Migrants : Berlin, Ankara et Athènes veulent une mission de surveillance de l'OTAN en mer Égée

Les trois pays souhaitent ainsi avoir une idée plus précise de l'activité des passeurs sur les côtes turques.

Des réfugiés secourus en pleine mer Égée.
Crédit : AFP
Des réfugiés secourus en pleine mer Égée.

Et si l'OTAN menait une mission de surveillance en mer Égée. C'est en tout cas ce qu'ont demandé l’Allemagne, la Turquie et la Grèce aux autres pays membres de l'organisation, mercredi 10 février. Grâce au partage en temps réel de renseignement, il serait possible d'avoir une "vision claire" de l’activité des passeurs sur la côte turque, a détaillé une source gouvernementale allemande depuis Bruxelles. Si une telle opération voyait le jour, ce serait une première pour l’organisation militaire défensive qui avait jusqu’à ce jour refusé de s’impliquer directement dans la grave crise migratoire que connaît l’Europe.

Cette proposition a été soumise au secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, qui en informera, jeudi, les 28 ministres de la Défense de la coalition militaire menée par les États-Unis, réunis à Bruxelles, dans l’espoir qu’ils puissent l’endosser dans la foulée. L’opération doit ensuite encore être mise sur pied par les autorités militaires de l’organisation, où toute décision nécessite le consensus

Les pays de l'OTAN craignent un afflux de migrants avec la mission

L’Allemagne dirige actuellement un groupe de navires de guerre de l’OTAN croisant en Méditerranée orientale, qui seraient engagés pour cette opération destinée à compléter le travail de l’agence européenne de surveillance des frontières de l’Union européenne, Frontex. Si elle est mise sur pied, la future mission serait commandée par Berlin. Des bâtiments militaires grecs et turcs y participeraient, mais ils opéreraient chacun dans leurs eaux territoriales nationales. Le Danemark a également prévu de contribuer avec un vaisseau, selon la source gouvernementale. 

Certains pays membres de l’OTAN craignent que l’envoi de marins dans cette zone, obligés en vertu du droit de la mer de secourir toute embarcation en perdition, encourage encore davantage de migrants - dont de nombreux Syriens fuyant leur pays en guerre - à prendre la mer. La Turquie aurait accepté que les personnes secourues durant cette opération soient renvoyées sur son sol.

La rédaction vous recommande
par Eléanor Douet
Suivez Eléanor Douet sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781821135
Migrants : Berlin, Ankara et Athènes veulent une mission de surveillance de l'OTAN en mer Égée
Migrants : Berlin, Ankara et Athènes veulent une mission de surveillance de l'OTAN en mer Égée
Les trois pays souhaitent ainsi avoir une idée plus précise de l'activité des passeurs sur les côtes turques.
http://www.rtl.fr/actu/international/migrants-berlin-ankara-et-athenes-veulent-une-mission-de-surveillance-de-l-otan-en-mer-egee-7781821135
2016-02-11 05:45:41
http://media.rtl.fr/cache/m0n5Ycxf1fbXfvWjm8GTsQ/330v220-2/online/image/2015/1026/7780258995_des-refugies-secourus-au-large-de-l-ile-de-lesbos-en-grec.jpg