3 min de lecture Bernard Laporte

Toulon et Jonny Wilkinson dominent les Saracens et s'offrent une deuxième H-Cup

COMPTE-RENDU - Toulon conserve son titre européen en battant les Saracens 23-6 en finale de la H-Cup. C'est le 2e titre consécutif du RCT.

Matt Giteau a été fantastique pour le RCT
Matt Giteau a été fantastique pour le RCT
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Au terme d'une finale maîtrisée de bout en bout face à des Saracens désarmés, le Rugby Club Toulonnais s'est adjugé la coupe d'Europe de rugby pour la deuxième année consécutive. Pas vraiment inquiétés par des Londoniens impuissants face à la puissance adverse, les hommes de Bernard Laporte ont marché sur l'eau. 

Une semaine avant de défier Castres en finale de Top 14, Wilkinson a gagné son dernier match européen en réussissant une performance XXL, grâce à un pied gauche magique pour les siens, et létal pour ses adversaires et compatriotes du jour. 

Le coup de génie de Giteau change le match

Tout était réuni pour avoir une affiche sublime entre le leader du championnat anglais et le finaliste du Top 14. Le tenant du titre face au challenger qui avait désossé Clermont en demi-finale 46-6, et le début de match confirmait les envies de régicide des Londoniens. Dès la 3e minute, l'agressivité des Sarries permettait à Owen Farrell de mettre les siens devant. Un début canon dans le jeu avec des grattages dans les rucks et un duo Vunipola-Birger hyper-actif

Signe de la pression adverse, l'excellent Fernandez-Lobbe commettait une faute idiote pour un joueur de son calibre. L'Argentin plaqua Hargreaves dans les airs et fut exclu 10 minutes (21e). Les Saracens avaient la main, mais Farrell n'avait pas les pieds et ratait un drop (21e) et une pénalité (23e). Comme la saison passée en demi-finale, Farrell avait sans doute la pression d'affronter Jonny Wilkinson, dont l'ombre plane encore sur les numéros 10 anglais. 

À lire aussi
Fabien Galtier et les joueurs du XV de France en août avant le Mondial 2019 XV de France
Coupe du Monde de rugby : quelles sont les chances du XV de France ?

A la demi-heure de jeu, le Millenium Stadium de Cardiff comprit pourquoi Wilkinson était Sir Jonny. L'Anglais renversait le jeu pour Giteau qui envoya une passe au pied millimétrée vers Mitchell. L'ailier australien bénéficia d'un rebond favorable pour retrouver son compatriote du centre qui n'avait plus qu'à aller marquer le premier essai du match. Un mouvement exceptionnel ! Giteau pour aplatir et Wilkinson pour transformer. Pour corser le tout, Wilkinson passa un drop parfait à 3 minutes de la pause (10-3). 

Les Saracens ont explosé

Dès la reprise, le match semblait taillé pour Toulon, face à un adversaire obligé de prendre un peu plus de risques pour revenir. Le RCT devait alors jouer sur ses points forts : une conquête intraitable, peu de fautes et contre-attaquer pour donner des occasions à Wilkinson. Farrell réussit une pénalité, mais son illustre vis à vis lui répondit (13-6). Il était alors temps de faire tourner et Castrogiovanni vint en renfort avec Aly Williams pour Toulon. Deux bulldozers pour asseoir encore l'imperméabilité défensive des Varois.  

Peu à peu, l'usure physique des Saracens ouvrait des espaces, et peu à peu les ballons grattés par les Toulonnais allaient donner des occasions. Un travail de sape payant à l'heure de jeu. Sur un long ballon au large de Wilkinson pour Mitchell, ce dernier décala Bastaraud qui sprinta sur 30 mètres avant de servir Juan Smith qui joua un "une-deux" avec Fernandez-Lobbe pour aller aplatir. un contre foudroyant de 60 mètres et un essai transformé par Wilkinson dans un angle impossible. Comme d'habitude !

Juan Smith, le troisième ligne, effectuait une finale majestueuse dans le travail de l'ombre avant d'éclater en pleine lumière. Après 64 minutes de jeu, et une pénalité de 40 mètres de Wilko, le RCT dominait sans partage 23-6. Le dernier quart-d'heure n'était qu'une longue attente avant la fin du calvaire pour les Londoniens, et le 7e ciel pour Toulon, qui vise désormais un historique doublé dans une semaine contre Castres, en finale du Top 14. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bernard Laporte Jonny Wilkinson RC Toulon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants