2 min de lecture Assemblée nationale

"Asile et immigration", une loi contestée jusqu'au sein de la majorité

La loi asile et immigration en débat cette semaine à l'Assemblée met la majorité à l'épreuve, jugée "inhumaine" par certains députés REM.

>
Le projet de loi asile et immigration divise Crédit Image : ERIC FEFERBERG / AFP | Crédit Média : Marie-Bénédicte Allaire | Durée : | Date :
Éleonore de Marnhac
Éléonore De Marnhac
Journaliste

Trop timorée pour la droite, inhumaine pour la gauche, la loi asile et immigration a fait l'objet de premiers tirs croisés lundi 16 avril au soir. Gérard Collomb a affirmé sa volonté d'une loi œuvrant pour "une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif, une intégration réussie". Le texte est est divisé en trois volets : l'asile et l'accueil, la lutte contre l'immigration irrégulière et le séjour et l'intégration. 

Sur l'asile et l'accueil, la loi vise notamment à réduire de 120 à 90 jours le délai pour déposer une demande d’asile après l’entrée en France. Le texte propose par ailleurs un éloignement facilité pour certaines catégories de déboutés. Toutefois, la loi asile et immigration devrait permettre pour les mineurs, une extension de la réunification familiale aux frères et sœurs ainsi qu'une meilleure protection des jeunes filles exposées à un risque de mutilation sexuelle. 

Pour lutter contre l'immigration irrégulière, le gouvernement souhaite renforcer les pouvoirs d'investigation et du régime de l'assignation à résidence en cas de menace à l'ordre public, ainsi que d'augmenter la durée maximale de la rétention administrative, portée de 45 à 90 jours.  

À lire aussi
Les députés lors d'une session de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris, le 29 novembre 2017. immigration
Loi asile et immigration : ces "marcheurs" sortis du rang

Enfin, sur le séjour et l'intégration, la loi propose notamment d'étendre "le passeport talents" mais aussi faciliter l'installation des étudiants chercheurs.

L'opposition vent debout

Avec mille amendements déposés, le projet de loi est la cible de nombreuses critiques, même au sein de la majorité. La députée REM Martine Wonner n'a ainsi pas exclu de voter contre, estimant que le texte manquait d'humanité. "On parle des étrangers mais ce sont des hommes, des femmes, des enfants qui ont eu un parcours parfois très long et traumatique. Ils méritent toute notre attention" explique-t-elle sur RTL. Sur l'allongement de la durée de rétention administrative, la députée s'interroge sur la capacité des centres à proposer "un accueil digne sur une période longue".

À droite, l'opposition dénonce une "petite loi" qui "ne permettra pas à la France de sortir du chaos migratoire", a ainsi déclaré Guillaume Larrivé (LR) à l'Assemblée. Le président des Républicains,Laurent Wauquiez s'est par ailleurs exprimé sur l'extension du regroupement familial dans le Journal du dimanche, estimant la mesure "déraisonnable". 

De son côté, le Front national ne s'est pas contenté de s'opposer au projet de loi mais a présenté un contre-projet contenant une cinquantaine de propositions. "La possibilité de régulariser un clandestin sera sortie de la loi. S'il peut être régularisé, il devra ressortir de France pour en faire une demande en bonne et due forme", a expliqué Mme Le Pen, en prônant par ailleurs "la fin du regroupement familial, sauf cas particulier", ainsi que la fin de la bi-nationalité, "sauf exception". 

De l'autre côté de l'échiquier politique, la gauche dénonce une loi "inhumaine" et avait appelé à"une convergence transpartisane". La réduction du délai pour demander une demande d'asile et du délai de recours sont particulièrement critiqués. Laurence Dumont (Nouvelle gauche) a ainsi dénoncé une loi qui "traite l'étranger en délinquant, l'enfant en adulte, le malade en imposteur et le demandeur d'asile en fraudeur". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Immigration Loi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793044115
"Asile et immigration", une loi contestée jusqu'au sein de la majorité
"Asile et immigration", une loi contestée jusqu'au sein de la majorité
La loi asile et immigration en débat cette semaine à l'Assemblée met la majorité à l'épreuve, jugée "inhumaine" par certains députés REM.
http://www.rtl.fr/actu/politique/asile-et-immigration-une-loi-contestee-jusqu-au-sein-de-la-majorite-7793044115
2018-04-17 07:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mBidrxNiaW80WhYhVU7SAA/330v220-2/online/image/2017/0818/7789753834_le-camp-de-migrants-de-la-porte-de-la-chapelle-a-ete-evacue-vendredi-18-aout.jpg