1 min de lecture Espagne

FC Barcelone : le président Sandro Rosell démissionne

Visé par une plainte concernant le transfert flou de Neymar, Sandro Rosell, le président du FC Barcelone, a démissionné jeudi 23 janvier. Son bras droit, Josep Maria Bartomeu, lui succède.

Le président du FC Barcelone Sandro Rosell, à gauche, et l'attaquant brésilien Neymar, à droite
Le président du FC Barcelone Sandro Rosell, à gauche, et l'attaquant brésilien Neymar, à droite Crédit : AFP/J.Lago
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

Après une "réunion extraordinaire du comité de direction" du FC Barcelone, Sandro Rosell, le président du club, a annoncé sa démission "de manière irrévocable", jeudi 23 janvier.

"Je ne veux pas qu'une attaque injuste affecte négativement l'image du club et c'est pourquoi je pense que mon étape au club est terminée", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, précisant que le vice-président Josep Maria Bartomeu lui succéderait jusqu'en 2016.

La justice enquête sur le transfert de Neymar

Le départ de Sandro Rosell est en lien direct avec une plainte le visant et concernant le transfert de Neymar. Alors que le Barça affirme officiellement avoir déboursé 57 millions d'euros pour s'attacher les services, l'été dernier, du jeune Brésilien, le quotidien madrilène El Mundo affirme que le Barça aurait en fait payé 95 millions.

L'Audience nationale espagnole ayant jugé recevable la plainte formulée par un "socio" (supporter-membre, ndlr) du club pour "appropriation indue", un délit apparenté en droit français à un abus de bien social, une enquête est donc en cours pour faire la lumière sur le montage financier réalisé sur le transfert.

Une accusation injuste

Sandro Rosell, président du FC Barcelone
Partager la citation
À lire aussi
Enrique Setién Solar avec le Betis Séville à Rennes le 14 février 2019 Espagne
FC Barcelone : qui est "Quique" Setien, le successeur d'Ernesto Valverde ?

"Depuis quelque temps, ma famille et moi-même avons subi en silence des menaces et des attaques qui m'ont fait réfléchir au fait de savoir si être président signifiait mettre en danger ma famille et les plonger dans l'angoisse", a poursuivi Rosell.

"Ces derniers jours, une accusation injuste et téméraire d'appropriation indue a débouché sur une plainte contre moi devant l'Audience nationale. Dès le début, j'ai dit que le transfert de Neymar est correct et que son recrutement a plongé dans le désespoir et l'envie certains de nos adversaires", a conclu le dirigeant de 49 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espagne FC Barcelone Liga
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants