1 min de lecture Voile

Transat AG2R : les concurrents contraints de s’écarter des côtes mauritaniennes

REPORTAGE - Afin d’assurer la sécurité des équipages, une zone interdite à la navigation le long des côtes mauritaniennes a été imposée par la direction de course.

Thierry Chabagny et d'Erwan Tabarly sur "Gedimat" le 3 avril 2016
Thierry Chabagny et d'Erwan Tabarly sur "Gedimat" le 3 avril 2016 Crédit : FRED TANNEAU / AFP
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

La Mauritanie étant listée par le ministère des Affaires étrangères comme étant une zone à risques, un corridor virtuel de 35 milles de large a été défini par la direction de course dans un souci de sécurité pour les équipages de cette 13e édition, partie le 3 avril dernier de Concarneau pour une traversée de 3.890 milles (7.200 km) jusqu’à Saint-Barthélémy. Ce corridor interdit à la navigation débute 15 milles au nord de la frontière mauritanienne et court jusqu'à Saint-Louis du Sénégal. Ce dispositif empêche les concurrents de la seule transatlantique en monotype de se rapprocher à moins de 35 milles des rivages de la Mauritanie. 

Depuis dimanche soir, les équipages qui descendaient très sud pour longer les côtes africaines avant de faire cap vers Saint-Barth ont été prévenus de cette nouvelle disposition. Une option prise par le duo composé de Thierry Chabagny et d’Erwan Tabarly qui, dans la nuit de dimanche à lundi, avait pris les commandes de la course à bord de "Gedimat", avant que les skippers de "Cuisines Ixina" leur ravissent cette place au petit matin. En effet, Tanguy Le Turquais et Hervé Aubry n’ont pas choisi de longer les côtes africaines et ont mis le cap sur Saint-Barthélémy dès les Canaries

La Transat AG2R La Mondiale se dispute sur des voiliers monotype de type "Figaro Bénéteau II", pour une traversée de l’Atlantique avec passage obligé par La Palma, aux Canaries, avant de mettre le cap sur les Antilles, où l’arrivée est prévue aux environs du 25 avril.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants