Nucléaire, fin du principe de précaution... Quel est le projet pour l'environnement de Fillon ?

Si le vainqueur de la primaire de la droite entend faire coexister développement économique et protection de l'environnement, certaines de ses mesures phares sont très controversées en matière de défense de la nature.

François Fillon et Anne Lauvergeon, ancienne patronne d'Areva, lors d'une visite à la centrale nucléaire de Tricastin.
François Fillon et Anne Lauvergeon, ancienne patronne d'Areva, lors d'une visite à la centrale nucléaire de Tricastin.

"Concilier protection de l'environnement et croissance économique", c'est en ces termes que François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite, définit l'objectif de son projet pour l'environnement s'il est élu en 2017. Si beaucoup critiquent la place marginale accordée à l'environnement pendant la campagne de la primaire, il n'en demeure pas moins que François Fillon a étayé sa vision d'une politique environnementale sur son site internet de campagne.

"Décarboner" la production d'énergie, fixer un prix de la tonne de CO2 à 30 euros minimum au niveau européen, arrêter les quatre dernières centrales à charbon, inciter au recyclage ou encore contribuer au développement du transport électrique sont parmi les mesures les plus consensuelles du sarthois. En revanche, d'autres apparaissent en totale contradiction avec les idées des défenseurs de l'environnement : prolonger de 40 à 60 ans les réacteurs nucléaires existants, supprimer le principe de précaution, relancer les recherches OGM ou encore faire sauter un bon nombre de normes. 

Invité de RTL mardi 29 novembre, Nicolas Hulot s'est montré très critique envers les idées environnementales de François Fillon. "Ça me désole parce que, et je le dis sans aucune flagornerie, tout le monde s'accorde pour dire que cet homme est intelligent", a-t-il regretté. 

Un programme pro-nucléaire

"Je veux développer toutes les formes d’énergies propres, y compris le nucléaire", écrit François Fillon sur son site de campagne. Le nucléaire, une énergie propre ? Cette affirmation fait bondir les opposants de l'énergie atomique. Mais le député de Paris défend cette idée en avançant que le nucléaire émet très peu de gaz à effet de serre, premiers responsables du réchauffement de la planète. Mais que fait-il des déchets nucléaires, véritable fléau pour l'environnement ? "Il faut renforcer les études sur les réacteurs de 4ème génération qui permettront de régler le problème des déchets qui seront alors recyclables", indique-t-il.

En attendant, le projet de François Fillon consiste à prolonger la durée d'exploitation des réacteurs existants de 40 à 60 ans. Joël Pain, l'un des porte-parole de Fillon qu'il conseille sur les questions environnementales, défend cette idée : "Il faut prolonger temporairement oui parce qu'on veut tendre vers une économie décarbonnée. C'est aussi la raison pour laquelle il veut 0% d'électricité d'origine fossile", assure-t-il. 

Les objectifs du gouvernement actuel de réduire de 50% la part du nucléaire d'ici à 2025 sont "utopistes", selon Joël Pain, en accord avec la pensée de M. Fillon : "Si on poursuit au rythme du développement des énergies renouvelables, on n'y est pas. Si on veut garantir l'approvisionnement, il faut étaler cette charge sur le siècle plutôt que sur 10 ans", soutient-il, assurant que le nucléaire représente pour le vainqueur de la primaire "un mal nécessaire plutôt qu'une panacée". Un "mal nécessaire" qui a toutefois besoin d'argent pour assurer sa sécurité. Coût récemment estimé par la Cour des comptes : 100 milliards d'euros.  

Lors de son intervention sur RTL, Nicolas Hulot a vivement dénoncé ce programme pro-nucléaire : "C'est un mode de production énergétique qui nous emmène dans des dérives financières absolument terrifiantes".

Énergies renouvelables

Si le député de Paris voit dans les énergies renouvelables "non pas une panacée" mais "un secteur industriel porteur", il entend laisser le marché "dicter son appétit pour l'environnement", indique Joël Pain. Ainsi, François Fillon compte supprimer le soutien public au développement de ce secteur, considérant que "si ces énergies sont rentables, elles attireront les investissements et leur part se développera". Autrement dit, son programme consiste à "passer d'une politique de l'offre à une politique de la demande", défend Joël Pain.

Supprimer le principe de précaution

C'est une des propositions controversée de François Fillon qui a déjà fait couler beaucoup d'encre : supprimer le principe de précaution. C'est Jacques Chirac qui l'avait fait entrer dans la Constitution sous l'impulsion de Nicolas Hulot en 2005. Un principe qui impose, en l'absence de certitudes scientifiques, d'évaluer les risques et de prendre des "mesures provisoires et proportionnées" pour éviter un dommage. François Fillon juge ce principe de précaution "dévoyé et arbitraire" qui n'est autre qu'un "prétexte à l'inaction". 

En lieu et place du principe de précaution, François Fillon prône le "principe de responsabilité". "On s'empêche de mener des recherches dans des directions novatrices à cause du principe de précaution", considère Joël Pain. "Toute innovation recèle des risques. Cela doit se faire en complète responsabilité et les entreprises qui prendront un risque devront l'assumer derrière", assure-t-il.
Si le programme environnemental de François Fillon ne se limite pas au nucléaire ou la suppression du principe de précaution, il n'en demeure pas moins que son projet repose sur une idée précise formulée par Joël Pain : "Protection de l'environnement et développement économique ne sont pas antinomiques. Il faut osciller entre économie et environnement et trouver le point d'équilibre".

La rédaction vous recommande
par Philippe Peyre
Suivez Philippe Peyre sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786038610
Nucléaire, fin du principe de précaution... Quel est le projet pour l'environnement de Fillon ?
Nucléaire, fin du principe de précaution... Quel est le projet pour l'environnement de Fillon ?
Si le vainqueur de la primaire de la droite entend faire coexister développement économique et protection de l'environnement, certaines de ses mesures phares sont très controversées en matière de défense de la nature.
http://www.rtl.fr/actu/environnement/nucleaire-fin-du-principe-de-precaution-quel-est-le-projet-pour-l-environnement-de-fillon-7786038610
2016-11-30 18:49:03
http://media.rtl.fr/cache/tKoE9uXlc1w34SxGVIii0Q/330v220-2/online/image/2016/1130/7786056192_francois-fillon-et-anne-lauvergeon-ancienne-patronne-d-areva-lors-d-une-visite-a-la-centrale-nucleaire-de-tricastin.jpg