2 min de lecture Rugby

Top 14 : Castres passe l'obstacle Montpellier et rejoint Toulon en finale

COMPTE-RENDU - Le Castres Olympique a battu Montpellier 22-19 en demi-finale de Top 14 samedi 17 mai et s'est offert le droit de défendre son titre face à Toulon.

Castres va jouer une deuxième finale de suite
Castres va jouer une deuxième finale de suite Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Castres, champion de France en titre, retrouvera pour la deuxième année consécutive Toulon en finale du Top 14 après sa victoire au bout du suspense et de la prolongation face à Montpellier (22-19) samedi à  Lille en demi-finale. 

Cette équipe, toujours considérée comme outsider alors qu'elle est tenante du titre, a encore déjoué les pronostics de la saison régulière, et a gagné le droit d'essayer de faire le doublé dans 2 semaines au Stade de France contre le RCT qui a battu le Racing dans l'autre demie. 

Kockott essentiel, Bai décisif

Á égalité 19 à 19 à la fin du temps réglementaire, le CO a fait la différence sur un drop de Seremaia Bai à la 90e minute. Castres entretient donc l'espoir de conserver son Bouclier de Brennus, ce que le club tarnais n'avait jamais accompli, à condition de l'emporter le 31 mai au Stade de France. L'an passé, le CO avait répondu au défi en s'imposant 19 à 14 face à un Toulon tout frai champion d'Europe, ce qui pourrait être encore le cas après la finale de HCup disputée par les hommes de Bernard Laporte dans une semaine. 

La déception est amère pour Montpellier, qui avait terminé deuxième de la saison régulière et espérait retrouver le goût de la finale après une première incursion en 2011. Le sort de la partie a mis longtemps à se dessiner et s'est joué à quasiment rien. Castres s'est appuyé principalement sur la botte de Rory Kockott (4 pénalités, 1 transformation), mais c'est un essai du N.8 Antonie Claassen qui lui a permis de virer en tête à la pause (13-10). 

À lire aussi
Ahsee Tuala avec les Samoa face à l'Angleterre le 25 novembre 2017 à Londres rugby
Coupe du Monde de rugby : le programme de mardi 24 septembre

Néanmoins, Montpellier a toujours été au contact, avec trois pénalités et un drop de François Trinh-Duc et un essai de René Ranger en première période. Avecdes imprécisions de part et d'autre, aucune des deux équipes ne s'est jamais retrouvée en position de tuer tout à fait le match. Dans un final haletant, c'est le Fidjien Seremaia Bai, 35 ans, entré à la 70e minute, qui donnait un avantage définitif au CO par un drop de 40 m plein de culot. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rugby Top 14 Montpellier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants