2 min de lecture Neymar

Affaire Neymar : le président du Barça charge son prédécesseur

Mis en examen pour fraude fiscale lors du transfert de Neymar, Josep Maria Bartomeu assure au juge que c'est son prédécesseur qui avait négocié les contrats incriminés.

Josep Maria Bartomeu lors d'une conférence de presse à Camp Nou, le 7 janvier 2015 (archives).
Josep Maria Bartomeu lors d'une conférence de presse à Camp Nou, le 7 janvier 2015 (archives). Crédit : LLUIS GENE / FILES / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu, mis en examen pour fraude fiscale lors du transfert de Neymar, s'est défendu ce vendredi 13 février devant un juge, assurant que son prédécesseur Sandro Rosell était celui qui avait négocié les contrats incriminés, ont révélé des sources judiciaires.

Interrogé pendant trois heures par un magistrat, Bartomeu a nié tout délit et fait valoir que les faits mis en avant par l'accusation correspondaient à l'exercice 2013, époque où Rosell était encore en poste.

La faute à Sandro Rosell et l'indépendance de la Catalogne

Sandro Rosell, lui aussi mis en examen dans ce dossier, avait été contraint à la démission en janvier 2014 après avoir été visé par une plainte concernant les conditions du recrutement de l'attaquant brésilien au printemps 2013. Bartomeu, alors vice-président, occupe depuis un an la présidence du Barça.

Ce dernier a soutenu ce vendredi que Rosell était celui qui était intervenu dans le montage financier et avait négocié et dirigé la rédaction des contrats, a-t-on précisé de sources judiciaires.

À lire aussi
Neymar avec le PSG le 14 septembre 2019 football
Ballon d'Or 2019 : Neymar et Modric grands absents de la liste des 30 nommés

Pour sa défense, le président barcelonais avait également laissé entendre ces derniers jours qu'il y avait peut-être un lien entre ces démêlés judiciaires et le soutien du club aux revendications indépendantistes en Catalogne.

Le montant réel du transfert aurait été dissimulé

Le juge s'intéresse en particulier à un versement de 5 millions d'euros début 2014 à l'entreprise N&N, propriété du père de Neymar. Le parquet estime que le club aurait du payer 2,8 millions d'euros d'impôts sur ce paiement.

En outre, le parquet a demandé le renvoi devant un tribunal de Rosell et du Barça, qu'il soupçonne d'avoir dissimulé au fisc le montant réel du transfert, estimé par le procureur à au moins 82,7 millions d'euros, loin des 57 millions évoqués initialement par le club.

Les conditions de l'arrivée de Neymar n'ont cessé d'empoisonner le quotidien du club catalan ces derniers mois, avec comme dernier soubresaut en date la mise en examen de Bartomeu la semaine dernière. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Neymar Justice Barça
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants