Daesh : État espion, pérenne et en pleine extension... 4 enseignements à retenir du livre "Inside Daesh"

NOUS L'AVONS LU - Le livre de Kamal Redouani, publié le 10 février dernier, plonge le lecteur dans la réalité du quotidien des combats au Moyen-Orient, et dévoile des informations cruciales pour comprendre les conflits qui ensanglantent la région.

Des jihadistes de Daesh en convoi, capture d'écran d'une vidéo de propagande (illustration)
Crédit : AFP PHOTO / HO / WELAYAT HOMS
Des jihadistes de Daesh en convoi, capture d'écran d'une vidéo de propagande (illustration)

Le journaliste français Kamal Redouani est parti à la rencontre des jihadistes en se créant, petit à petit, un réseau de contacts au Moyen-Orient. Un carnet d'adresses qui lui a ouvert les portes d'un monde fermé d'ordinaire à la presse occidentale. Kamal Redouani a parfois risqué sa vie pour rapporter la vérité sur la situation terrifiante qui gangrène la région.

En dix ans d'enquête, le reporter indépendant a été témoin de la naissance de Daesh, depuis les jihadistes d'al-Qaïda en 2005 jusqu'aux combattants de l'État islamique. Une naissance, ou renaissance, permise par des zones déstabilisées après les révolutions arabes, qui avaient pourtant jeté un vent d'espoir pour des peuples qui rêvent encore de démocratie et de liberté. Kamal Redouani raconte son expérience, ses rencontres et ses échanges dans deux cents pages passionnantes, au cœur du jihad : Inside Daesh (aux éditions Arthaud).

1. La naissance d'un État espion

Le 29 juin 2014, Abou Bakr al-Baghdadi s'auto-proclame officiellement calife de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL). C'est la naissance de Daesh. L'ancien l'État islamique en Irak se désolidarise ainsi de Jabhat al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda. Les deux clans terroristes sont désormais ennemis et se combattent sur le terrain autant qu'ils luttent contre le régime de Bachar al-Assad. Mais comment est-on réellement passé d'Al-Qaïda comme principal groupe terroriste de référence, à l'organisation mondialement influente qu'est Daesh aujourd'hui ? Selon un rebelle qui se bat aujourd'hui pour libérer Raqqa interrogé par l'auteur, tout est en réalité parti d'un putsch organisé par les anciens membres d'al-Qaïda.

Une rivalité d'influence entre les différents chefs qui a abouti aux assassinats - décidés de manière collégiale - de plusieurs figures du jihad en Irak et en Syrie, laissant la voie libre au chef actuel, Abou Bakr al-Baghbadi. La tentaculaire organisation terroriste compte sur un réseau d'informations et de délation pour s'implanter et se pérenniser. Une structure dévoilée en juillet 2015 dans l'article d'un journaliste allemand, Christophe Reuter, dont les principales informations ont été vérifiées par Kamal Redouani sur le terrain. "Daesh espionne tout le monde, même ses propres espions", résume le journaliste allemand.

Les informateurs de l'organisation lui permettent aussi de repérer les zones instables qui lui ouvrent la voie afin de s'imposer aux yeux des populations en véritable rempart au chaos. C'est de cette manière que les terroristes ont su profiter de la révolution syrienne. Alors que les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) parviennent à libérer des parcelles de terres du joug de Bachar al-Assad, des jihadistes profitent de l'occasion pour se construire une image de protecteurs. Sans moyen et sans arme, l'ASL est démunie et ne parvient pas à protéger les civils des attaques masquées des jihadistes. La stratégie internationale de Bachar al-Assad, qui consiste, selon l'auteur, à faire passer les révolutionnaires pour des terroristes, ne leur facilite pas la tâche.

2. "Daesh ne disparaîtra pas"

Instaurer la peur pour ensuite s'imposer comme seul rempart à la terreur est une manipulation qui semble fonctionner pour Daesh. Grâce à de véritables infrastructures et en rouvrant les hôpitaux, les écoles coraniques et en mettant en place des "structures d'aide aux plus démunis", Daesh s'est offert le soutien d'une certaine frange de la population sunnite opprimée par le régime dictatorial. C'est ce qui est arrivé à Raqqa, première ville libérée par les rebelles, avant de devenir la capitale de Daesh en Syrie.

