Arabie saoudite : un prince veut autoriser les femmes à conduire

Le prince et milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal, connu pour son franc-parler, a lancé un appel pour que les femmes obtiennent le droit de conduire.

L'activiste saoudienne Manal Al Sharif défiant les autorités d'Arabie saoudite au volant d'une voiture
Crédit : MARWAN NAAMANI / AFP
L'activiste saoudienne Manal Al Sharif défiant les autorités d'Arabie saoudite au volant d'une voiture

Les femmes vont-elles enfin pouvoir prendre le volant en Arabie saoudite ? C'est le seul pays au monde où elles n'ont pas ce droit. Mais les choses pourraient changer prochainement avec cet appel lancé par le prince saoudien Al-Walid ben Talal. "Arrêtez le débat : il est temps que les femmes conduisent", a écrit ce prince, bien connu pour son franc-parler, mardi 29 novembre sur son compte Twitter.

Dans un communiqué, le prince a étayé les raisons de sa volonté d'accorder aux saoudiennes le droit de conduire. "Empêcher une femme de conduire est aujourd'hui une question de droit semblable à celle qui se posait quand il leur était interdit d'avoir accès à l'éducation ou d'avoir une identité à elle", dénonce-t-il, évoquant "des actes injustes" qui sont "beaucoup plus restrictifs que ce qui est légalement permis par les préceptes de la religion" musulmane. 

Une privation qui coûte cher au pays

Le prince saoudien souligne que cette interdiction pour les femmes de conduire représente un "coût économique" en raison du fait qu'elles dépendent, pour se déplacer, de chauffeurs privés "étrangers" ou de taxis. Une pratique qui coûterait des milliards de dollars au pays. De même, il avance que si un mari trouve le temps de conduire son épouse, cela suppose qu'il s'absente de son travail, ce qui réduirait sa productivité. 

La baisse du prix du pétrole constitue un autre argument pour le prince. Car l'Arabie saoudite connaît d'importantes difficultés budgétaires, provoquées par la baisse des recettes pétrolières. Autoriser les femmes à conduire est désormais, selon lui, "une demande sociale urgente que la conjoncture économique justifie".

La société saoudienne doit décider

Au mois d'avril dernier, le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, fils du roi actuel, avait annoncé un vaste programme pour réformer l'économie saoudienne et ainsi réduire sa dépendance au pétrole. Programme dans lequel il avait estimé qu'il revenait à la société de décider si les femmes pourraient avoir le droit de conduire un jour.

Actuellement, les saoudiennes doivent par exemple sortir voilées et ne peuvent pas voyager sans autorisation de leur mari ou d'un homme de leur famille. Elles n'ont pas non plus le droit de manger seules dans un restaurant. 

La rédaction vous recommande
par Philippe Peyre
Suivez Philippe Peyre sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786060015
Arabie saoudite : un prince veut autoriser les femmes à conduire
Arabie saoudite : un prince veut autoriser les femmes à conduire
Le prince et milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal, connu pour son franc-parler, a lancé un appel pour que les femmes obtiennent le droit de conduire.
http://www.rtl.fr/actu/international/arabie-saoudite-un-prince-veut-autoriser-les-femmes-a-conduire-7786060015
2016-11-30 22:58:14
http://media.rtl.fr/cache/Z5K0GXlm3_9DEfxSZhorZg/330v220-2/online/image/2016/1130/7786060463_l-activiste-saoudienne-manal-al-sharif-defiant-les-autorites-d-arabie-saoudite-au-volant-d-une-voiture.jpg