2 min de lecture Société

Boris Cyrulnik sur RTL : "Un enfant 'sécure' améliore ses performances scolaires"

INVITÉ RTL - Le neuropsychiatre pilote les Assises de l'école maternelle, qui ouvrent ce mardi 27 mars. Parmi les propositions phares, l’école obligatoire à partir de 3 ans.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
École maternelle : "Quand un enfant est sécure, il améliore ses performances scolaires", selon Boris Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Camille Kaelblen

Dès la rentrée 2019, la scolarisation sera obligatoire pour tous les enfants dès 3 ans. Cette mesure a été annoncée par l'Élysée le 27 mars 2018 dans le cadre des Assises de l'école maternelle. Actuellement, l’obligation de scolarité concerne les enfants à partir de 6 ans, mais le taux de scolarisation dès trois ans est déjà très élevé (autour de 97%). Quel est le sens derrière cette disposition symbolique ?


Pour le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, qui pilote les Assises de l'école maternelle, l’enjeu principal de la scolarisation à trois ans est le développement de relations affectives dites "sécures".

Une notion à ne pas confondre avec celle de sécurité, explique le neuropsychiatre : "Pour être sécurisé, moi bébé, j’ai besoin qu’Yves Calvi soit toujours près de moi", explique-t-il. Alors que moi sécure, même si vous vous absentez, je garde confiance en vous, donc je garde confiance en moi et je n’ai pas d’angoisses même si vous n’êtes pas là."

À lire aussi
À 96 ans, Guadalupe Palacios a réalisé son rêve, elle entre au lycée Mexique
À 96 ans, une Mexicaine réalise son rêve en entrant au lycée

La "sécurisation" affective des élèves, clé de la réussite à l’école ? Lorsqu’un enfant est "sécure", il améliore automatiquement ses performances scolaires, indique Boris Cyrulnik. "Plusieurs travaux expérimentaux montrent que dès lors qu’un professeur des écoles sécurise les enfants, la performance scolaire suit dans les secondes suivantes". À l’inverse, une éducation centrée sur le "bourrage d’informations" ne permettrait pas d’obtenir de tels résultats.

Des classes de 13 enfants décloisonnées

Autre point-clé de cette réforme : le décloisonnement des classes de maternelle. Selon Boris Cyrulnik, faire travailler ensemble des élèves de petite, moyenne et grande section permettrait de sécuriser les enfants entre eux.

Selon le neuropsychiatre, les groupes de niveau en maternelle reflètent peu la vitesse du développement de chaque enfant. "Les filles semblent actuellement se développer très vite, ce qui est bénéfique sur le plan de la scolarité mais maléfique sur le plan de l’angoisse", détaille le médecin. Au contraire, les garçons se développeraient plus lentement : un élément avantageux sur le plan de la confiance en soi mais moins positif au plan des résultats scolaires.

L'organisation idéale d'une telle classe ? "Un enseignant pour treize enfants", estime Boris Cyrulnik, une bonne formule pour "développer l'intelligence et le plaisir de faire l'effort d'apprendre".

Les écrans, ennemis de la socialisation ?

Le neuropsychiatre préconise également l'interdiction des écrans d'ordinateurs et des tablettes pour les enfants de moins de six ans. "Face à l'écran, les enfants sont médusés", explique Boris Cyrulnik.

"Ils sont passifs, ils sont sages - anormalement sages - et n'apprennent rien. Or la fonction d'un enfant, c'est d'être attentif à l'autre, développer son empathie [...] et se préparer à la socialisation", poursuit-il. Si les ordinateurs, smartphones et autres écrans peuvent s'avérer utiles pour la suite de l'apprentissage, ils doivent, selon le neuropsychiatre, être évités au cours des petites années.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Éducation nationale École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792788435
Boris Cyrulnik sur RTL : "Un enfant 'sécure' améliore ses performances scolaires"
Boris Cyrulnik sur RTL : "Un enfant 'sécure' améliore ses performances scolaires"
INVITÉ RTL - Le neuropsychiatre pilote les Assises de l'école maternelle, qui ouvrent ce mardi 27 mars. Parmi les propositions phares, l’école obligatoire à partir de 3 ans.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/boris-cyrulnik-sur-rtl-un-enfant-secure-ameliore-ses-performances-scolaires-7792788435
2018-03-27 11:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/781sSFGGAXQh2SINzYi5bw/330v220-2/online/image/2018/0327/7792790240_le-neuro-psychiatre-boris-cyrulnik-le-17-septembre-2017.jpg