2 min de lecture Corps

Michel Cymes nous dit comment limiter le syndrome de l'odeur du poisson

Le médecin se penche sur un mal rare et épouvantablement gênant pour les personnes qui en souffrent : le "fish odor syndrome". Traduction littérale : le syndrome de l'odeur du poisson.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
Michel Cymes nous dit comment limiter le syndrome de l'odeur du poisson Crédit Image : RAYMOND ROIG / AFP | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date :
La page de l'émission
Michel Cymes
Michel Cymes et Loïc Farge

Vous avez déjà peut-être pesté contre un collègue de bureau ou votre voisine dans les transports en commun parce que vous trouviez qu'ils étaient un peu léger côté hygiène, et qu'ils sentaient tout simplement le poisson pourri ?

Figurez-vous que vous ne devez pas exclure qu'ils n'y soient pour rien, et que ça les enquiquine encore plus que vous. Bien sûr il y a ceux qui sont fâchés avec leur savon ou qui font la grève de l'hygiène. Mais il y a aussi des personnes malades : elles souffrent de ce "syndrome de l'odeur du poisson".

C'est une maladie génétique qui n'a été découvert qu'en 1970. Comme c'est une maladie rare, on en entend peu parler. Évidemment ceux qui l'ont évitent de le crier sur les toits. Elle est liée à ce qu'on mange.

À lire aussi
Des personnes profitent du soleil près de la tour Eiffel à Paris, le 26 mars 2017 bien-être
Printemps : les conseils de Michel Cymes pour protéger notre peau du soleil

Vous savez que dès qu'on avale quelque chose, il y a une réaction chimique à l'intérieur de notre organisme. pour cela, on utilise des enzymes. Sauf qu'il arrive que certaines enzymes fassent défaillance à cause d'un gène appelé FMO3.

Des aliments à éviter

Du coup le boulot n'étant pas complètement fait, et la mauvaise odeur qui provient de la dégradation de certains aliments va s'installer dans l'organisme. Sauf que l'organisme, lui, veut s'en débarrasser. Et c'est ce qui se passe.

Le corps rejette tout ça via la sueur, la salive, l'haleine, l'urine et la respiration. Que peut-on faire quand on est concerné ? Malheureusement pas grand-chose.

Vous pouvez prendre cinquante douches par jour, vider trente tubes de dentifrice à la minute ou dévaliser le rayon déodorants du supermarché : le "fish odor syndrome" est plus fort que n'importe quelle multinationale de cosmétiques, filiales comprises.

Cela dit, vous avez bien noté qu'on ne pouvait pas faire grand-chose, mais je n'ai pas dit qu'on ne pouvait rien faire. L'une des clés c'est de bannir certains produits de l'assiette. En tête des accusés, on a les œufs, les cacahuètes, les petits pois, les abats, et bien évidemment le poisson.

Sans faire un cours de chimie, il faut savoir que ces aliments contiennent beaucoup de coline et de carnitine, des nutriments qui, quand ils sont dégradés, produisent de la triméthylamine. C'est cette dernière qui sent mauvais.

Les femmes plus touchées

Il y a des paramètres qui peuvent aggraver les choses. Il se trouve que ce syndrome touche beaucoup plus de femmes que d'hommes. Les chercheurs n'excluent pas que la raison en soit hormonale. Ils suspectent la progestérone et les œstrogènes d'aggraver le symptôme.

Mais s'il y a plus de femmes concernées, c'est peut-être aussi parce que les femmes se font diagnostiquer un peu plus facilement que les hommes, du simple fait qu'elles sont plus attentives à leur odeur corporelle que les hommes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corps Maladie Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793031617
Michel Cymes nous dit comment limiter le syndrome de l'odeur du poisson
Michel Cymes nous dit comment limiter le syndrome de l'odeur du poisson
Le médecin se penche sur un mal rare et épouvantablement gênant pour les personnes qui en souffrent : le "fish odor syndrome". Traduction littérale : le syndrome de l'odeur du poisson.
http://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-nous-dit-comment-limiter-le-syndrome-de-l-odeur-du-poisson-7793031617
2018-04-16 11:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2h6Fn0taTSzxq3xrDuYOeQ/330v220-2/online/image/2018/0416/7793034313_des-poissons-morts-illustration.jpg