérogations à la Grande-Bretagne pour qu'elle reste dans l'Europe?
http://www.rtl.fr/actu/politique/brexit-si-l-angleterre-partait-ca-ne-serait-plus-l-union-europeenne-selon-rachida-dati-7781943828
2016-02-18 09:44:00
http://media.rtl.fr/cache/0e1ed1rmPXDKL1B-EHXSHw/330v220-2/online/image/2016/0218/7781943392_rachida-dati-invitee-de-rtl-le-18-fevrier-2016.jpg