1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Corruption dans le tennis : "Si cette bombe est lancée, il faut aller plus loin", estime Arnaud Clément
2 min de lecture

Corruption dans le tennis : "Si cette bombe est lancée, il faut aller plus loin", estime Arnaud Clément

REPLAY - Arnaud Clément, lui-même approché par des intermédiaires afin de truquer un match, souhaite que tous les détails de l'affaire éclatent au grand jour.

Arnaud Clément en juin 2015
Arnaud Clément en juin 2015
Crédit : AFP/L.Neal
l'invité du grand soir du 18/01/2016
07:39
Julien Quelen
Julien Quelen

Lundi 18 janvier, la BBC a posé un pavé dans la marre d'ordinaire très tranquille du circuit ATP. Selon le média britannique, seize joueurs du top 50 mondial, dont des vainqueurs de Grand Chelem, auraient été signalés durant la dernière décennie pour des soupçons de trucage de leurs matches, mais auraient été autorisés à poursuivre leurs carrières. 

Dans les documents des enquêtes de l'ATP en 2007, sur lesquels les journalistes au cœur de ces nouvelles révélations s'appuient, la lumière avait été faite sur l'existence de syndicats de parieurs basés en Russie et en Italie qui investissaient des centaines de milliers de dollars sur des matches truqués. Des allégations qui trouvent écho dans les confirmations de Novak Djokovic, qui a fait savoir qu'il avait effectivement été approché afin de perdre volontairement des matches contre rétribution. 

Une pratique démocratisée depuis plusieurs années, comme le confirme l'ancien joueur français Arnaud Clément. "J'avais eu malheureusement cette expérience. Quelqu'un m'avait abordé me proposant de l'argent pour perdre mon match, c'était en Russie", se souvient-il au micro de RTL. Ça avait été très rapide, ça avait duré peut-être une minute. Cette personne me l'avait proposé tout de suite, 'bonjour, voilà c'est tant pour perdre votre match', et donc c'est oui ou c'est non. J'avais immédiatement refusé et la personne était partie". 

Les noms des joueurs devraient être révélés mardi

La corruption, propagée par l'intermédiaire de personnes qui contactent directement les joueurs, serait présente à tous les niveaux. Selon la BBC, des vainqueurs de Grand Chelem seraient même concernés par ces sombres affaires. Une hypothèse qu'a tout de même du mal à croire Arnaud Clément. "Je reste très sceptique sur cette information là. Les vainqueurs de Grand Chelem, tout le monde connait leurs gains (...) Ce sont des gars qui gagnent extrêmement bien leur vie et je ne pense pas qu'ils aient besoin d'un petit complément en fin de mois", estime l'ancien patron de l'équipe de France de Coupe Davis au micro de RTL. 

À lire aussi

Invité de RTL Grand Soir, Arnaud Clément souhaite évidemment que les sanctions prises à l'encontre des tricheurs soient exemplaires. L'été dernier, pour des faits de corruption, la fédération italienne avait par exemple radié à vie Potito Starace et Daniele Bracciali. "Ce sont les seules sanctions qui sont justes pour les tricheurs. Comme au niveau du dopage, il faut des sanctions qui soient extrêmement lourdes si les faits sont avérés", commente-t-il. 

Néanmoins, puisque aucun nom n'a encore été révélé concernant l'immense réseau de corruption soulevé par la BBC, Arnaud Clément attend avec impatience de connaître tous les détails. "Ils ne peuvent pas s'arrêter là, déclare-t-il à RTL. Aujourd'hui, s'ils lancent cette bombe là, il faut aller plus loin et nous dire quelles sont les preuves, qu'est ce qui leur permet de dire ça, de quels joueurs parle-t-on et sanctionnons-les", conclut ainsi l'ancien numéro 8 mondial. La liste des joueurs soupçonnés de tricherie devrait être annoncée dans la journée de mardi. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/