2 min de lecture NBA

NBA : LeBron James et les Cavs atomisent Atlanta et filent en finale

Les Cleveland Cavaliers de LeBron James ont nettement dominé les Hawks d'Atlanta 118-88 et se qualifient pour la finale de NBA.

LeBron James a porté Cleveland jusqu'au titre NBA
LeBron James a porté Cleveland jusqu'au titre NBA Crédit : Gregory Shamus / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Le suspense n'aura donc jamais existé dans cette série de finale de conférence Est entre les Cleveland Cavaliers et les Atlanta Hawks. Pourtant meilleur bilan de l'Est en saison régulière, les Hawks n'ont jamais pu voir le jour en quatre matches face à un candidat déclaré au titre, emmené par le meilleur joueur du monde. Car LeBron James est bien aujourd'hui le seul joueur capable de changer le visage d'une équipe à ce point. 

Dès le premier entre-deux, les Cavs ont montré qu'il n'y aurait pas de cinquième match. L'intensité mise pas les joueurs de David Blatt était un signe fort de leur envie d'en découdre. Très tôt, James impulsait la leçon en bon général emmenant ses troupes sur un rythme effréné. Dans son sillage, Kyrie Irving (16 points et 5 passes) montrait que sa tendinite allait bien mieux. Défense de fer, secteur intérieur dominant et un adversaire attentiste, Cleveland prenait les commandes 32-20 au bout de 12 minutes. 

Cleveland a marché sur Atlanta

Le deuxième quart-temps et ses débuts de rotations permettait aux Hawks de limiter la casse, mais certainement pas de revenir. Dellavedova et JR Smith se chargeaient de maintenir les Hawks sous l'eau. À aucun moment Atlanta ne donnait l'impression de pouvoir revenir dans le jeu pour éviter le sweep, ce coup de balai qui envoie en vacances. À la pause, c'est avec 20 points d'écart que les Cavaliers gagnaient les vestiaires. Et chacun avait apporté sa pierre à un édifice qui a pris de l'épaisseur en playoffs. 

Le deuxième acte ne fut qu'une longue agonie pour les faucons de Géorgie. Lorsqu'une série positive naissait, Tristan Thompson (16 points et 11 rebonds), LeBron James (23 points, 9 rebonds et 7 passes) ou JR Smith (18 points et 10 rebonds) venaient concasser les rêves de remontée. Al Horford (2 points !) et Paul Millsap étaient mangés par l'agressivité adverses sous les paniers et plus personne ne croyait au retour. 

À lire aussi
Delonte West sous le maillot des Mavericks, en octobre 2012 basket
États-Unis : un ancien joueur de NBA devenu SDF

Signe d'une fin en queue de poisson, Mike Budenholzern le coach de l'année, a abdiqué dès le début du dernier quart-temps en envoyant les remplaçants terminer le travail (118-88). Cleveland est donc qualifié pour les NBA Finals. Après quatre saisons à Miami, le retour du "Choosen one" (l'Élu) LeBron James dans son l'Ohio a donc changé le visage de la franchise. King James attend désormais son adversaire pour aller offrir une bague de champion aux Cavs. La première d'une franchise de Cleveland tous sports confondus depuis 1964. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
NBA Basket LeBron James
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants