3 min de lecture Formule 1

Formule 1 : "J'ai accompli mon rêve", se réjouit Nico Rosberg

REPLAY - INVITÉ RTL - Tout juste sacré champion du monde devant son coéquipier Lewis Hamilton, Nico Rosberg a annoncé mettre un terme à sa carrière à 31 ans.

fallait l'inviter- Fallait l'inviter Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Nico Rosberg sur sa retraite : "Je me sens accompli et content de passer à autre chose" Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et Claire Gaveau

Un titre et puis s'en va. Nico Rosberg a annoncé la fin de sa carrière lundi 2 décembre, deux jours après son sacre de champion du monde à Abou Dhabi. Une annonce qui avait surpris tout le monde. "J'ai accompli mon rêve, je roule depuis 25 ans pour gagner un championnat du monde, et ça c'est réussi. Je me sens accompli. C'est le moment de partir maintenant où je suis tout en haut de ma montagne", a-t-il commenté au micro de RTL.

Nico Rosberg assure que cela "n'était pas un choix facile". "Ma vie va complètement changer mais je me sens très bien. J'ai suivi mon cœur", a-t-il poursuivi. L'occasion pour lui de se détourner du sport de haut niveau et de penser plus largement à sa vie personnelle : "Quand on fait du sport de haut niveau, comme j'ai pu le faire, tout autre chose dans la vie, comme la famille, c'est derrière".

Quand on fait du sport de haut niveau, tout autre chose dans la vie, comme la famille, c'est derrière

Nico Rosberg
Partager la citation

Une décision difficile mais mûrement réfléchie pour ce "jeune" champion du monde. "J'y ai pensé quelques semaines avant Abou Dhabi. Dès que ce titre devenait vraiment une réalité, j'ai commencé à penser au fait d'arrêter à ce moment là. Je ne savais pas si j'allais avoir le courage de le faire, mais je l'ai fait", a-t-il réagi. Avant de commenter ces derniers instants en tant que pilote, lors de cet ultime Grand Prix de la saison qui l'a vu décrocher ce premier, et donc dernier, titre de champion du monde de Formule 1. "C'est incroyable que 25 ans de travail soient focalisés sur ces cinq derniers tours avec mon coéquipier (Lewis Hamilton, ndlr) devant qui ralentissait pour que les autres derrières nous rattrapent. S'ils me dépassaient, je perdais le titre. J'ai vraiment pensé que mon rêve d'enfant pouvait être fini", a-t-il expliqué se remémorant "une intensité incroyable" comparable à la naissance de sa fille en 2015.

Et c'est d'ailleurs à sa femme que Nico Rosberg a fortement pensé lors de ces derniers virages au plus haut niveau. "Ma femme est très contente mais elle n'a pas de responsabilité. Elle m'a laissé faire. Et c'est pour ça que j'ai voulu dédier ce championnat à elle et à notre petite fille car elles ont une part immense", a-t-il confié non sans oublier son père, Keke Rosberg, sacré champion du monde de Formule 1 en 1982. "Mon père a guidé ma carrière et m'a montré le chemin".

Rosberg / Hamilton, les meilleurs ennemis

À lire aussi
Daniel Ricciardo sous les couleurs de Renault le 11 mars 2020 formule 1
F1 : Ricciardo quitte Renault pour McLaren, Sainz chez Ferrari

Un chemin sur lequel Lewis Hamilton s'est interposé à de nombreuses reprises. "J'ai couru contre lui toute ma vie, chaque année de ma carrière. Depuis qu'on a 14 ans, on roule en karting et on est des concurrents très intenses", a-t-il lancé avouant même avoir été très amis avec le pilote britannique. Une amitié qui s'est effritée au fil des années : "En F1, c'est difficile parce que dans cet environnement on ne peut pas être ami". Une situation décuplée entre les deux pilotes Mercedes. "Si on est dans la même équipe et que personne accepte d'être le numéro 2, ce n'est pas possible. Chaque weekend, on se bagarre pour la victoire et pour le championnat. C'est difficile en interne car on roule tous les deux pour l'équipe mais il faut également que l'on pense à nous", a-t-il détaillé.

Et si l'avenir de Nico Rosberg se joue désormais hors des monoplaces, l'Allemand n'entend pas quitter le monde de la Formule 1 si rapidement. Les retrouvailles entre Lewis Hamilton et Ndevrait encore croiser les chemins de Nico Rosberg l'année prochaine. "Je pense être sur quelques Grand Prix au moins car j'aimerai bien suivre ce sport de près", a-t-il conclut. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Nico Rosberg Mercedes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants