1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. À l'AS Monaco, les Portugais sont la clé du succès
3 min de lecture

À l'AS Monaco, les Portugais sont la clé du succès

DÉCRYPTAGE - L'entraîneur et plusieurs talents de l'AS Monaco, 3e de Ligue 1, ont un dénominateur commun : leur nationalité portugaise.

Joao Moutinho et Bernardo Silva au centre d'entraînement de l'AS Monaco, le 21 octobre 2014
Joao Moutinho et Bernardo Silva au centre d'entraînement de l'AS Monaco, le 21 octobre 2014
À l'AS Monaco, les joueurs portugais sont la clé du succès
01:03
Le Service des Sports & Julien Absalon

Le coach portugais de l'AS Monaco Leonardo Jardim était ironique au moment de commenter son absence parmi les nommés pour le trophée UNFP de meilleur entraîneur de Ligue 1 : "Je peux gagner le trophée de meilleur maçon portugais de France, maçons que je salue au passage", s'amusait-il à l'avant-veille du choc du dimanche 10 mai contre l'Olympique de Marseille (21 heures). Il peut néanmoins se vanter d'avoir reconstruit une équipe monégasque chamboulée par le changement de projet de ses dirigeants en début de saison.

Lors du marché des transferts de l'été 2014, les vedettes James Rodriguez et Radamel Falcao avaient fait leurs valises un an après seulement leur arrivée. Le premier, acheté 45 millions d'euros environ, a été revendu 80 au Real Madrid. Le second, payé 60 millions, a rejoint Manchester United en prêt. Monaco est ainsi passé d'une équipe capable de sortir le chéquier pour signer des stars à l'instar des plus grosses écuries européennes à une équipe vouée à développer de jeunes talents très prometteurs

La révélation Bernardo Silva

Leonardo Jardim, 40 ans, s'est ainsi appuyé sur des fondations solides laissés par son prédécesseur Claudio Ranieri, et sur des ouvriers performants à l'image d'un João Moutinho retrouvé. Le milieu de terrain lusitanien, débarqué sur le Rocher en même temps que les vedettes colombiennes, mène avec aisance le jeu monégasque. "C'est une bonne période pour moi et pour l'équipe. On essaie de bien jouer et de donner de la continuité dans notre jeu", a récemment déclaré le joueur de 28 ans.

Dans le même temps, un jeune apprenti passé rapidement au statut d'artisan a également su apporter sa pierre à l'édifice avec ses huit buts marqués cette saison depuis décembre 2014. Il s'agit de Bernardo Silva. Arrivé cette saison en prêt en provenance du Benfica Lisbonne, le milieu offensif de 20 ans a convaincu au point de pousser le club à l'acheter définitivement pour 15 millions d'euros. Une grosse somme qu'il fait déjà oublier avec les buts qu'il enchaîne depuis plusieurs semaines. "C'est vrai que c'est beaucoup d'argent mais je suis heureux que les gens aient maintenant plus confiance en moi. Je suis aussi satisfait de mon jeu en ce moment", a commenté Silva.

Luis Campos, l'homme de l'ombre à Monaco

À écouter aussi

Des recrues qui doivent leur arrivée au club à un autre Portugais : Luis Campos. Arrivé en toute discrétion lors de l'année 2013 dans le club de la Principauté, il occupe le poste de conseiller sportif. C'est lui qui dresse les grandes lignes du nouveau projet monégasque. Ses qualités de recruter son réseau avec l'agent de joueurs Jorge Mendes font souvent de cet homme proche de José Mourinho, l'entraîneur de Chelsea, un candidat au poste de directeur sportif du Paris Saint-Germain, vacant depuis le départ de Leonardo.

Enfin, Leonardo Jardim est évidemment un protagoniste du bon parcours de son équipe. Après une période d'adaptation délicate avec quatre défaites lors des huit premières journées et des prétentions de jeu peut-être trop ambitieuses, celui qui n'a qu'une deuxième division portugaise à son palmarès, a redressé la barre et s'est adapté à la Ligue 1 à l'aide d'une stratégie efficace mais avant tout solide, au point d'avoir la meilleure défense du championnat et d'engranger 35 points à l'extérieur avant le déplacement au Vélodrome. Il également prouvé qu'il était capable de dominer Arsenal ou de rivaliser tactiquement avec la Juventus en Ligue des champions. Ainsi, portée par cette ossature portugaise, la maison rouge et blanche semble partie pour rester bien ancrée à terme sur le podium de Ligue 1.

À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/