Mika : "J'ai rencontré des gens qui ont échappé à tout et ont vraiment tout perdu"

REPLAY - L'artiste revient d'un séjour au Liban durant lequel il est allé à la rencontre des réfugiés syriens.

>
L'Homme du jour du 12 janvier 2016 Crédit Image : AFP PHOTO / FADEL SENNA Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel Télécharger

Le chanteur Mika revient d'un voyage au Liban où il est allé à la rencontre des réfugiés. Du 19 au 22 décembre, il est parti avec l'Agence des Nations-Unies dans un camp de réfugiés à Beyrouth. Une décision qu'il mûrissait depuis plus de deux ans et qui a abouti peu avant Noël. "Je me suis dit ça y est, c'est le moment. Au départ j'ai dit peut-être dans un mois ou dans six mois, on va voir quand ça va se calmer. Mais chaque fois qu'on en parle les chiffres, sont de pire en pire." 

Mika a donc décidé de financer lui-même son voyage pour aller à la rencontre de ces populations en souffrance et de témoigner. Au Liban, il a rencontré des populations logées dans des camps de fortune : "Il faut savoir qu'il n'y a pas de camp officiel au Liban, ce n'est pas comme dans les autres endroits dans le monde. C'est ce qu'ils appellent des unofficial settlement. C'est des terrains où ils ont le droit de mette des tentes, c'est des appartements abandonnés, c'est des usines sans murs, de temps en temps sans même les toits. Et pour le privilège de vivre dans ces endroits les gens doivent payer."

Le chanteur s'est lancé dans cette mission apolitique pour "humaniser quelque chose qui était devenu des chiffres et des statistiques". S'il y est particulièrement sensible, c'est que cela fait écho à son histoire personnelle. Il est ainsi parti avec sa mère, Libanaise d'origine syrienne. "Il y a un lien émotionnel avec ces histoires. Je suis la deuxième génération d'immigré. Quand j'étais plus jeune j'ai connu ce que c'était d'avoir la vie bouleversée par quelque chose qu'on ne peut pas contrôler : mon père a été pris en otage pendant la première guerre du golfe, au Koweït, il est resté là-bas pendant 8 mois [...] Quand j'allais à l'école c'était la vie normale et quand je rentrais à la maison, on était en guerre."

Au Liban "J'ai revu ma vie dans la vie des autres"

Mika

Mika a rencontré des réfugiés qui ont fui Daech pour des raisons multiples et variées, que ce soient des raisons politique ou liées à leur sexualité, "des gens qui ont échappé à tout et on vraiment tout perdu". Mais à travers le drame, Mika a aussi pu percevoir des moments de bohneur, notamment grâce à l'échange autour de la musique. "J'ai même rencontré des fans" raconte l'artiste en se souvenant d'une séance de chant improvisée avec des réfugiés.

par Marc-Olivier FogielJournaliste RTL
Suivez Marc-Olivier Fogiel sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781308046
Mika : "J'ai rencontré des gens qui ont échappé à tout et ont vraiment tout perdu"
Mika : "J'ai rencontré des gens qui ont échappé à tout et ont vraiment tout perdu"
REPLAY - L'artiste revient d'un séjour au Liban durant lequel il est allé à la rencontre des réfugiés syriens.
http://www.rtl.fr/actu/international/mika-j-ai-rencontre-des-gens-qui-ont-echappe-a-tout-et-on-vraiment-tout-perdu-7781308046
2016-01-12 20:33:00
http://media.rtl.fr/cache/KhsWQzQU5YqbbKnme1-gbw/330v220-2/online/image/2014/0724/7773389027_mika-en-mai-2013-au-festival-mawazine.jpg