Et malgré la vie quotidienne terrifiante instaurée dans ce territoire, "aussi large que l'Italie", selon le journaliste, les rangs des groupes terroristes grossissent, notamment ceux de l'État islamique. C'est d'ailleurs une certitude de l'auteur, même si l'organisation est touchée et affaiblie pas les frappes de la coalition, elle ne disparaîtra pas. Kamal Redouani va même jusqu'à écrire : "Le réseau (...) va devenir pour les années à venir le premier réseau de terrorisme dans le monde".

Daesh a déjà prouvé qu'il "internationalise sa guerre", comme le formule l'auteur de l'enquête, notamment en recrutant des jihadistes étrangers voués à retourner se faire sauter en Occident. Il raconte par exemple sa rencontre avec un combattant qui se dit repenti et qui va se marier avec une Allemande, fille d'un autre jihadiste, dont la main lui a été promise. Barbe rasée et corpulence chétive, il ne ressemble pas aux autres terroristes et, d'après le journaliste, parviendrait sans mal à se fondre dans la masse. Il rencontre cet homme en Turquie, dans un kebab qui a tout l'air d'une "plaque tournante de transferts de jihadistes vers l'Europe", en 2011.

3. Libye, nouveau territoire de Daesh ?

L'internationalisation a donc commencé. Au Moyen-Orient, Daesh est le premier groupe terroriste à parvenir à s'octroyer un véritable territoire et ne semble pas vouloir s'arrêter là. Aujourd'hui, les regards se tournent vers la Libye et son désert, un "arsenal à ciel ouvert" où l'on n'a qu'à se baisser pour ramasser des armes. "Avec ça, ils peuvent détruire toute la Libye", assure un témoin rencontré par Kamal Redouani. À quelques kilomètres des côtes européennes, le pays est stratégique et en proie à des conflits dont se nourrissent les jihadistes. La situation est de plus en plus inquiétante côté européen, alors que des départs d'Européens vers la Libye ont déjà lieu

Comme l'explique David Thomson, journaliste à RFI et auteur des Français jihadistes, à RTL.fr, Daesh a déjà conquis la ville de Syrte, ancien bastion kadhafiste. Les combattants étrangers, et principalement de l'Afrique subsaharienne, affluent en nombre pour rejoindre les rangs de Daesh. Selon le spécialiste, "l'EI est en train de monter une véritable armée africaine autour de la ville". La Libye est économiquement stratégique avec ses ressources pétrolières mais permet aussi au groupe terroriste d'être implanté en Afrique et d'étendre son influence.

4. Ce que veulent les Kurdes

Sur place, la force qui parvient le mieux à les faire reculer, ce sont les Kurdes. Comme le rappelle l'auteur, le YPG (Unités de protection du peuple, branche armée kurde) a longtemps été considéré comme peu fréquentable par la communauté internationale. Ses victoires, comme la sécurisation de zones permettant un accès aux journalistes sur place, parviennent à "redorer son image après de l'opinion internationale". 

Pourquoi se refaire une image ? Car s'ils "combattent la barbarie des hommes en noir (...) ils profitent de cette guerre contre le terrorisme pour se positionner comme partenaire crédible à la coalition", décrypte le journaliste. Kamal Redouani va même plus loin, selon lui, les Kurdes souhaitent "proclamer leur indépendance vis-à-vis de la Syrie avec la bénédiction de l'Occident".

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781900940
Daesh : État espion, pérenne et en pleine extension... 4 enseignements à retenir du livre "Inside Daesh"
Daesh : État espion, pérenne et en pleine extension... 4 enseignements à retenir du livre "Inside Daesh"
NOUS L'AVONS LU - Le livre de Kamal Redouani, publié le 10 février dernier, plonge le lecteur dans la réalité du quotidien des combats au Moyen-Orient, et dévoile des informations cruciales pour comprendre les conflits qui ensanglantent la région.
http://www.rtl.fr/actu/international/daesh-etat-espion-perenne-et-en-pleine-extension-4-enseignements-a-retenir-du-livre-inside-daesh-7781900940
2016-02-18 13:37:00
http://media.rtl.fr/cache/ANm9oaiIzSk6sJQTDBgOkA/330v220-2/online/image/2015/1120/7780576693_des-jihadistes-de-daesh-en-convoi-capture-d-ecran-d-une-video-de-propagande.jpg