4 min de lecture Polémique

Assemblée nationale : "Des hauts fonctionnaires dopés aux primes", note Alba Ventura

ÉDITO - Dans une étude, un ancien salarié du Palais-Bourbon révèle ce que touchent les employés de l'Assemblée. Les salaires et les primes sont parfois démesurés au regard des tâches qui leur sont dévolues.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Assemblée nationale : "Des hauts fonctionnaires dopés aux primes", note Alba Ventura Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Les fonctionnaires de l'Assemblée nationale sont-ils mieux rémunérés que les députés ? C'est ce qu'affirme une étude de l'Institut de recherches économiques et fiscales (Iref). Une enquête qui montre surtout que les agents et les hauts fonctionnaires du Palais-Bourbon sont dopés aux primes.

C'est tout à fait extravagant. Alors avant de détailler ce que comporte cette étude de 40 pages, dont Le Point a repris l'essentiel sur son site Internet, il faut savoir que cette enquête a été menée par un ancien salarié du Palais-Bourbon, Paul Jossé, qui a pu observer pendant deux ans le travail des différents fonctionnaires.

Il y avait déjà eu de premières révélations dans l'émission Capital de M6, qui avait fait grand bruit. Là, l'auteur de l'enquête de l'Iref a pu faire à son tour des comparaisons entre la grille de salaires en fonction du dernier budget de l'Assemblée. Il a décortiqué tout ce qui était traitements de base, indemnités dits de "travaux supplémentaires" et autres indemnités et primes. C'est avec tous ces chiffres qu'il a pu reconstituer la grille de rémunération, primes comprises.

À lire aussi
Vue d'une chaise roulante placée par l'Association des paralysés de France (APF), le 11 octobre 2005 social
"Pognon de dingue" : la France dépense-t-elle trop d'argent dans les minima sociaux ?

Alors attention, on ne lui a pas fourni de documents. Il n'a rien pu obtenir facilement. Cela dit, même la Cour des comptes, à laquelle Nicolas Sarkozy avait demandé d'intervenir, n'a jamais pu obtenir la vraie grille de salaires. Il faut savoir que l’Assemblée n'a jamais été contrôlée entre 1789 et 2007.

La "prime de nuit"... pour tous

Qu'a découvert Paul Jossé ? Et bien que non seulement les fonctionnaires de l'Assemblée ont des salaires très conséquents, mais qu'ils parviennent à les doubler grâce aux indemnités et aux primes (jusqu'à 50% et même au-delà). Ces taux de prime, dit l'auteur de l'étude, sont "astronomiques, insensés, absurdes".

Il ne dit pas que tous les fonctionnaires de l'Assemblée sont payés à ne rien faire. Il juge même pour la plupart leur travail utile et souvent fastidieux. Mais il s'interroge quand même sur le niveau de salaire et de primes. Pour ce qui est des salaires, selon ses calculs, les 1.132 fonctionnaires de l'Assemblée varient de 6.454 euros nets pour les agents de base à 18.736 euros pour un haut fonctionnaire.

Ce qui fait qu'un agent débutant perçoit plus de 77.500 euros par an. Un administrateur peut monter jusqu'à 224.000 euros. Rappelons quand même que les ministres touchent 120.000 euros par an ; et le premier ministre et le président, 180.000. 

C'est la "prime de nuit" qui a visiblement le plus choqué l'auteur de l'étude. Une prime de nuit qui n’apparaît d'ailleurs nulle part. Mais Paul Jossé a pu établir cette prime à 2.685 euros nets mensuels. Elle a une particularité, cette prime : tout le monde la perçoit. C'est un privilège acquis par un combat syndical au nom de la pénibilité et aussi au nom de l'égalité. Donc tous les fonctionnaires touchent cette prime, qu'ils soient à l'Assemblée ou chez eux en train de dormir. Ce qui m'a d'ailleurs été confirmé par un ministre.

Les couloirs de l'ennui

Il y a autre chose qui a choqué Paul Jossé, c'est le travail "effectif" des "agents d'étage". Ce sont ces fonctionnaires que vous voyez dans les couloirs des bureaux du Palais-Bourbon. Ils sont là pour livrer le courrier matin et après-midi, pour distribuer des ramettes de papier, pour transporter des textes de lois et indiquer où se trouve tel bureau ou telle conférence.

Mais l'auteur, qui les a bien observés, a pu mesurer l'ennui qui rode dans ces couloirs. Ces agents qui, entre deux livraisons de courrier, jouent au sudoku, aux mots-fléchés, qui regardent les séances de l'Assemblée ou carrément des films sur l'ordinateur, ou discutent entre eux. Ils  sont 400 comme ça. 

Vers une remise à plat ?

Le président de l'Assemblée François de Rugy a pris la défense de ses fonctionnaires. On ne s'attendait pas autre chose. Pour lui, tout cela est fantaisiste. Il estime que l'auteur a manipulé les chiffres, et il affirme que les primes de nuit n'existent pas. À l'entendre c'est l'étude qui est scandaleuse, mais pas l'absence de transparence et de secret qui entoure les fonctionnaires de l'Assemblée.

Cependant, François de Rugy est là depuis à peine un an, donc il n'est en rien responsable de cette situation. En janvier dernier, il avait commandé un rapport pour remettre à plat l'organisation de l'Assemblée. On aura les premières propositions à la fin du mois.

Alors ce ne sera pas le "grand soir". Mais il y sans doute des choses qui vont changer, un peu comme avec le statut des cheminots de la SNCF. Les anciens conserveront leurs privilèges ; les nouveaux entrants en auront un autre, moins généreux. Bon, à voir.

Ce qui est étonnant, c'est qu'à la suite de l'affaire Fillon, les députés, les élus donc, ont été priés de passer au scanner leurs rémunérations et autres indemnités. Une loi de moralisation a même été votée, et ils ont abandonné leur indemnité pour frais de mandat. Tandis que certains continuent de vivre comme des nantis, secrètement, sur le dos du contribuable. Une hérésie !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Assemblée nationale Fonctionnaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793664722
Assemblée nationale : "Des hauts fonctionnaires dopés aux primes", note Alba Ventura
Assemblée nationale : "Des hauts fonctionnaires dopés aux primes", note Alba Ventura
ÉDITO - Dans une étude, un ancien salarié du Palais-Bourbon révèle ce que touchent les employés de l'Assemblée. Les salaires et les primes sont parfois démesurés au regard des tâches qui leur sont dévolues.
http://www.rtl.fr/actu/politique/assemblee-nationale-des-hauts-fonctionnaires-dopes-aux-primes-note-alba-ventura-7793664722
2018-06-07 07:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_SU0F0f8L-KEXBHCaIcpYw/330v220-2/online/image/2018/0405/7792899262_l-assemblee-nationale-en-pleine-seance-photo-d-illustration.jpg