3 min de lecture Police

Police de sécurité du quotidien : à quoi va ressembler le dispositif ?

INFO RTL - Le ministre de l'Intérieur devrait bientôt donner le top départ de sa nouvelle police de sécurité du quotidien. Une cérémonie en grande pompe est prévue à l'École militaire.

>
Télécharger Police de sécurité du quotidien : à quoi va ressembler ce dispositif ? Crédit Image : Laurent Cipriani / POOL / AFP | Crédit Média : Olivier Boy | Durée : | Date :
Olivier Boy
Olivier Boy et La rédaction numérique de RTL

C'est bientôt le grand lancement de la police de sécurité au quotidien (PSQ). Selon les informations de RTL, une vingtaine de sites pilotes, des quartiers tests, vont être annoncés partout en France. C'est une étape importante pour la PSQ, volonté d'Emmanuel Macron. Une promesse de campagne qui est sensée être la grande réforme du quinquennat en matière de sécurité.

Une police de sécurité quotidienne qui a pris beaucoup de retard. Annoncée pour la fin de l'année, elle a été repoussée à janvier, puis février. Il s'agit d'abord de procéder à un test avant d'envisager une généralisation. Le projet avait séduit les élus de plus d'une centaine de communes qui avaient fait acte de candidature auprès du ministère de l'Intérieur.

Dans les faits, ce n'est pas la création d'une nouvelle police, il n'y a pas à ce stade d'effectifs dédiés mais une nouvelle façon de travailler pour les policiers. En effet, il s'agit de rapprocher la population de sa police et de créer des communications directes avec des référents choisis dans les quartiers pour être en contact direct avec les policiers de terrains

À lire aussi
Une voiture de police devant la Tour Eiffel, à Paris le 13 juillet 2017 Paris
Paris : la police lance un appel à témoins après l'agression d'une octogénaire

Une nouvelle méthode de travail

Mais à quoi va ressembler cette police de sécurité de terrain ? Cette PSQ, c'est d'abord un constat : la police a perdu le contact avec la population et le phénomène ne fait que s’aggraver. Un éloignement causé par le manque de personnel à cause de taches indues et de procédures de plus en complexes.

Par exemple en 2011, il fallait 22 heures pour résoudre une affaire alors qu'il en faut aujourd'hui 26. Quatre heures de perdues à cause de réformes de de la procédure pénale. Alors la PSQ ce ne sera pas une police particulière comme sous Lionel Jospin, ce sera une nouvelle méthode de travail.  Dégager du temps pour être  le terrain et répondre aux vraies préoccupations des habitants.

Concrètement, une des zones test retenues est une zone à cheval sur plusieurs quartiers dans le 10e arrondissement de Paris. C'est l'un des 20 sites retenus pour tester la PSQ et recoupe : Barbès, La Chapelle et Gare du Nord. Il y aura ici quatre référents policiers chargés d'être en lien avec des référents dans les quartiers. Des gens qui vont être formés et dont les gens ont besoin. Leurs tâches seront multiples et ils devront s'adapter. Cela pourra être une occupation de hall, une petite bande qui s'est installée dans une rue et qui fait du bruit et importune les gens. La police devra intervenir et aller au contact de la population. Encore une fois on n'est pas sur une police d'observation.

Pour Eddy Sid, porte-parole du syndicat Unité SGP Police, l’idée d’un rapprochement avec la population est séduisante, mais il met en garde si les moyens ne suivent pas : "Aujourd’hui, les effectifs on les prend à un endroit pour les mettre en PSQ. Il n’y a pas de renfort. Une PSQ à effectif et budget constants est une PSQ qui n’est pas viable à long terme".

Des tests de satisfaction

Les policiers sont séduits sur le papier même s'ils ne savent plus trop quelle est leur mission. Simplement, le problème est toujours le même : le manque d'effectifs. On va demander aux policiers d'être plus sur le terrain, de prendre du temps pour répondre aux gens, mais avec un effectif constant.

On leur dit il y aura du temps quand on aura simplifié la procédure pénale pénale, mais pour l'instant ça n'est pas fait. C'est au fond le résumé de cette police de sécurité du quotidien, une très bonne idée sur le papier mais pour l'instant une police très théorique. Une évaluation sera mise en place, sous la forme de tests de satisfaction, afin de répondre aux premières interrogations et de recueillir l'avis de la population concernée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Gérard Collomb Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792022385
Police de sécurité du quotidien : à quoi va ressembler le dispositif ?
Police de sécurité du quotidien : à quoi va ressembler le dispositif ?
INFO RTL - Le ministre de l'Intérieur devrait bientôt donner le top départ de sa nouvelle police de sécurité du quotidien. Une cérémonie en grande pompe est prévue à l'École militaire.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/police-de-securite-du-quotidien-a-quoi-va-ressembler-ce-dispositif-7792022385
2018-01-29 07:27:00
http://media.rtl.fr/cache/CAL_hfIiD678N2Y6PI3QiA/330v220-2/online/image/2017/1011/7790467358_le-prefet-du-rhone-a-ete-limoge-par-emmanuel-macron-mardi-10-octobre-2017.jpg