2 min de lecture JO Rio 2016

Olympiades 2016 : Parker, Pietrus et Gelabale... Une page se tourne en équipe de France de basket

L'Espagne a mis fin à l'ère la plus fructueuse du basket français en infligeant une déroute aux Bleus en quarts de finale des Jeux Olympiques (92 à 67).

Tony Parker, tête basse, après l'élimination contre l'Espagne en quarts de finale des JO
Tony Parker, tête basse, après l'élimination contre l'Espagne en quarts de finale des JO Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

C'est la fin d'un cycle en équipe de France de basket. Sèchement battus en quarts de finale des Jeux olympiques par l'Espagne, les Bleus vont devoir tourner la page. Une page qui s'écrira dorénavant sans certains cadors, qui ont indéniablement écrit la page la plus fructueuse du basket français. Mais que la fin est cruelle pour Florent Pietrus, Mike Gelabale et Tony Parker. Le meneur français, probablement le meilleur joueur que la France ait connu, a disputé son dernier match sous le maillot bleu lors de cette déroute face à l'Espagne (92-67).

"Il y avait beaucoup d'émotion. Perdre comme ça..., a lâché Parker dès la fin du match sur France télévisions. On est tombé sur une équipe d'Espagne qui était très, très forte, il faut leur donner du crédit. J'ai joué contre eux toute ma carrière mais ça ne change rien. Je suis très très fier de notre génération, de tout ce qu'on a accompli avec cette équipe. Malheureusement on perd mais on eu quand même de très beaux souvenirs". Mais la déception reste grande pour le meneur des San Antonio Spurs qui rêvait ouvertement d'une médaille olympique pour clore ce chapitre international.

L'Euro 2013, le chef d'oeuvre de cette génération

Il n'en sera rien. La "Roja", véritable bourreau de l'équipe de France, c'est une nouvelle fois dressée sur la route. Sur six matches-couperet disputés contre les Espagnols depuis 2009, TP en a perdu cinq. Il n'était pas là en 2014 lorsque la France l'avait emporté en quart de finale du Mondial 2014, devant le public madrilène, avant de ramener le bronze. Cette fin ratée n'effacera pas les accomplissements de la génération Parker, celle qui a installé la France parmi les nations qui compte dans son sport. Son chef d'oeuvre restera la médaille d'or à l'Euro 2013, la première du basket français, deux ans après l'argent de l'Euro 2011. Parker y avait été étincelant, surtout en demi-finale contre... l'Espagne.

À lire aussi
La candidature de Rio 2016 a été retenue le 2 octobre 2009 Jeux Olympiques
JO Rio 2016 : les soupçons de corruption se précisent

2016 sera donc à oublier malgré un Pau Gasol limité dans les phases offensives. Mais un joueur en cache un autre dans cette équipe espagnole qui a largement pu compter sur Nikola Mirotic (23 points). Côté français, Tony Parker a ajouté 14 points à l'histoire et porte ainsi son total en Bleu à 2.741 points en 181 sélections. Des chiffres impressionnants pour une carrière qui l'est tout autant. Dommage cependant que celle-ci se termine en queue de poisson. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
JO Rio 2016 Équipe de France de basket Tony Parker
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784484327
Olympiades 2016 : Parker, Pietrus et Gelabale... Une page se tourne en équipe de France de basket
Olympiades 2016 : Parker, Pietrus et Gelabale... Une page se tourne en équipe de France de basket
L'Espagne a mis fin à l'ère la plus fructueuse du basket français en infligeant une déroute aux Bleus en quarts de finale des Jeux Olympiques (92 à 67).
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/olympiades-2016-parker-pietrus-et-gelabale-france-espagne-une-page-se-tourne-en-equipe-de-france-de-basket-7784484327
2016-08-17 22:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/szuoFhq_DKaWqK8_uI2tew/330v220-2/online/image/2016/0817/7784484371_tony-parker-tete-basse-apres-l-elimination-contre-l-espagne-en-quarts-de-finale-des-jo.jpg