1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2015 : le retour de Lance Armstrong fait réagir
1 min de lecture

Tour de France 2015 : le retour de Lance Armstrong fait réagir

REPLAY / RÉACTIONS - Le vainqueur déchu de sept éditions court jeudi 16 juillet une étape un jour avant les coureurs, pour le compte d'une association qui lutte contre le cancer.

Lance Armstrong lors de la dernière étape du Tour de France, sur l'avenue des Champs-Élysées, le 25 juillet 2010
Lance Armstrong lors de la dernière étape du Tour de France, sur l'avenue des Champs-Élysées, le 25 juillet 2010
Crédit : FRANCOIS LENOIR / POOL / AFP
Tour de France 2015 : le retour de Lance Armstrong fait réagir
01:42
Ludovic Vandekerckhove & Valentin Chatelier

Alors que les performances de Christopher Froome font beaucoup réagir, le retour de Lance Armstrong suscite également la controverse. Le septuple vainqueur déchu du Tour de France s'est en effet dopé pendant sa carrière et revient jeudi 16 juillet sur les routes de la Grande Boucle.

Pour le compte de de la fondation d'un ancien footballeur anglais, Geoff Thomas, luttant contre la leucémie, Lance Armstrong va parcourir l'étape entre Muret et Rodez un jour avant le peloton. Un invité qui ne semble pas gêner les coureurs. "Je ne lis pas les news, je m'en fiche complètement", a lancé Sylvain Chavanel. Un discours également tenu par Thomas Voeckler. "Pour parler franchement, je m'en fous qu'il soit là ou pas", a-t-il fait remarquer. Le maillot jaune est du même avis. "Il n'est pas sur la ligne de départ avec nous, il n'est pas de retour sur le Tour", a résumé Christopher Froome. Un "non-événement" qui ne l'intéresse pas, mais dont la cause le touche particulièrement. "En revanche la fondation de Geoff Thomas, c'est une cause qui m'est particulièrement chère", a expliqué celui qui a perdu sa mère d'une leucémie.

Ce garçon aujourd'hui n'a pas à être au bord des routes

Thierry Braillard, le secrétaire d'État au Sports

Mais Jean-René Bernaudeau, le manager de l'équipe Europcar, n'est pas de cet avis. "Franchement le Tour de France on n'a pas le droit d'y toucher quand les gens l’abîment. Aujourd'hui l'époque Armstrong, moi qui suis en recherche de sponsors, c'est une époque que les gens veulent oublier", a-t-il lancé. Un constat partagé par le secrétaire d'État aux Sports, Thierry Braillard : "Je serais, j'irais dans un autre pays passer mes vacances. Ce garçon aujourd'hui n'a pas à être au bord des routes". Le directeur du Tour, Christian Prudhomme, à lui botté en touche. "La veille c'est route ouverte", a-t-il lancé.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/