3 min de lecture États-Unis

Mondiaux 2015 de ski alpin : Mikaela Shiffrin championne du monde de slalom

L'Américaine Mikaela Shiffrin a remporté l'épreuve de slalom lors des Mondiaux 2015 de ski alpin, son deuxième titre mondial à 19 ans.

Mikaela Shiffrin (centre) le 14 février 2015 lors des Mondiaux de ski alpin
Mikaela Shiffrin (centre) le 14 février 2015 lors des Mondiaux de ski alpin Crédit : AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La belle romance entre Mikaela Shiffrin et le slalom s'est intensifiée ce samedi 14 février à Beaver Creek (Colorado) avec la conquête d'un deuxième titre mondial consécutif à seulement 19 ans, devant une foule énamourée. La dernière épreuve féminine des Mondiaux-2015 était la plus attendue à Vail et Beaver Creek.

Plus encore que le super-G et la descente en début de la quinzaine auxquelles a pris part Lindsey Vonn, la reine du ski américain qui vit une partie de l'année à Vail. Les 4000 spectateurs du Red Tail Stadium n'avaient en effet d'yeux que pour Shiffrin, l'enfant du pays, une prodige encore adolescente qui domine sans partage le slalom depuis 2012. Partie avec le dossard N.2 en première manche, Shiffrin a assommé d'entrée la concurrence, reléguant Tina Maze à plus de 85/100e.

Mots fléchés

Trois autres concurrentes se sont intercalées entre l'Américaine et la Slovène qui a marqué les Mondiaux avec ses deux titres (descente, super-combiné) et une médaille d'argent (super-G). Entre les deux manches, Shiffrin, double lauréate de la Coupe du monde de slalom qui compte à son palmarès 12 victoires pour un total de 21 podiums, a fait une déclaration d'amour au public de Beaver Creek.

"C'est génial de disputer des Championnats du monde chez soi, il y a toute cette énergie qui vient du public. C'est mon dernier jour aux États-Unis avant de repartir en Europe (pour la fin de la Coupe du monde), j'essaie d'en profiter un maximum", a-t-elle souligné. Pour prendre son mal en patience avant le départ de la seconde manche, la plus jeune championne olympique de l'histoire du ski alpin s'est plongée dans une grille de mots fléchés, sa grande passion.

Bientôt le super-G

À lire aussi
ski alpin
"On refait le sport" reçoit Monsieur Alexis Pinturault

La 2e manche n'a pas été une formalité pour Shiffrin qui a virtuellement perdu son titre mondial, avant de repasser en tête dans la dernière section. Elle s'est imposée devant la Suédoise Frida Hansdotter, 2e à 34/100e, et la Tchèque Sarka Strachova, 3e à 77/100e, tandis que Maze, à bout de force, a reculé à la 8e place. Shiffrin a apporté aux États-Unis une deuxième médaille d'or après le titre conquis par Ted Ligety la veille en géant.

La pression est quelque chose qu'on se crée soi-même

Mikaela Shiffrin
Partager la citation

Lors de sa conférence de presse après son troisième titre majeure en deux ans (Mondiaux 2013 et 2015, JO-2014), Shiffrin s'est montrée tour à tour spontanée, candide et heureuse, à mille lieues de l'image un peu froide de sa compatriote Lindsey Vonn. "Quand je me suis retrouvée dans le portillon de départ, j'étais en pleine bataille mentale avec moi-même : j'étais partagée entre tout donner pour gagner le plus largement possible et contrôler pour ne pas perdre la course", a-t-elle déclaré pour justifier un début de seconde manche timide qui a inquiété sa mère Eileen qui l'accompagne partout sur le circuit mondial.

"Tu dois répondre présent"

Ses parents Jeff et Eileen l'ont lancée, enfant, sur les pistes de ski pour s'amuser et non pour faire de la compétition. Elle garde de cette enfance un certain détachement qui lui permet de faire une sieste entre les deux manches, et un hermétisme à toute pression. "Je pense que la pression est quelque chose qu'on se crée soi-même : si tu te prépares bien, quelle que soit la pression, tu dois répondre présent", a-t-elle asséné, tout sourire.

Après le slalom et le géant, Shiffrin veut élargir son registre et se mettre au super-G : "A terme je veux faire toutes les disciplines, mais je vais y aller doucement, sans risquer de me blesser", a-t-elle prévenu. Côté français, Nastasia Nöens a réussi une belle remontée grâce sa 2e manche pour finir 9e, le meilleur résultat pour l'équipe féminine dans ces Mondiaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Sports d'hiver Ski alpin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants