Alain Juppé : "Ne pas s'enferrer dans ce débat éternel gauche, droite, centre"

REPLAY / INVITÉ RTL - Ouvertement candidat à l'élection présidentielle de 2017, Alain Juppé, qui se revendique gaulliste, refuse d'être enfermé dans une case politique.

>
Alain Juppé : "Ne pas s'enferrer dans ce débat éternel gauche, droite, centre" Crédit Média : Yves Calvi Télécharger

Il est parfois vu comme la meilleure chance de la droite en vue de 2017. Selon un sondage Harris Interactive pour M6, relayé par Le Point, Alain Juppé arriverait en tête du première tour de l'élection présidentielle s'il était élu candidat de la droite et du centre, devant Marine Le Pen et François Hollande. Une position qu'il renforcerait au second tour au détriment de la présidente du Front national.

Mais sa position sur l'échiquier politique est parfois pointée du doigt alors que certains électeurs le considère comme un candidat centriste. Une idée rapidement balayée par le principal intéressé. "Les gaullistes, il essayent de ne pas s'enferrer dans ce débat éternel gauche, droite, centre. Partout, nous avons fait pour ces élections régionales des listes où figuraient des candidats des Républicains, de l'UDI et du MoDem y compris à Lyon où je me réjouis de la victoire de Laurent Wauquiez", précise-t-il laissant toutes les portes ouvertes. "S'il y a des électeurs du Front national qui se laissent convaincre que leur parti les envoie dans le mur, ils sont les bienvenus. S'il y a des déçus du hollandisme, ils sont les bienvenus", ajoute-t-il refusant de "s'enfermer dans un parti".

Je ne me demande pas si c'est centriste ou à droite, plus à droite ou moins à droite... Sortons de ce débat

Alain Juppé

"Je crois en un certain nombre de valeurs, je ne me demande pas si c'est centriste ou à droite, plus à droite ou moins à droite... Sortons de ce débat", invective l'ancien premier ministre qui souhaite avant tout s'appuyer sur un programme. "Qu'est ce que je propose pour l'emploi, qu'est ce que je propose pour ressouder la nation autour des valeurs de la République ?", questionne-t-il qualifiant les idées sectaires d'un "débat un peu vieux jeu"

Bordeaux, l'exemple à suivre ?

Pour mener à bien ses idées, Alain Juppé pourrait s'inspirer de ce qui a déjà été fait à Bordeaux. "Les Bordelais me font confiance parce que je leur ai proposés un projet pour la ville et je l'ai réalisé. Au niveau national, il faut écouter les Français". Écouter, comprendre et ensuite répondre aux attentes des Français. "J'ai fixé mes quatre grandes priorités : l'emploi, la sécurité des Français, les valeurs qui font l'identité de la France et l'équilibre des territoires", détaille-t-il alors que son programme sera détaillé dans un livre publié en janvier prochain

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780858834
Alain Juppé : "Ne pas s'enferrer dans ce débat éternel gauche, droite, centre"
Alain Juppé : "Ne pas s'enferrer dans ce débat éternel gauche, droite, centre"
REPLAY / INVITÉ RTL - Ouvertement candidat à l'élection présidentielle de 2017, Alain Juppé, qui se revendique gaulliste, refuse d'être enfermé dans une case politique.
http://www.rtl.fr/actu/politique/alain-juppe-ne-pas-s-enferrer-dans-ce-debat-eternel-gauche-droite-centre-7780858834
2015-12-15 10:56:00
http://media.rtl.fr/cache/v8sWWkLuyokXt_DXPpS26Q/330v220-2/online/image/2015/1215/7780857385_alain-juppe.JPG