2 min de lecture Présidentielle 2017

Benoît Hamon : ce qu'il faut retenir de son interview sur France 2

ÉCLAIRAGE - Le vainqueur de la primaire de la gauche était l'invité du 20 heures de la chaîne publique. Il en a notamment profité pour affirmer qu'il compte garder le cap sur le revenu universel.

Benoît Hamon, le 29 janvier 2017 à Paris
Benoît Hamon, le 29 janvier 2017 à Paris Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Au lendemain de sa victoire à la primaire présidentielle de la gauche, Benoît Hamon s'est exprimé dans le journal télévisé de France 2. Une façon de conclure une journée ayant lancé le rassemblement d'une gauche éclatée, en commençant par rencontrer Bernard Cazeneuve, avant François Hollande jeudi, à 80 jours d'une élection présidentielle désormais bien lancée. 


Dès lundi 30 janvier après-midi, Benoît Hamon a rencontré le Premier ministre à Matignon, pour 1h30 d'entrevue sur le thème de l'ouverture entre deux fractions de la gauche socialiste. Bernard Cazeneuve n'avait pas explicitement appelé à voter pour Manuel Valls mais avait écarté de voter pour un candidat ayant dénigré l'action du président Hollande. La gauche "ne réussira pas sans assumer le bilan du quinquennat de François Hollande", a de nouveau prévenu le Premier ministre, qui a fait passer ce message "en toute franchise".

1. Prêt à enrichir son programme, sans le dénaturer

Dans l'optique de rassembler sa famille politique mais aussi d'aller chercher des électeurs à sa gauche, plutôt prêts à soutenir Yannick Jadot ou Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon compte-t-il lâcher du lest dans son programme ? La réponse est négative. L'intéressé estime qu'il "serait curieux" de changer de discours alors qu'il affirmait vouloir "en finir avec les solutions du passé". Interrogé sur son revenu universel d'existence tant décrié, il s'est montré catégorique : "Oui, je maintiens le cap".

À lire aussi
Emmanuel Macron en campagne en 2017. Emmanuel Macron
Présidentielle 2017 : 4 donateurs d'Emmanuel Macron signalés au fisc

Néanmoins, le député des Yvelines tient à rester à l'écoute des "contributions" de la famille socialiste. "Je ne suis pas fermé au fait d'enrichir ce projet", a-t-il affirmé, sans toutefois répondre sur la possibilité de reprendre une mesure défendue par Manuel Valls. Pour agrémenter son programme, il dit malgré tout compter avant tout sur un apport venu "des grandes voix de l'économie, de l'associatif et de la culture", afin de ne pas "réduire le rassemblement à une affaire d'appareils".

2. Macron, ce "clignotant"

Toujours sur l'idée de convaincre un électorat plus large que celui qui l'a désigné à la primaire, Benoît Hamon a expliqué n'avoir pas encore eu l'occasion de s'entretenir avec Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon. Quant à Emmanuel Macron, le socialiste garde ses distances et l'invite à préciser son positionnement sur l'échiquier politique. "Il faudra qu'il tranche, Emmanuel. Est-ce qu'il est de droite ou de gauche ? C'est un peu clignotant : un jour de droite, un jour de gauche. J'aimerais savoir. S'il est de gauche, on discutera. S'il ne l'est pas, on ne discutera pas", assure Benoît Hamon.

3. Le bilan du quinquennat n'est pas "indéfendable"

Est-ce une volonté de rappeler aux hollandais et vallsistes que, malgré son statut de frondeur, il n'a pas totalement oublié d'où il venait. Malgré ses critiques récurrentes sur le bilan du gouvernement (loi Travail), Benoît Hamon estime qu'il y a tout de même "des éléments évidemment positifs" dans le quinquennat. "Je n'ai jamais considéré qu'il était indéfendable", explique-t-il, en citant plusieurs "bons combats" ces dernières années : l'opposition de Matthias Fekl face au TAFTA, le compte pénibilité de Marisol Touraine et la création de postes portée par Najat Vallaud-Belkacem dans l'Éducation nationale".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Benoît Hamon Primaire PS
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786999677
Benoît Hamon : ce qu'il faut retenir de son interview sur France 2
Benoît Hamon : ce qu'il faut retenir de son interview sur France 2
ÉCLAIRAGE - Le vainqueur de la primaire de la gauche était l'invité du 20 heures de la chaîne publique. Il en a notamment profité pour affirmer qu'il compte garder le cap sur le revenu universel.
http://www.rtl.fr/actu/politique/benoit-hamon-ce-qu-il-faut-retenir-de-son-interview-sur-france-2-7786999677
2017-01-30 21:26:00
http://media.rtl.fr/cache/7SNU6oD1u_Vuko-TQPEQtA/330v220-2/online/image/2017/0129/7786985267_benoit-hamon-le-29-janvier-2017-a-paris.jpg